« Find your greatness »

Voici la nouvelle campagne de Nike dont le message est de promouvoir la « grandeur« / « greatness » de chacun comme quelquechose de relatif (encore une fois !) et non d’exclusif ou de réservé à une élite (choisie selon quels critères d’ailleurs ?)

Finalement, ce ne sont pas que les génies (du sport ou autres) qui sont de « grand(e)s hommes/femmes » mais chaque personne selon ses propres limites. Cela nous renvoie à de vastes réflexions sur la notion de performance et d’excellence, surtout en cette année particulièrement tournée vers le sport où se succèdent Jeux olympiques et Jeux Paralympiques.

Le premier met en scène des athlètes de haut niveau battant des records extra-ordinaires;

Le deuxième met en lumière des athlètes d’un peu moins haut niveau bien qu’excellant toutefois dans un sport, en dépit d’un handicap: visuel, physique ou intellectuel. Plus de mérite donc ?

Que juge-t-on ? Le résultat brut ? Le chemin parcouru pour en arriver à ce stade de la compétition ? L’éthique du sportif ? Son esprit ? Les médailles, elles, récompensent un résultat brut. Le chronomètre ou l’arbitre sont les rois, ce sont eux qui décrètent qui sont les gagnants et qui sont les perdants.

Mais au delà de ces mesures, la « grandeur » d’un homme/ d’une femme est-elle bien mesurable ? Certainement pas de façon objective et universelle en tous cas. Par conséquent, ne soyons ni binaires (« la performance est un indicateur clair et mesurable, on est bon ou on ne l’est pas ») ni enclins à une mièvre démagogie basée sur de la sur-empathie ou de l’émotivité éphémère (« les Jeux paralympiques sont mieux que les JO parceque les athlètes ont plus de mérite à exceller dans un sport en dépit de leur handicap ».)

La vie n’est pas dichotomique mais pleine de nuances. C’est pour cette possible absence de nuances et de sincérité que la pub Nike mettant en scène un jogger obèse croulant sous l’effort de la course, a généré une vraie polémique auprès d’un certain public, taxant la marque d’abuser de manipulations marketing (recours à l’émotion voire à la pitié) pour générer un buzz. Pari réussi.

Voici toutefois ci-dessous une autre vidéo de Nike, toujours issue de cette même campagne « Find your greatness« , spécialement dédiée aux JO de Londres et quoiqu’on en dise, c’est une belle séquence.

Et vous, en quoi voyez-vous de la « grandeur » chez un homme, chez une femme ?

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici