Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

12 tendances des produits outdoor et trail pour l’année 2015

Les tendances : ces fameuses directions que prennent les marques, à la croisée des intuitions marketing et des besoins explicites ou inavoués des consommateurs. Les tendances touchent toutes les caractéristiques produits possibles, de leur couleur, leur composition, à leur utilité, leur packaging, leur mode d’utilisation, … Pour les lecteurs Hotsteppers, Sébastien s’est rendu aux Portes Ouvertes de l’Agence North Com qui à elle seule détient un portefeuille de marques non négligeables : d’Odlo à The North Face en passant par Overstim’s, Eider ou Under Armour. Son constat : beaucoup de légèreté dans les matériaux et deux axes majeurs de coloris : du flashy d’un côté chez Merrell, The North Face, Under Armour homme et des touches de couleurs vintages : cannelle, bordeaux, vieux rose/parme associées à des tons plus classiques et des matériaux modernes de l’autre : Eider, POC, Under Armour Femme…

Place à un décryptage plus approfondi qui vous permettra d’appréhender les nouveautés de produits outdoor de l’année à venir !

 

1. ODLO : coupe-vent très « léger »

Voici un produit qui sort clairement du lot. Cette espèce de découpage sous les aisselles intrigue. Difficile de dire si la liberté que peut procurer cette « fenêtre » n’entraîne pas une sensation désagréable par l’air qui doit s’y engouffrer mais la marque a le mérite de tenter le concept.

 

2. OVERSTIM’S : nutrition sportive salée

A la fois surprenant et pas étonnant lorsque l’on entend parler du dégoût « sucré » que peuvent éprouver nombreux d’entre vous après une batterie de gels sucrés, en particulier sur du long. D’autres marques ont déjà tenté la recette comme « Journey Bar » par exemple et le résultat est généralement tranché : on aime ou pas du tout. Si le concept de barre salée vous attire, vous plaît, vous intrigue, ou si vous êtes tout simplement lassés de ces éternelles prises alternées de remontants ultra sucrés et de bananes, vous pourrez essayer les goûts cacahuète ou pizza des barres Overstim’s. Après tout, pourquoi pas ?!

 

 

3. OVERSTIM’S : trio de crèmes bienfaisantes

 

Le packaging se différencie de celui du  reste de la gamme Overstim’s (qui a un peu vécu d’ailleurs) et tend à faire souffler un vent de nouveauté. Les 3 axes de soins restent toutefois classiques dans la mesure où on les retrouve déjà chez Aptonia par exemple (marque de nutrition et soins du Groupe Oxylane). Place au trio efficace d’une crème préparatoire pour commencer, d’une crème « anti-frottements » incontournable à partir de certaines distances et/ou durées pour continuer et d’une crème décontractante pour finir (en beauté) votre effort/séance.

 

4. OVERSTIM’S : pochette de ceinture écolo.

L’accessoire qui permet d’être aussi performant que responsable à chaque course au cours de laquelle on est amené à utiliser des gels ou autres boosters hyperglucidiques associés à un packaging encombrant une fois vide, et…polluant. L’idée est forcément bonne et le sujet d’actualité : n’est-il pas inconcevable d’effectuer un trail « nature » et de la salir par la même occasion, par pure paresse ou négligence ? Ce genre d’accessoire déjà distribué sur l’Eco Trail de Paris devrait être un incontournable systématique pour tous les coureurs/trailers.

5. EIDER : veste coupe-vent aux coloris vintage                                                      

Gris & surtout cannelle/marron clair au niveau des coutures et « accessoires ». Cette couleur vintage ressort très bien face au coté technique et moderne des matériaux et des couleurs (gris en l’espèce) utilisés par ailleurs.

 

6. UNDER ARMOUR : chaussures Speedform XC

a. Chaussures « classiques »

La sensation de légèreté est immédiate sur ce modèle à très faible drop. La marque démontre sa volonté de concevoir la chaussure comme un vêtement. Celle-ci doit épouser le pied. Une autre reprise de l’univers textile est son côté déperlant. Finalement, le look camouflage et bleu ne passe pas inaperçu. L’ensemble est intéressant !

