Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Bodypump 100 by Les Mills: 1 million de français synchros dans l’effort

Le 14 janvier, Les Mills International frappait fort. Pour célébrer la 100ème édition/chorégraphie de Bodypump proposée à ses nombreux pratiquants depuis 25 ans, une session géante était organisée en synchro dans plusieurs milliers de clubs du monde entier dont près de 700 en France ! Insistant sur une volonté de faire bouger les français et de les amener au sport, des milliers de coachs Les Mills ont prodigué la bonne parole sur scène devant près d’1 million de participants au cumul et ce, pendant 1 heure. J’ai eu la chance de participer à la session Bodypump 100 de l’Aquaboulevard parisien, au milieu de 400 personnes et d’une petite dizaine de blogueuses ! Une séance bien piquante comme j’aime qui a su me vider la tête et les muscles, le temps d’un voyage au pays du « rep effect ».

Qu’est ce que le Bodympump ?

Une discipline Les Mills

Je vois bien venir ceux qui détestent les cours en salle et qui voient d’un mauvais oeil toutes ces séances hyper markettées où tout le monde fait la même chose en même temps. D’un certain côté je peux comprendre leur vision puriste et indépendante du sport où l’on se suffit à soi même. Par ailleurs, les cours les Mills (qui commencent pour la plupart par « Body »-Combat/Attack/Balance/Jam…) sont en effet ultra markettés. La comm’ est punchy, moderne mais le format est efficace. Les cours durent 45 à 55 minutes et couvrent tous les aspects de l’entraînement physique: du plus cardio au plus musculaire en passant par des phases de yoga, de proprioception et d’équilibre. On aime ou on aime pas, mais on peut aussi aimer certains formats et moins d’autre. Personnellement, mes préférences vont au Bodybalance et au Bodypump. Malgré son apparence parfois grossière de hordes d’amateurs soulevant de la fonte, le Bodypump présente un véritable intérêt et procure énormément de bien-être, à condition d’être bien réalisé.

bodypump 100

Le principe du BodyPump

Le Bodypump est une discipline clairement axée sur le renforcement musculaire et la sculpture du corps. Une séance consiste à enchaîner un nombre très important de répétitions à partir de charges pas très lourdes. Le travail peut très bien cibler le bas du corps: quadriceps essentiellement; le milieu du corps: fessiers et abdos et le haut du corps: biceps, triceps, épaules, dos. Le fait de répéter des soulevés de poids, soit fixés par une barre horizontale, soit tenus à la main ou même encore au simple poids de corps qui à lui seul est efficace, permet de dessiner les muscles et d’augmenter leur efficacité sans les faire gonfler. Le principe phare du Bodypump est ce fameux « Rep Effect » qui garantit à ses pratiquants de transformer leur corps on les affûtant, sans les muer en clones de Schwazenegger: argument particulièrement essentiel à avancer auprès des femmes ! Je dois tout de même dire qu’après plusieurs semaines de Bodypump et de circuit training, j’ai vu mes épaules se dessiner. On ne se met certainement pas à avoir de gros bras mais de toute évidence, le corps peut changer.

bodypump

 

Mes conseils pour profiter d’une séance de Bodypump

Si j’aime le Bodypump c’est parce qu’une séance détend énormément sans faire mal. Le fait de coordonner son souffle à des contractions musculaires et une méthode de détente à part entière utilisée par de nombreux psychologues. Dans une séance de Bodypump il ne s’agit bien évidemment pas de petites contractions mais de vrais efforts musculaires. L’effet n’en n’est que plus fort.

Pour ne pas rater sa séance, voici quelques conseils:

  • On n’oublie pas la qualité ! Les cours les Mills ont l’avantage de rassembler beaucoup de monde. Ambiance assurée mais corrections individuelles à oublier. Si vous choisissez des poids trop lourds ou que vous faites vos squats comme un sagouin, personne ne viendra vous dire que vous risquez de vous blesser. Attention donc à ne pas faire du zèle en prenant des poids plus lourds que ceux conseillés par le prof. Pensez également à vous placer proche de la scène ou au moins à bien regarder le prof pour s’inspirer de ses postures.
  • On se respecte! Pas question de faire comme le voisin qui cumule les disques de chaque côté de sa barre et a l’air de souffler comme un boeuf à chaque soulevé ! Il connait son corps (ou pas), vous connaissez le votre. La seule évolution à envisager pour vous est d’éventuellement suivre les indications « pour habitués » précisées par le prof au lieu de « pour débutants », si vous sentez que vous êtes en forme et bien entraîné(e).
  • On garde le rythme ! Certains n’ont parfois aucun sens du rythme et font leurs repetitions à leur sauce. Au Bodypump comme dans beaucoup de discplines Les Mills, tous les mouvements sont calés sur la musique. Ecoutez les biens les indications du prof. S’il vous dit de descendre en 3 temps, descendez en 3 temps. Pas en 1 ni en 4.
  • On boit ! Par petites gorgées entre les blocs ! Il fait souvent chaud dans les salles de sport et la déshydratation arrive vite. Pas de panique et pas besoin de boire 1L toutes les 15min. 1 ou 2 gorgées suffisent.
  • On n’arrive pas à jeun! Une séance de Bodypump vous fera dépenser en moyenne 600kcal. S’affûter est intéressant mais arriver à jeun et se prendre un mur avec une hypoglycémie n’a aucun intérêt. Vous pouvez aussi imaginer d’emmener une boisson légèrement sucrée et citronnée à consommer pendant votre séance.
  • On y va progressivement! Laissez vous du temps si vous débutez ! Il y a des codes dans le Bodypump qui peuvent paraître difficiles à capter au début, mais au bout de 2-3 séances ce sera de l’histoire ancienne.
  • On mix les séances ! Pensez à intégrer une séance de pump régulièrement dans vos semaines d’entraînement. Je pense surtout aux runners qui font souvent tellement de cardio qu’ils en oublient la partie renfo !

 

Bodypump 100: retour sur une édition très spéciale

La semaine de l’évènement aura été une semaine bien spéciale. Quelques jours avant, ma grand-mère paternelle, dernière représentante de la génération 1920 de mes grands parents s’était éteinte, prête à rejoindre l’après-vie. Envahie par un mélange de tristesse, de colère et de peur face à cette vie qui va et qui vient, j’ai longuement hésité à annuler ma venue. Finalement, l’une de mes 2 petites soeurs m’a accompagnée et nous avons rejoint le petit groupe de bloggeuses réunies pour l’occasion dont Nadia Runs Paris que je vois régulièrement sur divers rendez-vous sportifs et qui était bien au courant de ma tristesse !

Bodypump 100 à l’Aquaboulevard. CP: Nadia

Mais une partisane du sport ne peut pas se laisser abattre en se privant d’une séance salvatrice ! Ma soeur et moi avons donc effectué la séance avec toute l’énergie qu’il nous restait ! Le cours a duré une grosse heure après quelques animations sympas. Nous étions près de 400 réunis dans l’immense salle Equinoxe, de l’Aquaboulevard ! L’ambiance était top et il y avait de l’énergie dans l’air que je ne me suis pas privée de capter ! Les coachs se sont quand même bien lâchés et j’ai fini la séance les muscles chauds à souhait et la tête vidée !

J’ai quand même gardé des courbatures (surtout au  bras: le pire pour moi étant le travail de triceps !) pendant plusieurs jours mais n’ai pas regretté de m’être bougée !

Quand vous n’avez ni l’envie ni le moral, dites-vous que ce genre de rassemblement peut vous rebooster. Laissez au placard votre image, votre sourire permanent et votre obligation d’être « happy » ! Seul votre séance compte, le reste est accessoire. Tellement accessoire que j’en ai oublié de prendre des photos – merci à Nadia de m’avoir généreusement offert les siennes pour illustrer cet article 😉 A la prochaine sur une séance de pump ou sur un circuit training!

 

Pin It
 
Comments

Superbe moment partagé Marie !
En plus du workout de dingue, nous avons par la suite eu de beau fous rire 😉
à très vite
Vanessa
ps : je boucle de mon coté aussi un petit article sur le sujet
See u babe

 
Comments