Si les athlètes de haut niveau font vibrer un large pan de nos populations, plus fortement encore lors de rassemblements forts comme les Jeux Olympiques ou les Coupes du Monde, il n’en demeure pas moins qu’hormis quelques passionnés convertis au sport (22% de pratiquants réguliers en France et 3% de compétiteurs amateurs) nombreux sont ceux qui restent abonnés à la sédentarité. Loin de vouloir culpabiliser ces personnes en manque de temps, de moyens, d’envie, l’assureur Assu2000 a souhaité passer de la sensibilisation à l’action, comme l’a précisé Nicolas Sailly, responsable de la communication au cours de la conférence de presse du Jeudi  13 mars après-midi à Paris. Baptisée « Fit Challenge », cette démarche a pour vocation d’offrir un accès au sport pour tous et ce dans toute la France de mars à septembre 2014. Qui dit sport pour tous ne dit pas sport au rabais. 9 anciens athlètes de très haut niveau se sont associés à cette évangélisation sportive pour crédibiliser l’initiative et doter chaque séance d’un niveau de qualité certain. En guise d’inauguration de cette tournée sport santé, un pool restreint de journalistes et bloggeurs était convié sur la piste du stade Charlety pour le lancement officiel du challenge. Retour sur une après-midi aussi riche que la tenue d’un blog le permet, faite d’échanges et de rencontres tout autant que de burpees et de pompes. Bientôt ce sera votre tour…

Quel groupe pour vous? Loisirs s’il vous plait, avec un muffin, merci.

Savamment orchestrée, l’après-midi à Charlety avait pour objectif de rassembler quelques influenceurs géniaux du monde de la presse ou du web sportif, dont moi bien entendu.

(On m’a conseillé de me la jouer un peu plus, désolée, j’essaie !) Bref.

A peine entrée dans l’enceinte du stade (en retard bien sûr), je me retrouvais accueillie chaleureusement par Audrey de l’agence Blanco Negro puis envoyée directement sur la piste à la rencontre de quelques amis venus spécialement pour l’occasion : Stéphane (Diagana), Christine (Arron), Brahim (Asloum), Mehdi (Baala), Leslie (Djhone), Marc (Raquil), Muriel (Hurtis), Jean (Galfione). A part le bloggeur Jahom (Philippe) et le photo-runner Frédéric Poirier, je ne connaissais pas grand monde. Normal pour une après-midi de semaine, les journalistes étaient ultra-majoritaires. Nous n’étions pas si nombreux pour autant, une trentaine au total sans compter les coachs. Du grand luxe en somme. Photo call time, place aux 9 athlètes stars puis à l’ensemble des participants.

Les coachs engagés dans l’aventure du Fit Challenge – de gauche à droite –  Stéphane DIAGANA, Muriel HURTIS, Marc RAQUIL, Medhi BAALA, Leslie DJHONE, Christine ARRON, Brahim ASLOUM, Jean GALFIONE 

Journalistes, bloggeurs et coachs au lancement du

Fit Challenge Assu 2000 sur la piste de Charlety

Displaying DSC_0588.jpg

Le fameux départ du 100m…

Donnez moi du sport plaisir

Nous nous répartissons alors dans nos groupes, le mien : loisirs, dont les coachs ne sont autres que Jean Galfione, premier perchiste français à franchir la barre des six mètres, et champion olympique à  Atlanta (1996)  en passant une barre à 5,92m, nouveau record olympique à l’époque ainsi que  Christine Arron qui détient depuis 1998 le record d’Europe du 100 mètres en 10’’73,. Ils font le tour de nos pratiques sportives. J’évoque ma laborieuse et bien incomplète « préparation marathon » comme mes tentatives de 3 séances de sport (running inclus) par semaine. Christine me dit avec humour que je ne suis pas du tout « loisirs ». Certes, j’avoue. Mais la fatigue du moment faisant je n’ai aucune envie de faire pulser mon cœur plus qu’il ne bat ne serait-ce au repos et privilégie le plaisir et l’écoute de cette après-midi plutôt que l’action pure !

