Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Miha Bodytec: quand ton body fait 4h de sport en seulement 12 minutes !

Miha Bodytec: un nom dont vous avez certainement entendu parler depuis quelques années ou plus récemment – il y a eu une vague de communication dans la sphère sporty healthy ces derniers temps je trouve !. La marque allemande existe depuis un moment déjà et propose une manière de s’entraîner courte et (très) intense basée sur l’éléctrostimulation du corps entier en une même séance ! L’objectif est de se muscler bien plus vite que lors d’une séance de musculation normale. Un mix de technos, de sensations, de picotements, de chatouillements, de contractions, de décontractions, de courbatures, d’effet « waouh », d’appréhensions, de rires…bref, une séance assez mémorable au sein du studio Action Sport dans le 16ème que je compte bien vous raconter avec mes habituelles recommandations !

Miha bodytec: une expérience (électro)-stimulante entre nanas

L’électrostimulation: je suis habituellement moyennement fan. J’ai l’habitude d’utiliser un Veinoplus en récup mais j’ai eu des expériences un peu catastrophiques avec Compex donc je suis mitigée ! L’idée de devoir faire une séance de renforcement musculaire et de subir une électrostimulation sur l’ensemble du corps en même temps a suscité autant mes appréhensions que ma curiosité !

C’est donc avec mon acolyte de tous les sports et ma Hotsteppers partner Alison que j’ai accepté de tester cette méthode aux apparences barbares ! Le studio est royalement placé, à quelques pas de l’Avenue de la grande Armée dans une petite cour au frais. Nous arrivons tout juste à l’heure (ou à peine en retard, selon les versions) et retrouvons une amie bloggeuse de longue date: Nadia Runs Paris ! L’idée de faire cette découverte entre nanas me réjouit et rassure un peu !

Nous descendons alors au sous sol où ont lieu les réjouissances et découvrons la tenue dans laquelle nous allons effectuer la séance ! Un haut moulant en espèce de nylon et un bas de type collant à porter sans sous-vêtements ! Un peu surprenant au début mais on est entre nanas et le vêtement est bien sombre 🙂

 

C’est là que les coachs sortent l’attirail et nous équipent ! Nous enfilons tout d’abord une espèce de gilet pare-balle au moins aussi lourd et assez serré. Dans le genre à ne pas aimer le confinement j’ai été un peu gênée au début mais comme mon aversion pour les situations closes n’est autre que psychologique, j’ai appris à prendre sur moi et à faire passer les bad vibes !

Les coachs nous placent également des espèces de strappings autour de chaque cuisse, des fesses et des bras. Ces supports serviront à fixer les électrodes qui viendront stimuler chaque groupe musculaire.

Accoutumance musculaire et stimulation intégrale !

Nous arrivons alors l’étape ultime de la mise en place qui prend quand même un moment et nécessite d’être bien faite: le placement des électrodes ! Telles de jolis robots, nous voilà toutes de noir vêtues et chacune reliée à sa propre machine par des électrodes ! Un genre de remake de film futuriste où l’on se sent un coup « femme augmentée », un coup « rat de laboratoire en pleine expérience » !

test miha bodytec

Alison en tenue de combat 🙂

Les coachs nous expliquent que le principe de Miha Bodytec est de stimuler des groupes musculaires uns à uns en même temps que la personne les contracte. Cette action concomitante permet d’une part de ne pas « subir » les électro-stimulations et d’autre part de les potentialiser. La promesse est qu’en 20minutes de Miha Bodytec, vous faites l’équivalence de 120 répétitions par muscle ce qui demanderait en temps normal 4h de travail classique en salle ou chez soi avec les poids et accessoires adaptés. L’idée est alléchante à l’ère du manque de temps perpétuel et de l’efficacité !

La promesse est qu’en 20minutes de Miha Bodytec, vous faites l’équivalence de 120 répétitions par muscle ce qui demanderait en temps normal 4h de travail classique en salle ou chez soi avec les poids et accessoires adaptés.

Avant de commencer la séance d’essai qui ne sera que de 12 minutes contrairement aux 20 minutes des séances classiques, nous passons par une étape d’accoutumance du corps à la machine. Groupe musculaire par groupe musculaire, le coach déclenche l’électro-stimulation et augmente l’intensité à hauteur de ce que l’individu peut supporter. Je vous rassure, il n’attend pas que vous soyez plié en quatre pour arrêter de monter en intensité mais se sert de son habitude des morphologies et petits détails dans la réaction des gens qui lui permettent de sentir si l’électro-stimulation est à un stade efficace ou insuffisante.

Nous progressons alors muscles par muscles et cette phase aura été pour moi quasiment plus dure que la séance en elle même ! La raison est que lors de la phase d’accoutumance, chaque groupement musculaire est stimulé en permanence et en même temps que les autres alors que pendant la séance d’entraînement en elle même ce ne sont que des stimulations par intervalles et un muscle après l’autre.

Au fur et à mesure que la machine active différents endroits du corps, le coach nous précise que l’électro-stimulation a un rôle sur un groupe musculaire ciblé mais également en périphérie. C’est à ce moment là qu’il signale que l’électrode stimulant les abdominaux peut chez certaines femmes déclencher des sensations dans le périnée ! Sensations proches de la douleur pour ma part. Un peu similaires à des crampes de règles pour celles qui vivent l’expérience régulièrement, pour les autres et pour ces messieurs vous ne pouvez pas comprendre mais on vous aime quand même !

Les sensations « fortes » sur certaines zones musculaires sont soit liées à une hypersensibilité soit à une hyper tonicité musculaire. En gros, plus vous êtes musclé(e), plus vous réagissez fort même à faible intensité d’électro-stimulation. Le coach me disait: « là tu es à intensité 40; je mets un athlète de haut niveau à 30 il est plié en 2« .

Bon, donc j’en déduis que j’ai un périnée musclé du feu de Dieu mais pour les abdos il faudra repasser !

Après une mise en place scrupuleuse l’entraînement commence enfin

Les 12′ commencent alors et nous suivons les indications d’un petit bonhomme sur notre écran qui nous montre les mouvements à exécuter. Il faut bien respecter les 3 temps: mise en place, contraction, relaxation. Caler sa respiration sur les mouvements est évidemment un plus et vient à mesure que les séances s’enchaînent.

 

J’avais déjà fait une belle séance de circuit training le matin même donc j’avoue avoir été bien courbaturée le lendemain mais sans que ce soit ingérable. En revanche, je pense que des séances régulières de 20 minutes (1 tous les 5 jours maximum le temps de bien récupérer) peuvent vraiment stimuler vos chaînes musculaires et produire un effet visible sur leur qualité et leur volume.

test miha bodytec et avis

Alison et Nadia en train de réaliser des fentes en // d’une électro-stimulation de leurs quadriceps

Personnellement je suis fan de la forêt et des pistes qu’il y a près de chez moi donc j’aurais du mal à concevoir le sport de cette manière, qui plus est à un coût non négligeable (entre 15 et 40€ la séance selon les forfaits). Je préfère prendre le temps et avoir des sensations authentiques mais je trouve le concept Miha Bodytec assez brillant et potentiellement idéal pour toutes les personnes manquant cruellement de temps pour s’entraîner, en rééducation, en période de préparation spécifique dans un sport donné ou encore en recherche de perte de poids via un effet drainant et une augmentation du métabolisme de base. Pour l’effet drainant je vous confirme que la sollicitation des abdominaux donc des intestins et de la vessie est effective !

expérience mihabodytec

Pour le reste, tout est une question d’envie, de moyens, de temps et de feeling mais l’expérience était étonnante, amusante, édifiante et concluante ! A tester au moins une fois dans sa vie !

 

Pin It
 
Comments

No comments yet.

 
Comments