Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Française des jeux: sport et solidarité sans grattage tout l’été !

Le sport a ce pouvoir immense de permettre le lien. Les sports collectifs bien sûr fédèrent autour d’un même objectif et mettent en harmonie des compétences diverses ce qui structure le mental et les capacités d’un(e) athlète au profit de son collectif. Fort, très fort qui plus est en cette époque si individualiste où se perfectionner, s’accrocher, travailler pour plus que « juste soi » devient quasiment une prouesse humaine. Puis, les sports individuels eux aussi, d’une autre manière et en particulier en s’inscrivant au cœur de communautés puissantes, ont cette capacité à permettre le dépassement de soi, avec d’autres. De toutes manières, plus le temps passe et plus je réalise que nous ne sommes rien sans les autres ! Alors, nous pouvons parler de dépendance, de manque d’autonomie, bien sûr. C’est tellement plus satisfaisant de pouvoir se targuer d’être auto suffisant et pourtant…quelle tristesse ! Apprendre à devenir meilleur avec et grâce aux autres, je trouve que là est une voie plus réaliste de réalisation de soi.

Dans cette optique de plus en plus illimitée de partage sportif sur ce blog, au-delà même du running et pour peu que ce qui est vécu soit authentique et enrichissant, j’ai eu la chance de découvrir l’opération « tournée d’été » de la FDJ et de choisir ma destination. Pour des raisons essentiellement de timing et de pratique, je fixais mon choix sur l’étape « La Baule » du 21 juillet et décidais de découvrir ce que cette institution gigantesque pouvait bien avoir à offrir aux français sur plus 20 dates. Il se trouve que j’ai été agréablement surprise par l’énergie, l’engouement et le sens artistique compilés pour le plaisir des sens de dizaines de milliers de vacanciers, venus chercher grâce au sport, de doux moments d’humanité dont voici quelques instants volés…

Coucher de soleil sur la plage de Pornichet

 

D’une simple plage à un véritable village

Arrivée la veille sur le site de l’évènement encore vierge de toute installation, je prenais le temps de m’imprégner des lieux et de cet air de vacances difficile à respirer pleinement pour ma part, compte tenu des quelques semaines de travail encore au programme…

Les jeunes débordant d’énergie et insouciants courent, jouent, rient et profitent de leurs moments d’été sacrés ; ceux que l’on attend aussi bien avec impatience qu’ avec parfois un peu de tristesse, à l’idée d’être loin de ses amis plusieurs mois ! Les parents retrouvent amis et famille, refont le monde, parlent de tout et de rien, aspirent le soleil tant attendu, regardent leur progéniture avec fierté et adoptent un rythme que la vie quotidienne ne permet pas…sauf en vacances ! Je vois aussi un certain nombre de personnes âgées, pour certaines encore vaillantes et pour d’autres totalement dépendantes. Dépendantes de ceux qui prennent le temps de leur « montrer la mer », de leur offrir ce cœur à cœur avec le vent marin, la chaleur des rayons et la douceur de l’air. Je retire mes chaussures, marche dans le sable et découvre alors des rampes d’accès aux personnes en fauteuil roulant. Ces rampes si simples et pourtant si utiles permettant aux fauteuils de se rendre jusqu’à l’eau sans subir la contrainte du sable. C’est surprenant, on est assez loin du cliché que l’on aime renvoyer des plages où les touristes s’amassent comme des bœufs et se laissent vivre de façon grégaire. Non vraiment, il y a là un goût de « vacances pour tous » qui annonce l’arrivée des équipes FDJ ; bien décidées à offrir au plus grand nombre un maximum d’animations porteuses de messages comme de plaisir. Après tout, leur mission est simple : redistribuer une partie de leurs revenus pour l’intérêt général tout en insistant fortement et avec pédagogie sur le handicap, l’interdiction du jeu pour les mineurs, la protection des jeunes sur le web, le développement durable, le sport pour tous…

Je me demande bien où la FDJ compte s’installer, ne voyant rien à l’horizon en cette veille de grande date et pourtant…

