Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Confidences pour confidences: mes résolutions 2014

2013 est derrière nous, une page se tourne, une autre s’ouvre. Pour m’élancer à deux pieds dans cette nouvelle aventure 2014, j’ai choisi de m’adonner à l’exercice classique des résolutions 2014 mais pas n’importe lesquelles. N’ayant ni besoin d’arrêter de fumer, ni de perdre du poids ou d’en prendre, ni de dormir plus ou de boire moins (je m’excuse d’être archi saine de ce point de vue là!), j’ai choisi de me concentrer sur d’autres aspects plus complexes, plus subtils. Des zones parfois ombragées auxquelles je souhaite apporter un peu de lumière, des vides à remplir doucement, des faiblesses à renforcer. Tout cela non pas pour me perfectionner, car avant toute résolution figure celle de bannir le mirage de la perfection, mais pour progresser, avancer et me rapprocher toujours un peu plus de ce luxe suprême, celui de la Liberté d’être et de penser.

Crédit photo: trail de Paris. com

1ère résolution:  un petit pas tous les jours, j’apprends la patience.

Terrible défaut qu’est l’impatience renforcé par les valeurs d’immédiateté modernes. Tout, entièrement, tout de suite, sans effort. La course à pied au contraire nécessite un investissement régulier et sur la durée dont les fruits peuvent disparaître rapidement si l’on ne maintient pas ses efforts. Elle nous apprend que sans engagement ni dépassement de nos voix intérieures limitantes, il n’est que peu de joies et réelles satisfactions. Elle nous rappelle que les vraies victoires sur soi ne sont jamais immédiates et prennent du temps. Elle nous redit à quel point la jouissance immédiate est un mirage qui éloigne de la vraie liberté. Accepter de prendre le temps, de progresser par étapes, de ne pas toujours obtenir les résultats attendus mais d’avoir suffisamment d’humilité pour ne pas abandonner, telle est la voie de la patience, vitale dans ce sport.

Je m’efforcerai de relire ce paragraphe autant de fois que nécessaire et d’apprendre, lentement mais résolument cette belle qualité qu’est la capacité d’attendre.

2ème résolution: je recherche le plaisir…

…et je sors de l’enjeu de la course pour être dans l’instant. « La passion du jeu est essentielle – Respect the game » – Richard Dacoury.

Cette phrase me semble essentielle pour prendre du recul sur « l’enjeu de nos courses ». Si la participation à une course porte le « poids » d’un entraînement préalable et d’espoirs voire d’attentes souvent élevées vis à vis de nous mêmes, elle tend parfois à se teinter de pression plus que d’ex-pression. Ma dernière course 2013, sans chrono et sans l’une de mes tenues de running préférées m’a projetée dans l’expérience d’une course sans artifices. Quand vous n’avez plus votre apparence ou votre chrono pour vous rassurer, il ne reste que vos jambes et votre tête pour avancer. Le feeling prend alors toute la place dont on le prive souvent. Le chrono final de cette course s’est trouvé être parfaitement en cohérence avec mon état et niveau de non entraînement du moment mais avec quelque chose de non négligeable « en plus ». Bien qu’ayant rarement eu autant envie de vomir au franchissement du finish, je n’avais pas eu ce plaisir de courir depuis un moment…

J’avais été dans l’instant, dans la course, détachée de toute forme d’impératifs. J’avais couru pour une bonnes raison: pour le plaisir. Une raison qui devra être le leitmotiv de ma pratique en 2014.

3ème résolution: je m’autorise l’échec..

…pour progresser. Une résolution qui semblera des plus évidentes pour certains que j’entends déjà penser « ben oui, évidemment! » mais qui parlera un peu plus à d’autres que j’entends également penser plus discrètement ‘« mmmmh, tu m’étonnes« . Attachée à la culture nord-américaine pour en être généalogiquement issue et pour y avoir été baignée pendant près de 4 ans, j’aime l’orientation très méritocrate de cette société dans laquelle on grandit en apprenant qu’il n’est pas d’échec si ce n’est l’inaction. Faire, essayer, se tromper est positif. Un de mes anciens patrons m’avait un jour écrit sur ma carte de départ « 100% des gagnants ont tenté leur chance!« . Conscient de ma déception face à un business plan que j’avais tenté de mettre en place sans succès et en qualité d’ancien entrepreneur ayant réussi à monter une grande boîte dans le web, il avait essayé de me faire comprendre que ma perception de l’échec n’était pas positive. Plusieurs échanges avec d’autres professionnels du milieu plus expérimentés ont fini par me faire à peu près accepter de ne pas avoir réussi du premier coup et même à me rendre fière d’avoir eu autant d’idées en si peu de temps. J’ai aussi appris qu’une réussite ou un échec tiennent parfois à « presque rien », que l’on ne peut tout maîtriser et qu’ainsi va la vie.

Pour autant, un échec est aussi une épreuve d’humilité qui ne doit permettre qu’une chose: apprendre et avancer, mais jamais – jamais, de se décourager. Cette dure résolution s’impose à mon chemin 2014 comme une évidence…

 

4ème résolution: je positive

Résolution en apparence évidente mais pas si anodine. Ultra exigeante donc souvent insatisfaite, les réussites ou évènements positifs pèsent aussi peu dans ma balance que les moindres réussites ou contrariétés pèsent lourd. Pas bien ! Mes proches me rappellent tous les jours à quel point je prends pour acquis les innombrables aspects positifs de ma vie alors que je laisse une place injustement folle aux plus petites insatisfactions. Consciente de ce défaut pourtant si difficile à enrayer, je sais qu’il est urgent de déclarer une guerre douce à l’éternelle exigence. Le bonheur de chaque instant, la plénitude sont eux aussi des mirages modernes. Ce sont bien évidemment des réalités accessibles mais qui n’existent que parce qu’elles ne sont pas permanentes ! Se battre pour être heureux devient ainsi totalement insensé alors qu’il serait tellement plus bénéfique d’accepter avec sagesse les évènements de la vie et de les apprécier dans toute leur réalité. Cela vaut aussi pour la vision de soi même et des autres. Ne pas accepter l’imperfection revient à ne pas accepter la vie. C’est une voie sans issue.

Dans la même lignée qu’une mise en avant du plaisir au détriment de la performance, je m’engage à accueillir la vie plus qu’à vouloir la définir. Très très vaste sujet qui je pense, peut faire l’objet de …toute une vie 🙂

 

5ème résolution: je remets les réseaux sociaux à leur place !

Ayant désormais les réseaux sociaux, les blogs et le web au coeur de mon activité professionnelle, je prends conscience mieux que jamais de leurs pouvoirs et de leurs dangers. Bien que parfois tentée, je m’efforce d’y réduire au maximum mes apparitions à titre personnel. Si ce blog se veut être mon lieu d’expression privilégié (préalable à mon projet d’écriture d’un best seller dans la décennie à venir, si si je vous jure!), les Facebook, Twitter et autres timelines bondées me freinent désormais. Bien évidemment cet avis n’est que personnel et ne constitue en rien un jugement public. J’y partage volontiers du running, du Hotsteppers et autres thématiques sportives mais souhaite me détacher de l’hyper « intimité virtuelle » qui me met de plus en plus mal à l’aise. Bien que très indépendante et pas franchement mondaine, j’ai plaisir aux échanges vrais, réels. Tant qu’il n’y a pas eu ces échanges ou que je ne présens pas qu’une approche virtuelle en soit le préalable, je refuse toute forme d’amitié « online« . Idem pour mes entraînements et ma pratique sportive. Les km que je parcours n’intéressent à mon sens personne et je n’ai plus envie de les partager aussi régulièrement qu’avant. Je prends plaisir à fouler le bitume ou les sentiers secrètement et à ne plus en parler 🙂

Ainsi, pour aborder un sujet actuel et concret, je serai ravie de parler du Marathon de Paris devant un verre ou une assiette de sushis avec ceux/celles qui le voudront mais pas à publier chacune de mes sorties.

Rendez-vous au cours d’une sortie longue ou d’un verre pour une rencontre, une vraie !

 

6ème résolution: bien « mal jouer » et ne pas surjouer

J’adore cette phrase issue du carnet de la performance des Étoiles du Sport 2013 que j’ai évoqué plusieurs fois sur la page Facebook Hotsteppers.

« Fournir une bonne performance quand on est dans une forme moyenne. Ne pas s’attendre à être toujours à son meilleur niveau, s’appliquer sur son niveau moyen de performance et en tirer (même dans un mauvais jour) quelque chose de bien, c’est souvent la meilleure plate-forme pour décoller sans l’avoir vraiment programmé ».

« Surjouer c’est forcer son talent, jouer au dessus de ses moyens par manque de confiance en ses qualités de base. Or, s’appuyer sur ce que l’on sait bien faire reste la meilleure façon de gagner (…) »

Tout est dit: rester confiant et fidèle à soi même. Capitaliser sur ses atouts et ses qualités plutôt que de se laisser freiner par ses insuffisances (inévitables). C’est la voie du positivisme et de l’humilité par excellence…qui plus est, la voie de la réussite.

7ème résolution: je mets l’Amour au cœur de mes projets !

Si ça n’est pas une confidence ! Et oui, j’ai beau être une femme et pouvoir faire autant de choses à la fois que j’ai d’onglets ouverts sur mes 2 ordinateurs et mes 2 téléphones portables, je ne suis pas très forte en matière d’investissements multi-directionnels ! Autrement dit, progresser dans mon tout nouveau job et me préparer pour le marathon de Paris risquent déjà de consommer 99% de mon espace temporel, mental et énergétique pour les premiers mois de 2014. Au printemps, quand j’aurai (ou pas) affronté la distance 42,195 km et passé (ou pas) ma période d’essai; soit je m’achèterai une nouvelle barrette de mémoire vive que je positionnerai scrupuleusement dans mon cerveau sensible, soit j’envisagerai de limiter mon investissement « performance » pour libérer de l’espace « romance ». C’est beau, ça rime et c’est tout pour le moment 😉

« Aimer, c’est trouver sa richesse hors de soi » – Alain (essayiste et philosophe français)

Sur cette dernière résolution qui je le sais, sera partagée par bon nombre d’entre vous, je vous souhaite une merveilleuse année de 2014, pleine d’Espérance, de vie, d’envie, de courage et d’Amour !

Pin It
 
Comments

Je suis ravie de lire toutes ces belles résolutions pour 2014 et le serais d’autant plus lorsque je verrais leur accomplissement sur la personne concernée 😉 j’ajoute que je partage un bon nombre d’entre elles…

Ben tu peux pas voir parce que t’es trop loin je te ferai dire 🙂

Pas besoin d`être là physiquement, sisters`connection is enough 😉

Trackbacks for this post

 
Comments