Warm up, gammes et stretching

Soit, nous voilà partis pour des tours de piste entrecoupés de marche dans les « largeurs ». Nous enchainons ensuite avec des gammes : ces fameux éducatifs que peu de runners prennent le temps de faire avant chaque échauffement. Foulées bondissantes, talons fesses, genoux ceinture, etc. Christine nous propose alors une série de cloches-pieds avec rebond que Jean préfère appeler « deux-deux » (rires !). Personne ne comprend vraiment l’enchaînement à effectuer et le groupe entame alors une série de mouvements étonnants mais finit par se rapprocher peu à peu du bon geste. Je m’écrie alors  spontanément : « je dois réfléchir pour faire ce truc, c’est pas naturel » et Jean de me répondre avec un implacable sérieux « oui et bien ne réfléchis pas trop, on reste des athlètes avant tout ». Ah. Désolée Jean mais moi je suis une athlète qui cogite beaucoup ! Pour autant cette réflexion un peu pince sans-rire est assez parlante. Il est certain que pour atteindre le haut niveau sportif il faut agir plus que penser et cela n’a rien de péjoratif, c’est un fait. Je souris intérieurement. C’est pas comme si le « ne réfléchis pas trop » était nouveau et je les admire ces athlètes pros, pour leurs incroyables capacités de focus mental… Je me laisse malgré tout un peu aller et mon « deux deux » s’améliore… Les coachs sont contents. Il suffit de consacrer régulièrement 10 minutes à ces quelques gammes après un warm up de course à pied pure et les effets sur la technique de course autant que sur les articulations se font sentir. Je discute alors avec le journaliste de l’Équipe infiltré dans le groupe loisirs essentiellement pour les beaux yeux de Christine et nous constatons avec une certaine affliction que bien trop souvent nous fonçons pleine balle dans nos sorties, sans préparer notre corps. [NB : sachez en passant que je déteste l’emploi du mot « la machine » pour parler du corps.]

 Être dans le groupe loisirs m’a valu d’être avec le sus-mentionné journaliste de l’Équipe donc, …dans le quotidien l’Equipe du Vendredi 14 mars. Oui je sais, je sais…

Nous poursuivons alors avec quelques étirements. La curieuse de service que je suis et qui ne peut s’empêcher de poser 1001 questions commence à interroger les deux pros sur leur perception des étirements. A chaud ? A froid ? Actifs ? Passifs ? Christine sourit et me dit qu’elle est en pleine rédaction d’un rapport sur le sujet. Jean intervient et la conversation prend une tournure qui me plait : nous parlons micro-traumatismes musculaires et adaptation du corps à l’effort. Mon petit cerveau scientifique s’allume et je sens que je pourrais parler du sujet des heures. Après un consensus sur les bénéfices d’un étirement très léger en début de séance puis quelques heures après, tout en restant dans un certain relativisme, je reviens à la réalité de la piste et à l’étirement de mon psoas.

Large plan sur le fessier de Jean. Je parle en termes purement sportifs bien entendu; d’ailleurs la photo le prouve, je suis très concentrée à écouter Christine ! Crédit Photo: SportLab

 

 Discussion Aaron-Galfionienne au sujet de la polémique « étirements »…

« Ca tire ? » demande Christine. Les deux coachs ne sont pas là pour faire des démonstrations de force mais pour nous observer, nous conseiller et s’adapter. C’est l’aspect très positif du Fit Challenge. Pour autant, les groupes challengers et compétiteurs eux, gravissent les marches du stade à toute vitesse, franchissent des haies, sautent dans le sable pieds joints. Il y en a vraiment pour tous les goûts, toutes les formes et tous les niveaux.

