Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Sac de couchage trekking Lafuma: test en conditions réelles

Cet été comme certains d’entre vous ont pu le suivre, je me suis lancée dans une espèce de marche en semi-autonomie complètement déconnectée ! Certains parlent de « goum » puisqu’il s’agit d’un concept chrétien s’inspirant des goumiers marocains au début du 20éme siècle, d’autres de « raid », d’autres encore de « détox digitale » ! Au final, le programme aura été assez sobre entre (longue, très longue) marche dans le désert des Causses la journée, dîner frugal le soir et nuit à la belle étoile. Pas évident de choisir le bon sac de couchage dans ces cas là. C’est à cette occasion que j’ai décider de me lancer et de tester le sac de couchage trekking Lafuma, conçu dans un format 3-en-1 pour des températures allant jusqu’à 0°C.

Top design et conception

Un 3-en-1 compact

Le sac de couchage trekking Lafuma est vraiment super bien conçu. Quand je l’ai reçu j’ai eu un petit moment d’hésitation parce qu’il n’y a en fait pas 1 mais 3 sacs de couchages reliés les uns au autres par un système ingénieux de fermetures éclairs ! Le tout roulé comme tout duvet classique et logé dans un petit sac protecteur. De ce côté là, rien à dire, on peut dire que Lafuma sait optimiser l’espace !

3 sacs de couchages pour 3 usages/températures

Pourquoi 3 sacs de couchage ? Justement pour pouvoir adapter votre petit lit improvisé en fonction du terrain et surtout de la température extérieure. C’est en réalité très simple.

  • Le 1er sac de couchage de couleur jaune est très léger. Il se retrouve à l’intérieur du pack complet et annonce une résistance aux températures ne descendant pas sous les 10°C.
  • Puis, vient la housse extérieure un peu plus épaisse et molletonnée qui elle vous garantit une belle nuit de sommeil pour des températures allant jusqu’à 5°C.
  • Finalement, si vous vous retrouvez à l’extérieur par des températures approchant le 0°C, vous devrez combiner les 2 sacs: jaune et rouge pour dormir confortablement.

Un peu frisquet sous la toile

Un poids pas négligeable

Avant de partir, on m’avait demandé en connaissance de cause de ne pas emmener plus de 10kg avec moi. Sachant qu’une fois réunis (nous étions une petite quinzaine), nous devions ajouter 1 à 2 kg de nourriture commune à nos sacs et que les journées de marche seraient à minima longues (20km avec dénivelé) et au pire très longues (30km avec dénivelé). L’objectif était d’emmener le minimum, pour ne pas dire l’essentiel. Je ne sais pas si vous vous êtes déjà plié à l’exercice mais 10kg pour 1 semaine c’est peu, très peu. D’autant que votre sac à dos est voué à devenir aussi bien votre meilleur allié (tout ce dont vous avez besoin se trouve dedans et nulle part ailleurs) que votre pire ennemi (bonjour les côtes au soleil avec la maison sur le dos). Sa composition est donc aussi complexe que stratégique. Je n’ai d’ailleurs pas réussi à atteindre ces 10kg en les dépassant d’1kg tout au plus. Pour y arriver, j’ai du faire un choix et me séparer du sac de couchage intérieur jaune, pour ne garder que la housse. J’avais regardé la méteo: il ne ferait pas moins de 12°C au pire et j’avais prévu des doudounes en polaire datant de mon épisode militaire qui à elles seules pouvaient servir de duvet. J’étais confiante.

Des températures annoncées pas très réalistes

Malgré ma confiance a priori, j’ai eu réellement froid et regretté de ne pas avoir porté une centaine de grammes de plus pour avoir le pack total. Clairement, il fait peut-être 12-15°C la nuit à Ispagnac mais en hauteur et avec le vent et la fatigue en prime, on est descendus à 7-8°C certaines nuits. Clairement là et malgré mes multi-couches polaires sous mon duvet, je me les suis pelée assez sévère ! Il se trouve que tous mes amis de marche ont eu froid aussi mais je ne sais pas précisément dans quels sacs de couchage ils ont dormi.

 

Quoiqu’il en soit, je vous conseille de prévoir large et de prendre 5°C de marge sur ce qui est annoncé. C’est à dire 15°C pour le sac léger jaune, 10°C minimum pour la housse rouge et 5°C pour l’ensemble. Le 0°C me paraît difficile à supporter avec ce sac de couchage trekking Lafuma à moins qu’il fasse super sec et qu’il n’y ait zero vent.

 

Hormis un mauvais choix stratégique de ma part en me délestant d’une partie du pack 3-en-1 et une sur-confiance dans les températures de confort annoncées par la marque, je trouve ce sac de couchage trekking Lafuma vraiment bien conçu, pratique et vraiment confortable. Vous ne vous sentirez pas tout étriqués à l’intérieur ce qui peut être oppressant dans certains duvets étroits. L’espace supérieur réservé à la tête est tellement large que vous pouvez même y loger un oreiller ou le replier sur votre tête en guise de cagoule ou de protection contre le jour (qui se lève tôt quand on dort à la belle !). Un bon choix trekking confortable et pratique pour peu qu’il ne fasse pas trop froid, au prix plein de 140Euros. Et vous, quelles marques avez-vous testées et qu’en avez-vous pensé ?

Pin It

Sac de couchage Trekking Lafuma (3-en-1)

Euros140
Sac de couchage Trekking Lafuma (3-en-1)
7.75

Design

8/10

    Confort

    9/10

      Température

      6/10

        Poids

        7/10

          Conception

          9/10

            Prix

            8/10

              Pros

              • Conception
              • Confort
              • Design

              Cons

              • Poids (870g)
              • Températures de confort annoncées
               
              Comments

              No comments yet.

               
              Comments