Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Withings PULSE : le tracker d’activité qui démasque la sédentarité

Aller contre le vice de l’immobilisme moderne et vivre en mouvement

Alors que de plus en plus d’individus se sentent appelés par l’envie ou la nécessité de se mettre en mouvement, pour rattraper de trop nombreuses heures à s’appesantir derrière un écran, les technologies avancent et font alliance avec le sport. Si les montres cardio et GPS sont le lot commun ou presque de ces runners qui suivent et mesurent leur performance de près, dans le cadre de tel ou tel défi, préparation ou compétition, le marché ne laisse pas en reste ceux qui veulent « tout simplement » : bouger.

En effet, c’est à la fois très simple : marcher au lieu de prendre le métro, ne pas déjeuner devant son ordinateur, prendre les escaliers et non les escalators ou l’ascenseur et très compliqué : fatigue, manque de temps, de motivation, voire de confiance en sa capacité que l’on juge oubliée, à pouvoir appartenir au clan de « ceux qui bougent ». Nos populations occidentales sédentaires cumulent de ce fait divers maux : maladies cardio-vasculaires, diabètes de type 2, cancers, dépressions…Il fut un temps ou les populations ne se posaient pas d’autres questions que celles de manger, se reproduire et survivre. Il fut un temps où ces peuples bougeaient sans cesse, marchaient, couraient, luttaient. Aujourd’hui nos questionnements sont tout autres. Bien souvent nous cherchons le sens de ce que nous faisons, puisque survivre au sens biologique est devenu moins compromis. Notre espérance de vie est bien plus élevée et paradoxalement, nous tendons à nous enfoncer dans notre sédentarité, pris par le temps, bouffés par la productivité. Nous nous agitons de l’intérieur et oublions de mouvoir notre corps tout entier. Nous cherchons pourtant des solutions.

Certains ont trouvé une voie d’épanouissement toute légitime dans le sport comme la course à pieds. D’autres n’ont pas encore franchi le pas et pourtant…L’Organisation Mondiale de la Santé nous met en garde. 10 000 pas par jour sont un repère à atteindre pour maintenir son corps et son esprit dans une dynamique de mouvement suffisante pour bien vivre. Fortes de ce constat, plusieurs sociétés avancées en technologies, notamment de santé dite « connectée », se sont attelées à concevoir des accessoires perfectionnés dits « trackers d’activité », destinés à mesurer et enregistrer les critères d’activité essentiels de ceux qui les possèdent.

Le marketing et community manager de la marque Withings me précisait ainsi au cours d’une rencontre, qu’une personne en surpoids voyant sa courbe de poids décliner sur un graphique (appli mobile ou interface web) serait bien plus encline à persévérer qu’une personne sans suivi. Idem, tant que votre tracker vous indiquera que vous n’avez pas atteint la recommandation essentielle des 10 000 pas de l’OMS, vous aurez une meilleure conscience de votre inactivité et serez plus concrètement motivé à la transformer en de l’activité.

Bracelet Fuelband, Jawbone « Up », Fitbit, bientôt « Polar loop », nombreux sont ces objets simples et sophistiqués qui suivent leurs propriétaires dans les méandres de leur (in)activité. Dans cet article, attardons nous sur le tracker d’activité Withings Pulse.

Que fait-il ? Quelles sont ses fonctionnalités ? Est-il précis ? Est-il utile ? A qui s’adresse t-il ?

Place au test.

 

Quelles sont ses fonctionnalités ?

Comptage de pas

Porté à la ceinture dans un clip en caoutchouc, le tracker enregistre chacun de vos pas (podomètre). Vous pouvez consulter en temps réel votre progression du jour sur votre objectif total de 10 000 pas. Une manière de se motiver à descendre du metro quelques stations avant …

Inconvénient : si vous allez au travail en vélo, ce tracker n’y verra rien.

 

 

 

 

 

 

Cardio le jour – Phases de sommeil la nuit

Ce petit tracker de 8g possède « au verso », un capteur de fréquence cardiaque. Appuyez sur le logo du « coeur », attendez le signal puis posez votre index sur le capteur, sans forcer et attendez quelques secondes. Votre fréquence cardiaque apparaîtra alors sur l’écran.

Si vous appuyez sur le logo « lune », votre Pulse se mettra en mode « sommeil », prêt à en détecter les différentes phases. A votre réveil, faites glisser le curseur nuit « on », vers « off » (toujours sur l’écran tactile). Vous saurez alors combien de temps vous avez dormi, combien de temps vous avez mis pour vous endormir et visualiserez le découpage de votre sommeil en heures de sommeil « profond » versus « léger« .

 

 

 

 

 

La distance parcourue: marche ou course

Au-delà du nombre de pas effectués, le tracker vous indique la distance parcourue correspondante. Si l’on effectue un simple calcul à partir du nombre de pas de marche compté ci-dessus (1002) et de la distance relevée, on constate que l’algorithme du tracker compte environ 71cm par pas.

Ce qui est amusant, c’est que ce tracker différencie vos pas de marche et vos pas de course. Si l’appareil en lui même cumule l’ensemble des pas et des distances parcourus (course et marche confondus); l’application Withings, elle, saura faire la différence, comme en témoigne l’illustration ci-après. Pour ce qui est de la précision de ces informations cependant, nous verrons plus loin dans cet article qu’elle n’est pas optimale.

 

 

 

 

 

Voici l’interface de l’application Withings et l’exposé de ma folle activité du jour (fin 17h22 – la suite ne relève pas du domaine de la marche ou de la course à pied !!). Vous constatez que sur les 10185 pas (youhou! j’ai explosé les 10000 visés !) effectués et les 12,76km comptabilisés, 11,2km viennent de la course à pied. Sauf que…courir à 4’38/km pendant 52min, ça n’est pas très réaliste en ce qui me concerne, surtout compte tenu de mon parcours habituel d’entraînement qui contient son lot de côtes et de chemins tordus. Je soulève donc une fois de plus le sujet de la précision du tracker qui sera détaillée ci-après.

 

 

 

 

 

Le dénivelé positif

En plus de votre palmarès de pas et de km quotidiens, vous aurez une idée du nombre de mètres de dénivelé positif gravis. Vous pourrez ainsi vous amuser à monter les 15 étages à pied de l’immeuble dans lequel vous travaillez et voir ce que ça donne, deal ?

 

 

 

 

 

 

 

Le nombre de calories brûlées

Je ne comprends pas pourquoi cet appareil sophistiqué et technologique mentionne des calories en unité « cal ». Si l’on dépensait 41 cal (cf illustration à gauche) pour 1000 pas (cf illustration ci-avant), on n’irait pas très loin ! La dépense énergétique relative à l’activité physique s’exprime en kcal. Pour rappel, 1 kcal = 1000 cal, et à titre d’exemple, il y a env. 55kcal dans une pomme. Dommage pour cette imprécision.

Remarque a posteriori: la marque Withings parle en réalité de Cal et non de cal. 1 Cal état la même chose qu’1 kcal. Pour autant, encore faut-il le savoir et l’unité affichée sur l’écran du tracker demeure incorrecte.

 

 

 

 

 

Affichage de l’heure

Fonctionnalité des plus basiques et pourtant, certains ont exprimé leur doute quant à la capacité de ce tracker à afficher l’heure. Voilà ce questionnement résolu, l’heure de votre fuseau horaire sera belle et bien affichée, avec en prime, votre petit nom en bas à droite 😀

 

 

 

 

L’application Withings sur Smartphone

Pratique et simple à utiliser, l’application Withings disponible sous iOs et Androïd vous permettra de récupérer toutes les informations enregistrées dans votre tracker et de vous les présenter de façon utile et imagée.

La jolie fleur quadricolore ci-joint vous affiche 4 dimensions: en rose le poids (je suis à mon poids de forme donc « objectif atteint » si l’on peut dire), en orange l’activité physique (ce jour là je n’avais pas atteint mes 10000 pas), en vert le cardio (RAS) et en bleu le sommeil (le « pétale » bleu n’est pas rempli car je n’avais pas pris de mesure cette nuit là).

Le coach Withings en profite pour vous glisser un petit mot (doux) et sur cette période, ayant dépassé les 150min d’activité physique hebdo recommandée par l’OMS (a minima, pour préserver sa santé), je me voyais félicitée 🙂 Bingo.

Vous pouvez par ailleurs relier votre appli à d’autres applis « partenaires » telles que MyFitnessPal ou RunKeeper. Tout cela étant constamment inter-connecté pour une prise d’infos optimales concernant votre forme.

 

 

Le tracker d’activité Pulse est-il précis ?

Distance/Allure:

Venons en au fait. J’ai effectué un test de la mesure de distance du tracker d’activité Pulse au cours d’une sortie. Test évidemment doublé par l’activation de mon GPS. Les résultats étaient les suivants:

GPS – Géonaute – OnMove 500: D+ cumulé (307m)/ D- cumulé (251m); distance parcourue: 8km; allure: 5’30/km; énergie dépensée: 926 kcal (très surévalué à mon sens mais ce type d’info m’est personnellement bien égal).

