Compléments alimentaires: en avons nous plus besoin qu’avant ?

9
Complément alimentaire USANA

A l’occasion de mon partenariat d’1 an avec les produits USANA, je me suis questionnée sérieusement sur le sujet des compléments alimentaires et sollicité un médecin nutritionniste de renom pour nous en dire plus.

La philosophie alimentaire de ce blog Hotsteppers

Vous connaissez ma vision de l’alimentation, j’aime quand c’est simple, sain, diversifié et chaleureux. J’aime quand il y a du partage, de la découverte, des souvenirs ! Dans l’idéal, on aimerait pouvoir s’alimenter de manière parfaitement équilibrée, chaque jour. Sentir exactement de quoi notre corps a besoin, lui donner, être en pleine santé, intouchables.

Pourtant nos quotidiens sont plein d’irrégularités, notre idéal parfois un peu « orthorexique » est dur à maintenir et au delà de cela, les aliments en 2017 n’ont pas la même richesse nutritionnelle qu’il y a 10 ans, sans parler des pesticides et autres joyeusetés chimiques que nous avons gagnées en contrepartie du nombre croissant d’humains à nourrir.

J’ai plongé au coeur du sujet des compléments alimentaires pour en comprendre l’intérêt (ou non). Lisez un peu, c’est passionnant !

compléments alimentaires USANA

USANA HealthPak: 4 compléments alimentaires chaque jour

Le HealthPak d’USANA est un mix de 4 compléments alimentaires à prendre chaque jour, en plus d’une alimentation équilibrée, surtout si l’on est sportif/actif ! C’est ce que je prends depuis plusieurs mois déjà.

Un packaging hyper pratique

USANA propose toutes sortes de compléments alimentaires, à prendre un peu comme des cachets dans des boîtes cylindriques. L’avantage du HealthPak est que vous n’avez pas à réfléchir ou à compter. Chaque HealthPak contient 56 petits sachets soit 2 x 28 jours de cure, eux mêmes composés de tous les comprimés dont vous pourriez avoir besoin.

Que vous le preniez au petit déjeuner ou que vous l’emmeniez dans votre sac pour plus tard, c’est pratique.

Complément Alimentaire USANA Healthpak

Quelle composition ?

Le HealthPak est composé de 5 comprimés dont 1 de Vita Antioxydant, 1 de Core Minerals, 2 de CellSentials Booster, 1 de MagneCal.

SportsPak: une variante sur mesure pour les athlètes de haut niveau

Alison et moi étant en partenariat avec USANA au nom d’Hotsteppers, vous entendrez probablement souvent parler du SportsPak. Il s’agit tout simplement d’une version un peu différente de HealthPak, conçue sur mesure pour les athlètes USANA (Alison étant athlète du Team USANA depuis Janvier 2017).

Vous ne la trouverez donc pas en vente au grand public. Sa composition testée et approuvée par la NSF International (organisme de santé publique et de sécurité) est garantie anti-dopage. Un sachet de la gamme SportsPak contient: les CellSentials (le Vita-Antioxidant et le Core Minerals) le Procosa, le MagneCal D et Proflavanol C.

Compléments alimentaires (ou pas?): l’avis du médecin nutritionniste

Qui est Laurence Plumey ?

Pour explorer le sujet du complément alimentaire, nous avons interviewé le Dr Laurence PLUMEY, Médecin Nutritionniste, Praticien des Hôpitaux de Paris IDF, Auteur de “Le Grand Livre de l’Alimentation “et de “Comment Maigrir Heureux quand on n’aime ni le sport, ni les légumes” aux Editions Eyrolles. Laurence a également fondé une Ecole de Nutrition : l’EPM Nutrition – pour apprendre l’art de mieux se nourrir, en toute circonstances.

Son indépendance totale vis à vis de toute marque donc d’USANA, lui permet d’avoir un regard objectif sur le sujet.

1 consultation nutritionnelle indispensable pour faire le point

Suite à une 1ère consultation, j’ai eu l’occasion de faire des dosages ultra complets prescrits par Laurence pour faire le point sur mes stocks nutritionnels.

Voici la liste des éléments dosés:

  • hématologie classique,
  • marqueurs de l’inflammation,
  • biochimie,
  • enzymologie,
  • Vitamines: A1 (rétinol),
  • B1 (Thiamine),
  • B2 (FAD),
  • B6 (Pyridoxine),
  • B9 (folates),
  • B12,
  • C (ascorbate),
  • D,
  • E (tocophérol),
  • PP (nicotinamide),
  • Zinc et Sélenium.

Un check-up quasi exhaustif et pas donné mais intéressant. J’ai beau avoir une alimentation très équilibrée et un mode de vie sain, il me manquait du fer, de la Vitamine D et quelques autres vitamines !

Les compléments alimentaires et le HealthPak décryptés

Notre question: Laurence, est-ce nouveau de conseiller à des personnes en bonne santé ayant une alimentation correcte de prendre des compléments alimentaires ? N’y a-t-il pas des écoles nutritionnelles qui tendent à considérer que l’alimentation suffit ?

La réponse de Laurence:

Les compléments alimentaires existent depuis longtemps et ils ont commencé avec des formules très simples visant à corriger des carences très ciblées (manque de fer, manque de calcium, manque de vitamine D …). En revanche ce qui est nouveau c’est cette recherche de formule la plus complète qui puisse corriger une plainte de plus en plus présente à notre époque : la fatigue. Aux vitamines s’ajoutent parfois bon nombre d’antioxydants, dans une optique d’entretien de la forme et de la prévention de maladies liées au stress, comme les cancers et les maladies cardio-vasculaires. Les compléments prennent donc leur envol car ainsi ils s’adressent de plus en plus à une population large, aussi bien à titre préventif que thérapeutique (en cas de carences). En tout cas,  ils semblent répondre à une attente car la consommation de compléments alimentaires ne cesse d’augmenter.

Notre question: j’ai fait des dosages sanguins très complets (et très chers !) partiellement remboursés par la sécurité sociale pour découvrir quelques surprises: une insuffisance en Vitamine D, une carence en fer (sans anémie), une Vitamine A au ras des pâquerettes et une Vitamine PP basse. En revanche, je suis au delà de la limite supérieure en Vitamine C ! Qu’est ce que cela veut dire ? Est ce alarmant ?

La réponse de Laurence:

Il est devenu assez rare de ne manquer de rien car au vu des enquêtes de consommation, seulement 1 Français sur 2 respecte les recommandations d’équilibre alimentaire. Il n’y pas assez de légumes et de fruits dans l’alimentation des Français et trop de produits caloriques sans grand intérêt nutritionnel. Il n’est donc pas rare de manquer d’une ou plusieurs vitamines surtout en B9 (manque de légumes) et autres vitamines du groupe B – en vitamine D (manque de poissons gras et surtout manque d’ensoleillement – manque de fer (manque de viande, poissons, œufs). Votre manque de vitamine D existe chez quasiment 50 à 80% des Français (surtout dans le Nord de la France) et la carence en fer concerne une femme sur deux ! Quant au taux légèrement trop élevé de vitamine C ou autres vitamines du groupe B, ils ne sont pas alarmants car l’excès de ces vitamines est éliminé dans les urines.

« Il est devenu assez rare de ne manquer de rien car au vu des enquêtes de consommation, seulement 1 Français sur 2 respecte les recommandations d’équilibre alimentaire. » (Laurence Plumey)

Notre question:  peut-on tout corriger par son alimentation sans non plus tomber dans des calculs quotidiens ?