Cross training

Nous finissons par du cross-training que Jean affectionne particulièrement. Le principe ? Enchaîner des répétitions d’exercices à la fois cardios et musculaires en variant toutes les 30 secondes ou 1 min, dans le but de travailler l’ensemble du corps de façon ludique et dynamique. L’avantage étant que chacun peut mettre l’intensité qu’il veut ou qu’il peut pendant le temps alloué à chaque exercice.  J’ai tout aimé sauf les burpees. C’est dur les burpees. C’est nul les burpees.

Muffin time

Fin de séance, nous échangeons à nouveau, remercions nos coachs et filons à l’intérieur du stade pour la suite des réjouissances. Medhi Baala est au bar et sert jus de fruits et muffins que je saisis avec l’oeil brillant ! La conférence de presse démarre rapidement et les managers du projet présentent plus concrètement le challenge. Une femme très sensible à cette initiative sport santé m’aborde alors en me félicitant pour l’ensemble de la démarche… Je lui dis que je ne suis que bloggeuse et spectatrice de l’ensemble même si je partage son point de vue !

« Je croyais que vous étiez coach comme vous êtes toute musclée ». Je ris largement et lui dis que non même si je ne suis pas tout à fait sédentaire pour autant ! Après avoir été prise pour une pentathlète à l’INSEP, c’est assez plaisant. J’échange ensuite avec le Community Manager d’Assu200 puis tombe par hasard sur Assia El Hannouni, athlète paralympique entre autres médaillée d’or aux 400m à Londres en 2012 mais avant tout rencontrée lors de ma fabuleuse expérience d’accompagnatrice d’équipe au Marathon des Sables 2013. Une joie de la revoir, Assia étant une personne à la fois positive et humaine comme je les aime. Le temps file, je dois rentrer. La pollution parisienne est à son comble et en quittant le stade je reste sans voix face à tous ces passants que je vois tirer sur leur cigarette. J’ai la peau qui pique tant l’air et sale et n’ai qu’une envie : rentrer dans ma forêt yvelinoise. Comment font-ils pour abimer leur corps à ce point ? Le sport santé a du chemin…et du boulot !

Vous aussi vous voulez participer ? Ok, c’est par ici :

Les séances : où, quand, comment ?

 

Parlons peu parlons bien.

  • 54 séances de coaching encadrées par 9 coachs se dérouleront dans 8 villes françaises, entre les mois de mars et septembre 2014
  • Toutes les informations pratiques autour des séances sont disponibles dans la rubrique « Coaching » du site internet.
  • Il faut impérativement être inscrit sur le site pour pouvoir participer à une séance. L’ouverture des inscriptions pour une séance se fait le lendemain de l’entraînement précédent.
  • Chaque séance dure 1h00
  • 200 participants maximum sont acceptés sur chaque séance
  • 5 compétences sont travaillés au cours des séances : souplesse, coordination, vitesse, force et résistance

La grande finale

Trois grands rassemblements mêlant le meilleur du running et du fitness auront lieu à Lille le 28 septembre 2014, à Nice le 5 octobre 2014 et à Paris le 19 octobre 2014.

Le challenge comportera un ensemble d’épreuves par compétence sportive, réparties sur 10km !

A vous de jouer, « move your body, move your body » 🙂

 

 

Partager
Article précédentManchons ou chaussettes de compression: 6 marques à l’essai
Article suivantUTMB 2014: points clés de la conférence de presse du 28.03
Marie
Créatrice et blogueuse passionnée de Sport, nourrie des cultures européenne et américaine, je me spécialise en nutrition pour aider les lecteurs Hotsteppers à vivre une vie saine, solide et riche de sens ! Ma meilleure amie et athlète Alison m'accompagne sur ce blog dans les 1001 expériences et découvertes qu'il nous offre et contribue à son contenu à travers son activité physique de niveau semi-pro (Équipe de France de Hockey Subaquatique)

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici