Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Flyknit Lunar 2 et coaching privé by Nike: éloge de la virgule

Vierge de Nike, vous me croyez ?! C’est pourtant vrai. Malgré mes débuts relativement récents mais actifs dans le running, mon aventure de bloggeuse et toutes les interactions que cela génère, je n’avais jamais mis ne serait-ce un orteil dans une chaussure à virgule. Rien à voir avec un quelconque rejet ou blocage, juste une absence d’opportunité tombée en désuétude ! Inconsciemment ou pas, on peut aussi dire qu’à mes yeux Nike a toujours été la marque urbaine stylée mais pas une marque de pure running. Bridée par cet a priori et très peu réceptive à ses stratégies communautaires entre autres concrétisées par l’application très « socially connected »: Nike + Running j’en étais restée à mon ignorance passive. Mais ça, c’était avant. Récemment sollicitée par Sandrine, community manager Nike, je me suis vue proposer 1h de coaching privée au départ de leur nouvelle boutique de St Michel, Flyknit Lunar2 aux pieds. L’occasion de bénéficier de précieux conseils, accompagnée de 4 personnes de mon choix, tout en évaluant les propriétés de la nouvelle née dans la catégorie « foulée universelle » et « légère ». What else ?

test nike flyknit lunar 2

 

coloris flyknit lunar 2

Step 1: meeting point au Nike Store St Michel

Rendez-vous au 1er étage du 49 boulevard St Michel à 10h00. Retrouvailles avec mes amies rassemblées pour l’occasion et rencontre de notre coach du jour: Marine. La boutique est colorée et punchy, le style dominant de Nike en ressort avec intensité: il y a de l’énergie, il y a du « move ». Marine prend nos tailles et nous chausse de Flyknit Lunar 2 roses ou bleues selon les disponibilités. Généralement assez fana de rose je me retrouve avec le modèle bleu au pied que je finis par préférer…Pour peaufiner notre expérience d’essayage, Marine nous montre le fameux « steamer » dont les blogs et sites ont tant parlé ! Cette machine à vapeur ramollit l’intérieur des chaussures permettant à la semelle interne d’épouser la forme de votre pied, tout en le réchauffant (point non négligeable ces temps-ci !)

La Flyknit Lunar 2 est fidèle à sa réputation, le confort est réel. Je note un maintien net de la cheville et une « toebox » bien plus étroite que mes Altra d’adoption (normal, on peut difficilement faire plus large qu’Altra). Pour autant, si cette étroitesse me gêne sur certains modèles d’autres marques au point parfois de provoquer compressions, fourmillements ou d’abîmer sensiblement mes ongles de pied, je ne ressens ici aucune gêne.

           steamer forme du pied nike   steamer nike flyknit lunar 2   steamer nike store st michel flyknit lunar 2

 

Step 2: Analyses en tous genres…

Pendant qu’Alison court quelques minutes sur tapis le temps d’une analyse de foulée, j’échange avec un vendeur et une vendeuse présents au sujet de ce nouvelle modèle Flyknit, de son positionnement, de ses atouts.

Marketeuse sors de ce corps. Je leur demande pourquoi la Flyknit Lunar 2 est rangée dans la catégorie « foulée naturelle« . Dans mon langage à moi, une chaussure s’inscrivant dans le courant « naturel » est directement associée à un pseudo-minimalisme ou du moins à un type s’en rapprochant. La Flyknit Lunar 2 a une toebox étroite, son drop est de 8mm, je ne vois pas très bien ce que le naturel vient faire là. On me précise alors que ce fameux terme « naturel » signifie que la chaussure est avant tout « universelle« . Elle ne corrige pas la pronation ni la supination d’ailleurs (qui parait-il ne peut être réellement corrigée ?), elle fait avec ce que vous êtes. De ce point de vue là je comprends mieux.

Mais à ce moment là, mon interlocuteur rajoute que « naturellement » nous sommes des coureurs universels. Là à nouveau je ne suis pas d’accord. Je reste persuadée que « naturellement », un coureur peut avoir une tendance à la supination (ou à la pronation) sans que cela soit un défaut. Ce peut être dû tout simplement à la forme de son bassin, à son ossature, à ses chaînes musculaires et de fait cohérent et physiologique pour lui. La correction de la foulée n’est pas fidèle à la vision de la course naturelle, Nike l’a bien compris, en revanche: dire que l’homme est par nature un coureur universel, j’en suis moins sûre. Loin de vouloir #fouttrelebordel, je cherche juste à comprendre car je trouve tout cela passionnant. Au final nous sommes d’accord et bien évidemment on me demande d’où je sors pour poser des questions pareilles 🙂 J’avoue sans hésitation que je suis CM pour une nouvelle marque de chaussures de running: Altra Zero Drop. Cette activité a aiguisé certains aspects de mon approche mais pas mon objectivité. Mon plaisir à constater les efforts d’innovation et la réussite d’une marque reste intact, même si ça n’est pas « la mienne ». Au diable la mauvaise foi ternissant la passion.

Ceci étant dit, ceci étant fait, nous passons toutes l’une après l’autre sur le « billard » (tapis de course) puis filons vers les Jardins du Luxembourg pour une mise en situation bien attendue !

  

Step 3: gammes, exercices durs et accélérations fulgurantes

Gammes

Marine notre coach est top. A la fois connaisseuse de son sujet (j’aime!) et totalement relax, nous échangeons en même temps que nous courons. Je lui pose 150 questions à la minute puis elle nous raconte son parcours (atypique), c’est une vraie session de running, pas un cours laborieux où l’on a peur de rater l’examen final. Tout le monde se sent bien. Arrivées dans le parc Marine nous fait enchaîner une série de gammes. Le genre d’exercices que tout le monde sait être utile mais que personne ne fait (enfin que je ne fais pas en tous cas). Fini les talons fesses et genoux ceinture ringards du lycée, Marine nous fait faire des choses que je ne saurais précisément décrire. On saute, on twiste, on passe une jambe d’un côté puis de l’autre, on essaie de garder son bassin droit, d’être réactive au sol et le tout en étant sexy s’il vous plait. Ben oui, on court pour être sexy tout le monde le sait. Bref, pour faire des gammes il faut beaucoup réfléchir, c’est compliqué mais très intéressant !

« Baisse les bras Alison ! »… »Arrête de twister tes hanches Marie »… »Bravo Mathilde beau mouvement »… »Plus de rebond Nathalie »…#Fun:)

Exercices durs

Nous repartons en footing et Marine nous arrête devant la statue d’une certaine Anne d’Autriche qui a l’air assez sévère. Elle (Marine pas Anne d’Autriche) nous annonce alors une série de 6×30’30’ mais attention, pas de fractionnés – non non – d’exercices musculaires. Ah.

Je ne me souviens plus vraiment de chaque série mais nous avons fait de la pliométrie, des fentes dynamiques, des squats, et tout un tas de choses difficiles qui figent les quadriceps et les ischios mais qui semblent bien utiles !

Accélérations

Nous disons aurevoir à Anne d’Autriche et passons devant des gens étranges ayant changé de position 2 fois en 30 minute. Du Tai Chi parait-il. Mon Dieu je pense que je mourrais si je devais pratiquer cette activité ‘pas bouger ? pas parler ? non mais allo ?!’. Marine nous emmène vers un large rectangle. Pas question de sprinter comme des folles sur les longueurs mais de dérouler une foulée large, fluide et de se concentrer sur ses appuis, le placement de ses bras, de son buste. Nous enchaînons 6 accélérations entrecoupées de mini récup’ sur les largeurs. C’est agréable et cela nous permet de tester différemment les Flyknit.

                          

Step 4: étirements, goûter et feedback

Marine n’oublie pas un seul muscle: mollets, quadriceps, ischiaux, tout y passe et bien heureusement. Ma séance de 50′, 3-sum Altra aux pieds de la veille m’a bien contracturé les mollets et j’éprouve le besoin de consacrer plus de soin à l’étirement de mes muscles tendus. Nous remontons à l’étage de la boutique où nous attendent boissons et barres de céréales, ce qui ne nous empêchera pas de poursuivre la matinée par un Starbucks en bonne et due forme !

Mon feedback au sujet de la Flyknit Lunar 2 est le suivant:

  • Look: moins conquise par le look de la chaussure que par celui d’autres modèles Nike souvent très séduisants, je trouve les couleurs bleues et roses un peu light et préfère les versions plus contrastées comme le coloris orange/violet. Pour autant, le concept de la chaussure faite d’un seul fil, issu en partie de cordes d’escalade est intéressant. L’empeigne sans couture et relativement stylée séduira un certain type d’utilisateurs aux goûts vintage voire adeptes du « DIY » (sérieusement, la chaussure semble avoir été tricotée !)
  • Légèreté et confort: très légère et agréable à porter, la Flyknit Lunar 2 se fait presque oublier sans pour autant perdre ses qualités de maintien, notamment à la cheville. Personnellement j’aime les chaussures légères mais pas trop non plus. J’aime avoir la sensation d’être maintenue et protégée (je parle de chaussures, merci), d’où l’intérêt d’un mix entre légèreté et soutien.
  • Réactivité: énorme point fort de la chaussure selon moi, le système d’amorti en cercles quasi concentriques sur l’avant de la semelle. Disposés en cohérence avec la mobilité de l’avant pied, ce dispositif offre du ressort au pied dans toutes les directions et force même à modifier sa foulée vers l’avant tant l’aspect sensoriel de la chaussure est agréable à ce niveau.
  • Utilisation: incapable de statuer sur l’utilisation ciblée par cette chaussure en raison d’une trop faible durée d’utilisation, je pense avant tout que ces Flyknit Lunar 2 sont plus adaptées aux sorties printanières ou estivales qu’aux journées pluvieuses ou hivernales. Pas du tout hermétique, le matériau « flyknit » laisse facilement passer l’eau. Pour autant, ces chaussures peuvent parfaitement honorer des séances de VMA, de préférence sur route/piste (les graviers du parc du Luxembourg étaient assez glissants…), un 10km voire un semi. Pour des distances plus longues un test en situation réelle serait indispensable.
  • Prix: 160 Eur.

Me voilà un peu moins ignare qu’il y a quelques heures en matière de « Just do it » ! J’ai beaucoup apprécié cette heure d’exercices complets et complémentaires, qui plus est en présence de super nanas que j’adore 🙂 De la technique, des amies et une personne sympa pour vous donner ce fameux feedback que l’on a finalement si rarement pour progresser est un concept indiscutablement intéressant. Quant à la Flyknit Lunar 2, je vous ai fait part d’absolument tout ce que j’ai pu sentir, penser ou analyser. A vous d’expérimenter le modèle en boutique et de suivre la page Facebook Nike Running France pour vous inscrire aux prochaines sessions.

Pin It
 
 
Comments