Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Confiance en soi et acuité pyschologique : les armes du sprinteur

Confiance en soi: une arme qui se travaille par le sport

Lumière sur le sport qui a aura fait vibrer la France à coup de 4 médailles d’or, 2 d’argent et 1 de bronze aux Jeux Olympiques 2012 : la natation.


A travers l’interview du nageur Gary Hall (carrière de 1990 à 2008), 10 fois médaillé olympique (5 en or, 3 en argent et 2 en bronze), réalisé par Jean-Baptiste Renet dans le numéro de l’Equipe du 1er août 2012, trois réflexions profondes tranférables au running nous sont offertes, au sujet de :

1. La lutte psychologique qui règne entre les athlètes durant les quelques minutes précédant une compétition
2. La beauté du sport quand se dépasser implique de devoir surmonter des fragilités jugées par tous comme insurmontables
3. L’importance majeure de la psychologie, du mental, dans la réalisation de performances hors du commun

La lutte psychologique d’avant compétition

Gary Hall nous décrit l’ambiance parfois terrible qui peut régner dans la fameuse « chambre d’appel », cette pièce qui rassemble tous les sprinteurs quelques minutes avant le top départ d’une compétition. Avant d’être appelés uns à uns à leur plongeoir comme vous avez pu le voir à la télévision ce mois-ci, lors des vibrantes compétitions de natation de l’Aquatic center de Londres, les sprinteurs déambulent sans intimité dans cette salle cruelle où l’adrénaline explose et où une lutte insidieuse s’installe parfois.

Gary Hall témoigne : « Quand vous y entrez, vous pouvez déjà éliminer trois adversaires. Pas parcequ’ils sont de moins bons nageurs, mais parceque vous voyez sur leur visage qu’ils ne sont pas prêts à gagner ».

Gary Hall décrit également les tactiques mises en places par certains athlètes pour déstabiliser leurs concurrents, qu’il s’agisse de gestes ostensibles comme les tapes pectorales gonflées de testostérone qu’affichent entre autres Michael Phelps et Cesar Cielo ou les phrases a priori anodines mais in fine perturbantes d’autres sportifs plus subversifs.


Vous êtes vous visualisés une seule seconde à la place de ces champions ?

Quelques secondes avant le coup de sifflet fatal qui déclenche le chronomètre roi, parfois assassin, parfois réalisateur de leurs rêves les plus fous, vous êtes vous imaginé l’explosion de peur et d’excitation mélangées qui habite ces hommes et ces femmes quelques instants avant leur heure de vérité ?

Vous savez encore plus maintenant à quel point la pression de ces sportifs ne se limite pas à la simple réalisation de leurs propres objectifs de réussite mais également à leur rage de vaincre l’autre. L’autre : ce champion gênant du plongeoir d’à côté (ou du couloir en athlétisme) qui pourrait nuire à l’aboutissement de tant de sacrifices, de tant d’efforts.


C’est en quelquesorte la face sombre de la compétition, inhérente à la nature humaine dans sa recherche de performance ! N’oublions pas pour autant sa face lumineuse comme en ont témoigné par exemple les félicitations de Michael Phelps, sportif le plus médaillé de l’histoire olympique avec ses 19 titres, envers notre Yannick Agnel national (deux fois médaille d’or et une fois médaille d’argent aux JO de Londres- nageur le plus commenté online) :

« Il m’a félicité pour mon 200m, me disant qu’il était fier et impressionné ».

La compétition révèle parfois de grandes faiblesses humaines mais aussi de magnifiques témoignages d’humilité et de respect.

Le sport: levier de dépassement de vos fragilités et source de confiance

L’interview de Gary Hall nous apporte une autre pierre à notre édifice de Hotsteppers en recherche de plaisir sportif et d’intensité physique et mentale. Un an avant les JO de Sydney en 2000, les médecins diagnostiquent au nageur un diabète ; maladie particulièrement dure à vivre et handicapante au quotidien. Moins bien entraîné que ce qu’une préparation idéale à des JO aurait requis, Gary Hall tient tête à sa maladie et termine en 2ème position derrière Pieter Van den Hoogenband, battant d’un centième le recordman mondial du 4x100m : Michael Klim. Gary Hall raconte les propos du n°1 quelques minutes avant la cérémonie protocolaire de remise des médailles, en quatre mots : « T’as encore perdu… ».
Le plus beau dans ce récit se résume dans l’attitude de Gary Hall sur son podium, rayonnant de joie face à sa réussite personnelle, sa victoire contre cette maladie si fragilisante qu’est le diabète et dont Pieter Van den Hoogenband ne pouvait imaginer une seule seconde les implications et les conséquences.

La part prédominante de la composante psychologique dans la réalisation de performances

Finalement, Gary Hall insiste sur la part essentielle que joue la psychologie dans la recherche du dépassement de soi. Bien entendu il est question de psychologie dans cette chambre d’appel où les sprinteurs s’analysent, se scrutent, se déstabilisent, mais il est aussi question de psychologie positive entre un coach et son athlète au cours de ces interminables séances de préparation physique où le facteur « Foi » prend toute sa teneur et tout son sens. En effet, à la question « finalement, y a-t-il une recette pour résister à cette pression ? » Gary Hall répond en deux mots : « la confiance ». Gary Hall insiste également sur le travail que chaque sportif peut faire dans ce domaine, jour après jour, pour avancer.

Gary Hall: « C’est une composante sous-estimée du succès ».


N’oublions pas à ce sujet l’arrivée imminente des Jeux paralympiques, du 29 août au 9 septembre 2012 qui feront l’objet d’un prochain article et qui illustrent pleinement l’importance de la confiance en soi, du mental qui dépasse tous les préjugés et de la nécessité du soutien psychologique que nos athlètes français méritent – eux qui savent transformer un handicap en talent doré.

Pin It
 
Comments

Voilà un site bien dynamique, que m’a conseillé de visiter une de tes amies au petit nom de Fanny.
Moi-même marcheur international et sensible à tout ce qui touche le bio dans le sport (et il y aurait bcp à faire dans le domaine des biomatériaux pour le textile…), je te félicite pour la qualité des articles et le design du site d’une d’Hosteppeuse hors pair !

Antonin, merci ! Cela fait toujours bien chaud au coeur de susciter de l’intérêt et d’être vecteur de dynamisme – valeur qui, avec la vocation de « donner l’envie », s’inscrit pleinement dans le projet Hotsteppers ! Notre chère amie commune m’a évoqué ta pratique un peu différente du running mais non moins impressionnante, nous allons donc certainement avoir des opportunités d’échange ! Que penses-tu, en parlant de Bio, de la nutrition sportive Bio, certifiée non dopante, saine et gourmande… ? Est-ce quelquechose que tu utilises dans ta pratique sportive ?

Trackbacks for this post

 
Comments