La réponse de Laurence:

En fait, il faudrait avoir une alimentation parfaite avec 3 repas copieux et équilibrés, par jour. C’est tout à fait faisable mais le mode de vie de notre époque ne laisse pas beaucoup de temps au soin de soi. Les repas sont souvent sautés et insuffisants (le cas du petit déjeuner et du déjeuner) et le seul repas copieux du dîner ne suffit pas à rattraper les erreurs alimentaires de la journée. Les carences s’installent donc peu à peu jusqu’à arriver à un certain seuil qui s’exprime par un signe très fréquent : la grosse fatigue ; celle qui se traine du matin jusqu’au soir et qui doit inciter à consulter son médecin pour être sûr(e) qu’il ne s’agisse pas d’une fatigue liée à une pathologie. Un bon bilan permet de faire le point. Elle est souvent causée par une mauvaise alimentation – un sommeil insuffisant et une sédentarité omniprésente. Donc chacun doit essayer de faire au mieux, mais pour être sûre de ne manquer de rien, surtout si on a des doutes sur sa capacité à bien manger, il est utile de prendre des compléments.

« La grosse fatigue (…) est souvent causée par une mauvaise alimentation – un sommeil insuffisant et une sédentarité omniprésente » (Laurence Plumey)

Notre question: conseillez vous de faire des cures de compléments alimentaires ou d’en prendre tout le temps ?

La réponse de Laurence:

On ne peut pas généraliser car tout dépend du contexte ; on ne prend pas un complément alimentaire sans savoir s’il nous convient ou pas. Mais comment le savoir ? On ne peut pas demander systématiquement un bilan complet avec 13 vitamines, 4 ou 5 minéraux et quelques oligoéléments. Cela coûterait beaucoup trop cher (vous l’avez expérimenté) à la personne et à la Sécurité Sociale. Donc, en dehors des carences ciblées que l’on recherche fréquemment (fer, vitamine D, B9 et B12), je pense que lorsque l’on mange mal, il faut privilégier un complément alimentaire ayant la formule la plus complète.

Notre question: y a t-il des risques à en prendre des compléments alimentaires tout le temps ?

La réponse de Laurence:

Non car la réglementation impose que la posologie couvre entre 50 et 100% du besoin quotidien en chaque élément nutritionnel. Donc, même si la personne ne mange pas trop mal et que pour certains éléments nutritionnels il y a redondance avec certains éléments du complément nutritionnel, on arrive rarement à dépasser 2 à 3 fois le besoin quotidien. A ces doses là, il n’y a pas de risque de surdosage. En revanche, attention à ne pas cumuler des compléments qui seraient redondants entre eux, car là on peut avoir des apports beaucoup trop élevés. C’est la raison pour laquelle il faut être bien conseillé(e).

« Attention à ne pas cumuler des compléments qui seraient redondants entre eux, car là on peut avoir des apports beaucoup trop élevés. » (Laurence Plumey)

Notre question: si l’on creuse un peu le contenu du HealthPak d’USANA, on y trouve 1 gélule de Core minerals qui contient 80mg de Vitamine C, 60mg de Calcium, 5mg de Zinc, 0,5mg de Manganese, 0.5mg de cuivre, 125µg d’iode, 50µg de Sélenium, 25µg de chrome et 13µg de molybdate. Qu’est ce qui vous semble le plus intéressant dans cette composition et peut être le plus dur à aller chercher dans l’alimentation de façon régulière ?

La réponse de Laurence:

Cette formule est riche en oligoéléments que l’on ne trouve pas fréquemment dans d’autres compléments alimentaires. Les apports sont intéressants et chacun d’entre eux est utile à l’organisme. Le zinc et le sélénium sont des antioxydants ; ils se trouvent ordinairement dans les poissons et fruits de mer (tout comme l’Iode)  et malheureusement les Français n’en mangent pas assez. Les quantités sont intéressantes. En règle générale, je trouve que les compléments s’intéressent beaucoup aux vitamines et trop peu aux oligoéléments, donc, je trouve bien que cette formule en contienne.

