Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Du fitness au gaming: Kettler innove aux confins du sport et de la réalité augmentée

Leader du « home fitness » en Europe, la marque allemande Kettler présentait récemment sur le site du Tremplin (plus grand incubateur de start ups sportives européen), ses technologies KettMaps et K-Play. Spécialisé dans la conception de tapis de course, vélos d’appartement et rameurs, Kettler a choisi de s’associer à des start ups innovantes et technophiles pour donner une autre dimension à ses appareils. Le résultat détonne et transforme le sport à la maison en une expérience proche du gaming. Un mariage qui ne peut pas plaire à tout le monde mais qui pose bel et bien la question de l’avenir du « home fitness » à savoir: doit-on aller jusqu’à la réalité augmentée pour donner envie aux gens de faire du sport chez eux ? Quelles en sont les atouts comme les limites voire les dérives ?

sport et réalité augmentée par kettler

Mise en situation: parcours de VTT virtuel avec K-Play

Sport indoor ou sport outdoor ?

Bien que plutôt orientée grand air et beaux paysages, je connais bien l’univers dit du « home fitness » qui consiste à faire du sport chez soi. En plein coeur de mes vacances au fin fond du Jura, j’abordais le sujet avec mes hôtes, férus de ski de randonnée et autres sports d’endurance de montagne. Amusée par leur vision puriste et touchante du sport que je partage finalement pas mal, j’essayais de leur expliquer l’intérêt voire la nécessité pour certaines personnes de faire du sport chez elles. Je leur décrivais ce cadre pris par son travail et n’ayant finalement que le soir tard ou le matin tôt pour prendre du temps pour lui ou encore cette femme hésitant à aller courir la nuit, par peur d’y faire de mauvaises rencontres. Il y a aussi ceux qui n’aiment pas l’ambiance particulière des salles de sport ou qui n’ont pas envie de payer des mensualités assez élevées qu’ils ne rentabiliseront finalement pas comme une partie des adhérents de ces lieux variablement fréquentés.

Sport libre ou sport fonctionnel ?

Bouger à tout prix

Nos pratiques sportives s’adaptent à notre temps et parfois, le sport devient tellement sophistiqué qu’il en perd son charme. Pourtant, bouger n’a jamais été aussi urgent dans une société ou la sédentarité est une des 1ères causes de mortalité. Comment dans ce contexte faire en sorte de continuer à bouger malgré ses contraintes professionnelles, son manque de temps ? Certaines personnes sont finalement peut être obligées d’aborder l’effort physique de manière fonctionnelle, ne réservant le pur plaisir et la diversité qu’à leurs périodes de vacances.

Moderniser le home training

Ces nouveaux besoins transforment la manière dont les marques répondent à leurs consommateurs et innovent. Kettler en l’occurrence a eu une idée que je trouve véritablement intelligente: faire appel à une start up pour développer une technologie de réalité augmentée compatible avec ses appareils. S’associer à des petites structures brillantes et réactives est pour moi un vrai signal d’ouverture. D’ailleurs, la marque est allée au delà et a signé un partenariat avec le Tremplin (pour rappel: incubateur de start ups dans le secteur sportif exclusivement), pour poursuivre dans cette axe et continuer d’innover. C’est le fruit de cette démarche que j’ai pu expérimenter et que je vous invite à découvrir dans les lignes qui suivent.

K-Play: mariage du sport et de la réalité augmentée

Pour qui? Ce dispositif cible avant tout les entreprises. La raison est simple: le but est essentiellement le divertissement plus que l’entraînement à proprement parler. Par ailleurs, l’ensemble est assez volumineux même si des alternatives bien moins encombrantes existent.

Test de K-Play: sport et réalité augmenté réunis par Kettler

Comment? Comme la photo le représente, vous vous retrouvez assis sur un vélo, manette et joystick à la main, Oculus (casque de réalité augmentée) sur les yeux. L’écran face à vous est totalement facultatif et sert plus aux autres pour visualiser votre parcours. Vous, n’en aurez pas besoin puisque tout se joue dans votre casque.

C’est là que tout commence. Vous choisissez votre parcours, pédalez un peu pour franchir la ligne de départ et une fois franchie, le système se met en marche ! Vous voilà transporté dans les montagnes ou sur les routes les plus fleuries d’un paysage totalement virtuel mais très réaliste, au sein d’un peloton de concurrents (fictifs ou réels: le jeu en réseau étant possible). Votre vitesse dépend de votre pédalage et bien sûr de la topographie du terrain puisque votre vélo vous opposera une résistance plus ou moins importante selon que vous êtes en descente ou en montée ! Le logiciel vous conseille la route à suivre via des petits pointillés bleus, mais rien ne vous empêche de sortir des sentiers battus et de faire du hors piste !

Mon test et avis: Pour l’occasion j’ai été placée sur un circuit corsé avec tremplin (oui, oui, le truc en bois qui t’envoie dans les airs avant de retomber/essayer de retomber sur tes roues !). Je suis plutôt du genre ultra sensible aux différents sens et mon imagination n’a pas besoin d’être beaucoup stimulée pour partir dans des sphères de toutes sortes ! Autant vous dire que si la réalité augmentée est connue pour « leurrer » le cerveau, j’en ai fait les frais ! Les sensations sont incroyables et alors même que vous êtes assis sur un vélo au milieu d’une pièce, votre esprit lui est ailleurs. Adrénaline et sueur au rendez-vous: l’expérience est incroyable mais déconcertante.

Je trouve l’idée de proposer cet ensemble aux entreprises intéressant. Kettler le voit vraiment comme « une alternative à la pause clope » ou une manière de se changer complètement les idées entre deux réunions.

En revanche, je pense que l’expérience n’est pas adaptée à tout le monde. Certaines personnes voyagent, d’autres sont mal à l’aide – le réalisme d’un monde pourtant virtuel pouvant être anxiogène. Il y a selon moi un décalage entre ce que le cerveau vit et ce que le corps fait qui est très déstabilisant: on se sent protégé mais pas complètement en contrôle pour autant.

Le prix: Le pack complet vélo ergomètre + logiciel + oculus est chiffré à 12 000€.

Je vous pose à mon tour la question: pensez-vous que la réalité augmentée permette aux gens de faire plus de sport ou améliore l’expérience du sport indoor ? Si non, quelles applications autres que l’exercice purement physique voyez vous pour ce genre d’innovations ?

Kett Maps: home training et parcours videos

Pour qui? KettMaps s’adresse beaucoup plus aux personnes qui ont un appareil de fitness chez eux et qui pratiquent un entraînement régulier dans un but sportif. Qui dit effort physique ne doit pas forcément dire ennui, surtout en intérieur ! C’est à cette idée que Kettler oppose sa technologie KettMaps permettant de pédaler face à un écran déroulant une video du parcours choisi.

réalité augmentée et home training

Test de KettMaps: application video/fitness développée par Kettler (à gauche Tony Gallopin, égérie de la marque)

Comment? Assis sur votre vélo, vous voyez alors le paysage de votre parcours défiler de manière très fluide et la résistance de votre vélo varier en fonction du dénivelé. Cette expérience est rendue possible grâce à l’intégration de videos filmées par des caméras d’action sportive avec GPS intégré (Go Pro, autres noms ..). Le logiciel Kett Maps récupère alors les données GPS de la video et reproduit la difficulté du parcours en même temps que la video défile. La réaction entre votre pédalage et la video n’est pas totalement instantanné (5 à 10sec d’inertie)

Mon test et avis: C’est aux côtés de Tony Gallopin, athlète Kettler, que j’ai pu tester ce beau logiciel accessible sur abonnement mensuel, trimestriel, semestriel, annuel ou illimité. J’ai largement préféré cette expérience à celle du KGame, même si un petit filou m’avait programmé le Mur de Huy en parcours (xxx de D+) ! Autant dire qu’en même pas 1′ mon cardio était au taquet, j’étais ravie ! Mais les encouragements de Tony qui m’a félicité pour les W développés par mes petits cuissots ont adouci l’expérience !

A savoir! KettMaps peut être utilisé sur n’importe quel vélo d’appartement mais la précision de votre vitesse de pédalage sera autrement plus fiable si vous l’utilisez depuis un appareil Kettler compatible. J’insiste sur le « compatible » car tous les appareils Kettler ne sont pas compatibles avec cette technologie qui ne match pas avec les appareils d’entrée de gamme.

Les prix: Pour peu que vous ayez créé un compte sur Kinomap, l’application KettMaps (iOs et Androïd) est gratuite dans sa version minimaliste vous donnant accès à un nombre réduit de videos. Si vous voulez accéder à l’ensemble des videos/parcours de la communauté, il faudra vous abonner. L’accès à l’abonnement n’est pas évident et il faut passer par des pages en allemand avant d’accéder à une page d’abonnement claire en français. Au final, vous en aurez pour 7.99€/mois pour 1mois d’abonnement et pour 59.99€ pour 12 mois. L’équipe Kettler a également évoqué un abonnement « à vie »/illimité pour un peu plus de 250€ (pas encore visible sur leur site).

Ce qui devait être une énième découverte d’appareils et technologies dédiés au sport s’est mué en une vraie expérience, nouvelle et surprenante ! Je ne suis pas du tout une bonne candidate pour la réalité augmentée vous l’aurez compris mais je salue les efforts d’innovation de la marque qui casse les codes du home fitness et essaie de voir jusqu’où elle pourra rejoindre les envies des nouveaux consommateurs. La question est toujours là: amener du virtuel dans le réel est-il vraiment la voie à suivre pour inciter les gens à faire plus de sport ? LA voie, je ne pense pas. Une voie, peut-être. A suivre.

 

Pin It
 
Comments

No comments yet.

 
Comments