Village côté plage de l’évènement tournée d’été FDJ à Pornichet

 

Le lendemain matin, en quelques heures une immense scène de spectacle est montée pour le spectacle du soir, un village entier à dominante jaune est visible de loin côté plage et un autre côté terre proposant divers stands sans oublier la mythique caravane FDJ et ses animateurs tonitruants. L’ambiance est là, malgré un début de journée ultra pluvieux, le soleil brille désormais de toutes ses forces. Accueillie par Fréderic, chargé de toutes les relations presses de l’évènement, nous faisons le tour des stands en tout petit comité : une amie, un bloggeur inspirant et inspiré spécialisé sur les thématiques du partenariat d’une part et du marketing émotionnel d’autre part, Fréderic et moi. Le spectacle est varié.

Les vacances (ou l’amour) à la plage offrent souvent de belles rencontres !

 

Du sport, de la solidarité, du soleil (des nanas et des mecs)

Hand Fauteuil

1ere animation sur notre chemin: le hand fauteuil ! Surprenant et enthousiasmant. Le public est invité à se mettre dans la peau des athlètes handisport, à se familiariser aux déplacements en fauteuil et à s’essayer au handball dans ces conditions atypiques. L’atelier rencontre un vif succès: faire du sport avec ou en dépit d’un handicap est un véritable défi physique et mental, les jeunes en particulier aiment l’idée de pouvoir partager cette pratique sportive atypique et mettent du cœur dans leur jeu. Comme quoi, le partage d’expérience loin des stéréotypes de performance fait du bien.

Session de hand fauteuil

Compétitions d’aviron indoor et run and bike solidaire

Nous poursuivons la visite et arrivons sur un stand dédié au fitness indoor. Manque de temps, manque d’espace, difficulté à s’accorder des séances outdoor loin de chez soi pour x raisons, les appareils de home fitness de plus en plus stylés, technos et ludiques sont très tendance. Surtout quand ils rassemblent et challengent un public demandeur de défis. Sur cet espace, 2 stands: un stand d’aviron indoor proposant 4 rameurs Cyclide 2 reliés à une application video projetée sur grand écran et un run and bike proposant 2 vélos de biking et 2 tapis de course Proform, reliés à un compteur de km solidaire. Dans le 1er cas, le public a pour mission de ramer le plus vite et le plus fort possible pour dépasser ses concurrents sur une distance de 2000m. Dans le 2ème, chaque km parcouru par le public est converti en Euro solidaire. A la fin de la tournée, la fondation FDJ s’engage à signer le chèque correspondant et à l’adresser au Secours Populaire pour offrir des licences sportives aux jeunes défavorisés. Cet espace est bondé, les passants font la queue, l’idée de pouvoir bouger pour les autres donne des ailes, même aux plus réfractaires. La pillule du sport passe sous couvert de jeu et de solidarité, belle opé !

 Session d’aviron indoor (il en existe même des compétitions internationales, si si !)

 Stand de run and bike solidaire avec les tapis de course et vélos Proform, n°1 mondial du home fitness

Sensibilisation au jeu                      

Bien consciente de son coeur de métier et de ses effets, la Française des Jeux a à coeur d’œuvrer auprès des mineurs pour les sensibiliser au jeu: interdit au moins de 18 ans et en particulier aux paris sportifs, très populaires à tous les ages. L’association “e-enfance” dédiée à la protection des jeunes sur le web (harcèlement sur les réseaux sociaux, contenu illégal, etc.) est présente et anime un stand sympa où les jeunes sont invites à se faire prendre en photo, tout en se laissant briefer sur le sujet. Bien que majeurs et vaccinés, nous adhérons et “jouons le jeu” !

Session photo décalée entre majeurs consentants pour appuyer le message de l’asso « e-enfance » au sujet des risques du jeu pour les mineurs

Zumba by Proform

Après avoir fait le tour du village “terre” et s’être imprégnés de l’ambiance de la caravane FDJ, de canettes de Lipton gracieusement offertes par le sponsor de l’event, nous filons droit vers le village “plage” où une musique endiablée nous appelle. Les choses étant bien faites, une session Zumba by Proform débute au moment où nous arrivons. Il fait terriblement chaud mais on ne peut pas se plaindre, l’été est enfin là ! 2 animatrices montent énergiquement sur un podium et font bouger une large foule de vacanciers sur des musiques incontournables. Le fitness permet d’amener le plus grand nombre à la « forme » sans prononcer le mot « sport » qui peut parfois faire peur. Or quoiqu’on en dise, bouger ne peut que faire du bien, surtout en musique: c’est le moment de laisser parler son corps, les français s’expriment !

 

 Les 2 animatrices sont prêtes, tout le monde attend le coup d’envoi musical !

Le show du soir: la FDJ envoie les Watts !

Un peu plus tard le soir, nous sommes conviés au spectacle de la tournée ou plutôt au « show »… Je n’imaginais pas rester toute la durée du spectacle et pourtant, j’ai été captivée – ils sont forts !

 

Tout commence avec une animation de « ni oui ni non » à mourir de rire, menée par un animateur mixant mimiques de Christian Clavier et tonalité de Jean-Luc Reichmann ! Après avoir fait ma snob 2 minutes qui ne marche pas dans les anims populaires, je me détends et je me rends compte que c’est drôle, vraiment drôle ! S’en suit l’arrivée du présentateur Stéphane Jobert de la chaîne NRJ12. Là, on est dans un autre registre, celui des bogoss, de la télé-réalité et des ambiances starlettes. Normal, le groupe en tournée cette année est le trio féminin « The Mess », issu de la dernière saison Pop Stars. Clairement ça n’est pas mon truc…J’avoue avoir adulé les World’s Apart à 12 ans (et aussi les Backstreet Boys!), je conçois que ce show puisse enjouer les coeurs d’une population jeune, mais à presque 30 balais je me contente pour ma part de rire doucement en observant toute la mise en scène déployée. Les 3 nanas du groupe après quelques chansons live intègrent alors un jury et laissent 2 jeunes (pré-sélectionnés sur casting) se produire l’un après l’autre sur scène. Nous sommes en plein concept des « Voix de la chance ». En voyant ces 2 candidats arriver sur scène face à une foule de 10000 personnes je suis sceptique et puis, je les entends chanter, juste et bien et je ravale mes préjugés. Ils sont quand même doués… Le gagnant est défini à l’applaudimètre du public et aux votes du jury, le choix est juste, c’est un bon.

Le gros du show arrive alors, une chanteuse live vient offrir sa voix en accompagnement de gymnastes, danseurs et équilibristes qui me font même penser au cirque du soleil. Le registre est plus populaire, moins artistique que la mythique troupe mais quand même, il y a du niveau.

La soirée se conclue sur un flash mob reproduisant la danse « illiko » ! J’ai mis au vestiaire mon sérieux et prends un malin plaisir à suivre les mouvements de choré de l’animatrice (Madame zumba, le retour) – eh, ho, on est là pour s’amuser quand même…et ça marche, ils sont forts, bis.

 

La journée se termine et je réalise que j’ai passé de vrais bons moments. La FDJ ne se fout pas de la gu…. du public et met les moyens pour que la fête en soit une. Chacun y à droit selon l’endroit, il y a 20 dates sur 20 plages différentes offrant à chaque fois le même dispositif mais avec un public plus ou moins nombreux (record de 30 000 personnes au spectacle sur les plages du sud, selon les organisateurs!). Loin d’imaginer que la giga-institution de la française des jeux offrait aussi de longs instants de gratuité, s’attelait à communiquer largement sur la solidarité dans le sport et sur ses valeurs, j’ai découvert un autre aspect plutôt plaisant d’un géant de l’argent.

On peut dire ce que l’on veut, marketing, comm ou pas, les gens qui y participent prennent un vrai plaisir et ça, ça n’a pas de prix.

 

 

 

 

Pin It
 
 
Comments