 

b. Chaussures montantes

Un modèle très surprenant ! Habituellement, quand une chaussure de running est montante, c’est qu’elle se range du côté des modèles de trail/randonnée. C’est d’ailleurs souvent à ce niveau que se situe la frontière entre les deux. L’option montante entraînant du coup une certaine lourdeur et une incompatibilité avec la compétition. Ici, on est sur un modèle 100% racer. La matière entourant la cheville, donne un aspect jamais vu jusqu’ici. Cette espèce de néoprène donne en effet à ce modèle un côté ajusté, près de la cheville que l’on ne retrouve pas sur une chaussure de randonnée. Le noir, couleur dominante de ces chaussures accentue d’ailleurs cet effet. Le fait d’envelopper toute la cheville donne par ailleurs encore plus de sens au  côté déperlant recherché sur cette gamme. Reste à savoir si les effets voulus par ce modèle ne contraignent pas les mouvements de la cheville…

 

7. UNDER ARMOUR: vêtements déperlants

a. Gamme homme

On retrouve le coloris camouflage et bleu de la chaussure Speedform XC avec une alternative camouflage et gris. Confiant en sa qualité d’imperméabilité Under Armor met à disposition un vaporisateur afin de tester la fiabilité du produit à l’épreuve de l’eau. Les finitions sont soignées avec un produit type caoutchouc au niveau du bout des manches. Là aussi la légèreté saute aux yeux.

 

b. Gamme femme

Super design, épurée, fraiche. Le ton parme qui domine se marie bien avec le mauve plus saillant des « accessoires ».

 

8. UNDER ARMOUR: vêtements sous-couche

Habituellement les sous-couches n’ont pas un côté très fun au niveau design notamment de par leur aspect fonctionnel. Cette gamme-là, avec son ton « psychédélique » détonne. Il y également un côté boule à facette année 70 assez sympa et plutôt novateur.

 

 

 

9. GORE BIKE WEAR: couvre casque Vélo / VTT en Goretex

Intrigant dans un premier temps, pas très sexy non plus… Déroutant ensuite. Il suffit pourtant d’imaginer le vent, la pluie, la neige des mois à venir et surtout les ruissellements à travers les aérations du casque qui finissent sur le crâne pour en avoir des frissons… Pas bête après tout !

10 – MERELL – gamme chaussures trail et rando                                                                                                                                        

Avec autant de couleurs flashys, il est difficile de trouver une cohérence visuelle entre les différents modèles. Le design des chaussures n’apporte, par ailleurs pas le plus grand des dynamismes, il aurait plutôt tendance à donner un côté « massif » aux modèles. Une fois en mains la légèreté vient toutefois contre-dire cette impression.

 

11 – THE NORTH FACE – chaussures, doudounes et coupe-vents

 

Chaussures de trail

Le design du modèle homme, orange et noir, est classique mais efficace. Le modèle femme est un mélange de vert et de vert pomme pour la chaussure elle même associée à du mauve pour la semelle et les parements. Un assortiment globalement agréable. Évidemment la légèreté est là aussi au rendez-vous. S’ajoute en plus un côté technique dominant au niveau des matériaux de la tige. La semelle est cramponnée à souhait laissant envisager ascension de monts et montagnes plutôt que jogging dans le bois de Boulogne.

Doudounes sans manche « sport »

Des doudounes en veux-tu en voilà ! Elles pullulent sur les tous les corners. Après tout, cette PO ne fait que reproduire un état de fait dans de nombreux magasins… Même la Coupe Davis n’y échappe pas, NIKE ayant équipé Roger Federer de la sienne pour le WE lillois. The North Face ne pouvait pas y couper. La marque Outdoor apporte cependant un côté technique peu vu jusqu’ici. Le rembourrage est en effet limité à la poitrine et au dos. Des matériaux plus légers venant compléter les flans. Du coup au-delà du côté street wear, on peut imaginer une pratique sportive dans cet accoutrement. Le vert du modèle homme, de par son intensité, limite la possibilité de s’accorder avec tous les vêtements du  quotidien. Le mauve du modèle femme paraît lui plus hybride.

Coupes Vent

Légèreté (again) quand tu nous tiens! Les matériaux sont super fins, les couleurs neutres avec pour trancher, une fermeture éclair flashy. Le mariage est réussi !

 

Nul besoin d’aller beaucoup plus loin pour réaliser que si les tendances des produits outdoor 2015 sont de toute évidence axées « fonctionnel » et « performance », elles s’accompagnent de plus en plus de caractéristiques design, voire « mode ». Ce mot, si souvent réservé aux robes longues, bijoux précieux ou tops artistiques, et pourtant…L’époque où le/la sportif-ve, qui plus est adepte de l’outdoor devait se cantonner à quelques affaires basiques mais efficaces, en mode remake du bien connu « into the wild » est en passe d’être révolue. Ca n’est pas parce que l’on aime la boue, les éléments naturels, le vif de l’expérience en plein air et ses imprévus que l’on enterre pour autant sa tenue (ça rime, on dirait une phrase digne de Jean-Marc Généreux, dans Danse avec les Stars!). Adaptée, fonctionnelle, innovante, bien pensée, certes…mais pourquoi faudrai-il se suffir de ce minimum ? Confort et style, plus question de choisir. Il semblerait que ce soit bien là, LA tendance 2015…Vous correspond-t-elle ?

Pin It
 
Comments

No comments yet.

 
Comments