Tracker Withings Pulse: D+ non cumulé (105m)/ pas de D-; distance parcourue; 10.8km; allure 4’38/km; énergie dépensée: 681 cal ! (pour 681kcal je serais d’accord).

Bilan: le tracker surévalue la distance courue de près de 35%, ce qui est énorme. Normal, tout cela n’étant calculé qu’à partir d’un podomètre; il suffit d’avoir fait beaucoup de petits pas pour que la distance finale soit sur-évaluée.

Cardio:

Après plusieurs tests triangulaires (3 mesures à 10sec d’intervalle sur 3 sujets différents), il apparait que le cardio du tracker Pulse est correct mais pas d’une précision inébranlable. Ceci reste sans compter les mesures totalement incohérentes qu’il produit parfois: 125 bpm au repos (impossible !) puis 10sec plus tard: 59 bpm.

Bilan: le tracker donne un ordre de grandeur de votre fréquence cardiaque, vous permettant de vous situer en termes de « plage cardiaque’ mais pas d’obtenir une donnée ultra-précise. Pour obtenir votre fréquence au repos (valeur de référence), une bonne prise de poul sur 1min « à l’ancienne’, sera plus exacte.

Sommeil:

Deux types de phases de sommeil sont considérées: le sommeil profond et le sommeil léger. Or, le sommeil se décompose essentiellement en 3 phases: le sommeil léger, le sommeil lent-profond et le sommeil paradoxal.  Le sommeil paradoxal se caractérise par une respiration et un pouls irréguliers, une affluence de rêves, une activité cérébrale intense. Comptant pour 20% en moyenne du temps de sommeil total; dans quelle catégorie la marque Withings l’a-t-elle compté ? Léger ou profond ?

Bilan: le tracker vous donne une idée des phases pendant lesquelles vous êtes resté immobile et celles pendant lesquelles vous avez bougé. Une fois encore, ce sont des repères indicatifs qui manquent de précision pour apporter une vraie plus-value santé.

 

Est-il utile ? A qui s’adresse-t-il ?

Pour répondre à cette question, observons les 2 captures d’écran ci-dessous:

Cette 1ère capture d’écran représente une journée de sédentaire pure ie devant un ordinateur la plupart de la journée et sans séance de running. Il est intéressant de constater que sans sport et avec une activité professionnelle qui ne nécessite pas de grands déplacements, nous pouvons rester bien loin des 10 000 pas recommandés par l’OMS.

Modèle de journée à éviter !

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette 2ème capture d’écran présente une journée contenant 53min de course à pied et pour le reste, des déplacements quotidiens standards. En réalité la course à pied a contribué à près de 90% des pas effectué ce qui peut faire réfléchir sur « comment atteindre l’objectif de 10000 pas sans sport ? »

 

C’est là que se révèle l’utilité de ce tracker. Il permet de mettre en lumière à quel point nous pouvons facilement atteindre nos objectifs de santé comme nous pouvons facilement en être bien loin ! Une journée sans course à pied et seul 30% de l’objectif a été atteint. La sentence est terrible. Comment faire alors ? Descendre du métro 2 stations plus tôt; monter les escaliers plutôt que prendre l’ascenseur; sortie déjeuner à l’extérieur et ne pas rester dans son bureau…Autant d’alternatives utiles. En effet, l’OMS ne demande pas d’aller vite mais de bouger. L’intérêt de la technologie Withings, en dépit d’une précision à revoir, est de matérialiser plusieurs paramètres de santé (la mobilité, la fréquence cardiaque, le poids, …) et ainsi de permettre à chacun de se situer et de réagir.

 

Un sédentaire overbooké qui constatera 10 jours de suite être à 3000 pas sur 10000, sera plus enclin à chausser des baskets que si rien ni personne ne le met face aux risques de son manque d’activité physique.

Le tracker d’activité Withings Pulse est accessible chez de nombreux distributeurs pour 100Eur. Un investissement utile pour tous ceux qui ont conscience de la nécessité d’une activité physique régulière et qui ont besoin de repères. Également tentant pour tous les geeks et amateurs d’accessoires technologiques design et à la mode. Un produit qui pourrait être amélioré en termes de précision et de finesse des données proposées mais qui reste un élément de santé connectée intéressant. Pour tous les hyper-sportifs cependant, le tracker Withings Pulse reste un gadget à mon sens superflu.

 

 

Pin It
 
 
Comments