Notre question: le HealthPak contient également 1 gélule de Vita Antioxydants contenant à nouveau de la Vitamine C (100mg) et tout un tas d’autres anti-oxydants: de l’extrait de curcuma (18mg), de thé vert (17,5mg), de Vitamine B1 (4,2mg), de Co-enzyme Q10 (4mg), de resveratrol (10mg), de Vitamine B6 (2mg), de Vitamine A (K, D, B12, etc.) Même question ici: avons nous besoin de tout ça et la composition vous semble-t-elle intéressante ?

La réponse de Laurence:

Le stress oxydatif est un mal très sournois et on découvre de plus en plus les bienfaits des anti oxydants pour aider les cellules à mieux lutter contre le vieillissement ou les mutations ; bien sûr nous avons notre production interne d’antioxydants, mais l’alimentation a aussi pour vocation de nous en apporter. Les légumes et les fruits son nos meilleurs apports d’AOX ; mais comme les Français n’en consomment pas assez, ajouter des AOX à son alimentation est une bonne idée, à condition de ne pas en faire une surenchère car les données SUVIMAX ont montré qu’un AOX en excès pouvait devenir un pro oxydant. Donc, là aussi, il faut rester dans la mesure et la raison. Le trop peut vraiment être l’ennemi du bien. Cette formule  que vous me décrivez a une composition de divers anti oxydants et oligoéléments qui n’est pas dans l’excès et qui est intéressante, donc pourquoi pas ?

« Cette formule (HealthPak) que vous me décrivez a une composition de divers anti oxydants et oligoéléments qui n’est pas dans l’excès et qui est intéressante, donc pourquoi pas ? » (Laurence Plumey)

Notre question: finalement, en plus des comprimés Cellsentials Booster qui ont pour but d’augmenter la réponse cellulaire aux apports des vitamines, minéraux et anti-oxydants des autres comprimés, le HealthPak contient un combiné Calcium (190mg)/ Magnésium (190mg). Personnellement je ne manque ni de l’un ni de l’autre, ce qui pour le calcium ne m’étonne pas étant donné mon alimentation riche en produits laitiers. Est-ce gênant par conséquent de reprendre un comprimé MagneCal dans ce contexte ?

La réponse de Laurence:

Si vous ne manquez pas de calcium, en étant une bonne consommatrice de produits laitiers, il n’est pas nécessaire de prendre  un complément de calcium. Quant au magnésium, il n’est pas facile de dépister un manque biologique car le taux sanguin reste longtemps normal (comme la calcémie d’ailleurs). Ceci dit les sportifs de bon niveau ont des besoins en magnésium et en calcium plus élevés en raison d’une masse musculaire plus importante car ce sont deux minéraux impliqués dans la contraction musculaire. Là aussi, vous pouvez faire un essai.  Cette notion d’essai est en effet importante. Il faut voir si vous en retirez un bénéfice au bout de 2 ou 3 semaines de consommation. C’est aussi à vous d’être à l’écoute de votre corps.

« Les sportifs de bon niveau ont des besoins en magnésium et en calcium plus élevés en raison d’une masse musculaire plus importante car ce sont deux minéraux impliqués dans la contraction musculaire. » (Laurence Plumey)

Notre question: j’ai une activité sportive modérée depuis ma blessure mais régulière. A partir de quel niveau de pratique peut-on avoir des besoins nutritionnels vraiment plus spécifiques qu’une personne peu active ?

La réponse de Laurence:

Disons qu’en ayant une activité physique voire sportive plus importante que la moyenne des gens, vous sentirez beaucoup plus vite qu’un sédentaire et de façon plus intense l’effet des moindres  carences sur votre corps. Vous le poussez dans ses retranchements, et donc il protestera plus fort s’il ne dispose pas de tout ce dont il a besoin. J’entends par là la survenue de crampes, de tendinites, de fractures de fatigue et de contreperformance. Vous devrez donc avoir une alimentation irréprochable et comme c’est souvent peu réaliste compte tenu du mode de vie de notre époque, la plupart des sportifs doivent, à juste titre, prendre des compléments alimentaires. Mais pas n’importe quoi. Le sport augmentant l’oxydation des cellules, il lui faut prendre des compléments alimentaires riches en anti oxydants – à juste dose.

« La plupart des sportifs doivent, à juste titre, prendre des compléments alimentaires. Mais pas n’importe quoi. Le sport augmentant l’oxydation des cellules, il lui faut prendre des compléments alimentaires riches en anti oxydants – à juste dose. » (Laurence Plumey)

Notre question: à votre avis, tout le monde devrait-il s’offrir des dosages complets comme ce que j’ai fait (malgré leur coût) et si oui à quelle fréquence ? »

La réponse de Laurence:

Non, c’est impossible. Sans tomber dans le versant hypochondriaque du bilan permanent pour savoir ou l’on est est, il existe des moyens très simples d’être et de rester en bonne santé. Tout d’abord s’efforcer de manger au mieux, varié, équilibré, riche en fruits et légumes – c’est simple, il faut manger un peu de tout, de façon conviviale et gourmande.  Ensuite, il faut bien dormir (au moins 7 heures par nuit) et être actif voire sportif. Cela paraît simple mais beaucoup de gens n’y arrivent pas (contraintes de travail , habitudes culturelles … ou méconnaissance  de ce que contiennent les aliments).

En somme, certes on peut prendre des compléments alimentaires régulièrement mais à condition d’avoir de bonnes raisons pour cela. Avoir des besoins nutritionnels augmentés (adolescence, grossesse, allaitement, seniors, personnes âgées, sportifs) en est une. Se sentir fatigué et avoir vérifié avec son médecin que l’on ne souffre pas de pathologies en est une autre. Être en convalescence ou savoir que l’on mange mal et avoir du mal à manger mieux. Suivre des régimes … Donc oui aux compléments alimentaires légitimes (à condition qu’il n’y ait pas cumuls inappropriés entre différentes marques). Oui aussi aux efforts pour optimiser son alimentation.

En conclusion, il faut garder en tête 2 choses.

  • La 1ère est qu’il existe dans le domaine de la nutrition des « courants » de pensée, notamment au sujet des compléments alimentaires, donc forcément des désaccords. Dans le cadre de mon DU en nutrition sportive, j’avais rencontré des formateurs plutôt anti-compléments, d’où la rédaction à l’époque de cet article « complément alimentaire et suppléments pour sportifs: utiles ou futiles?« .
  • La 2ème chose est que les aliments que nos consommons ne sont pas les mêmes aujourd’hui qu’il y a 5 ans. S’il est possible sur le papier aujourd’hui d’avoir des apports nutritionnels suffisants grâce à l’alimentation (le Dr Laurence Plumey l’affirme), il est très difficile de l’appliquer réellement. Entre idéal et réalité il y a parfois un fossé; si un complément alimentaire soigneusement sélectionné permet de le combler, pourquoi s’y opposer ?

9 COMMENTS

  1. Bonjour,
    Pourquoi dîtes-vous en conclusion que les aliments ne sont plus les mêmes aujourd’hui qu’il y a 5 ans ? Que s’est-il passé depuis 5 ans ?

    • Bonjour David, merci pour ta lecture et ta question. Le terme « 5 ans » est utilisé à titre indicatif, nous pourrions aussi dire 10 ans, 15 ans, 20 ans…l’idée est que les modes de culture des fruits et légumes poussent les produits à grossir toujours plus vite et à se gonfler d’eau plus que de nutriments. En faisant pousser une tomate au soleil naturellement, on n’obtient pas le même aliment qu’en la forçant à grossir à toute vitesse. Au delà de ça, il y a aussi une évolution des habitudes alimentaires des français qui ne consomment pas assez de fibres, trop de sucres simples, pas assez de sucres complexes…Pour ce qui est des vitamines, minéraux et oligo éléments, le fait qu’il y ait de plus en plus de plats préparés et de produits raffinés (pain blanc par exemple), tend à appauvrir les aliments. L’idée n’est pas via cet article de dire à tout le monde que de prendre des compléments alimentaires est une question de vie ou de mort mais que de réaliser des bilans sanguins complets prescrits par un médecin et analysés par un nutritionniste/diététicien peut être révélateur, intéressant et utile pour la santé. Tellement de maladies ou même d’états de fatigues sont liés à ce que nous avons dans notre assiette, donc dans notre corps que le sujet vaut le coup d’être pris au sérieux 🙂

  2. désolé, mais moi j’ai toujours pas compris pourquoi il « faut » prendre ces compléments…
    Surtout si ton analyse de sang ne montre que des carences en fer et vit D !
    Surtout si ton veille à avoir une alimentation très variée et équilibrée.

    • En fait il ne « faut » pas nécessairement, mais je pense que prendre des compléments peut être intéressant dans certains cas. Quand j’ai fait mon analyse j’en prenais déjà depuis 1 mois (c’est un peu con mais j’ai mis trop de temps à faire mon analyse et à récupérer les résultats et étant en plein hiver je n’ai pas voulu me priver de plus d’1 mois de test).
      Je ne manquais pas que de fer et de vitamine D, j’avais aussi des carences en vitamines liées à la viande (que je mange très très peu et franchement réfléchir à quelles légumineuses manger ou associer avec quels céréales pour avoir les bons acides aminés, ça me saoule et j’ai pas le temps !).
      Mais en fait dans tout ça, ce qui compte est de savoir ce qu’il y a dans les compléments que tu prends et en l’occurrence, j’en prends surtout avec des omega 3 (anti inflammatoire naturel très pertinent dans mon cas) et en vitamine D. C’est donc assez logique dans mon cas précis.
      Pour ce qui est de l’alimentation équilibrée je suis d’accord avec ta remarque mais c’est tout là l’intérêt de mes questionnements et de cet article. Je pense que les personnes ayant une alimentation équilibrée sont peu nombreuses et celles ayant le temps de maintenir l’équilibre sur le long terme encore moins. Tu rajoutes à ça une activité sportive qui forcément sollicite plus de nutriments, minéraux, vitamines que chez une personne sédentaire, ça peut donner assez facilement un équilibre difficile à maintenir. Ensuite, je pense qu’il est intéressant de prendre des compléments par phases ou « cures », pas systématiquement.
      Donc, pour conclure: l’analyse globale est un luxe mal remboursé (cqfd) mais peut être un rendez vous interessant sur une base annuelle pour ensuite orienter sa prise de compléments alimentaires. A défaut, un rendez vous avec une nutritionniste peut déjà donner pas mal d’idées sur les manques possibles. Finalement, je suis 100% d’accord avec l’idée qu’une alimentation équilibrée devrait suffire mais je pense que compte tenu de la faible teneur nutritionnelle de nos aliments modernes et de nos modes de vie, il est un peu illusoire de maintenir l’équilibre tous seuls en permanence !

  3. Le combiné calcium/magnésium du HealthPack ou SportsPack de USANA est intéressant car il autorise de réduire la consommation de laitages, permettant ainsi un apport nutritionnel équilibré et une moindre acidité donc plus de vitalité.

    David O. – Nutritionniste du Sport

    • En effet mais encore faut il avoir une bonne raison de réduire les laitages ! Si l’on peut prendre du calcium par l’alimentation plutôt que par des comprimés c’est mieux ! En l’occurrence le Magne/Cal D présente aussi l’avantage de contenir de la Vitamine D ce qui n’est pas négligeable.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici