Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Trail nocturne de Soulaires: récit rythmé d’un heureux noctambule

Un trail nocturne pour ouvrir la saison

Ça y est, nous y sommes…

La première course de la saison. Les aléas du calendrier ont fait que le trail nocturne de Soulaires, 18 km 250m D+, ouvre les festivités de cette année 2013 prometteuse. Avec le coach on s’est mis d’accord. Le but? Travailler la caisse dans des conditions de compétitions et prendre du plaisir. Pourtant, le stress est au rendez-vous…zut…

Une impatience grandissante avant le départ

Sur place, l’ambiance est bouillante, malgré les 2°C et la nuit qui tombe. Ce n’était pas gagné quand on voit la dernière annonce de l’organisation sur le site avant la course: « Soyez indulgents concernant notre structure d’accueil, vous serez plus de coureurs que d’habitants au village ».
Après un petit échauffement, un peu saccadé (première course depuis bien longtemps, la peur d’oublier quelque chose), je me rapproche de la ligne de départ. Le 9km est lancé mais moi je ne pars que 15 minutes plus tard, pour une distance de 18km…je relance alors lignes droites et gammes…
18h45, c’est enfin à nous! Je me place en seconde ligne. Je sais que je ne jouerai pas dans la cour des grands, ce n’est pas mon profil de course, mais je ne compte pas non plus faire du tourisme! Et puis on ne voit rien…il fait totalement nuit!

Un 18km hétérogène du début à la fin

Une mise en route difficile

Paf! La « mêlée » part! Comme des fous…je me place et j’essaie de trouver mon rythme…cependant ce coquin est bien caché. Je passe bien 20 minutes très mal en point, avec le coeur qui monte et ne veut pas redescendre. Insupportable, désagréable. La boue est au rendez vous aussi. Je n’aime pas ça. Qui plus est, c’est plat: un peu trop pour moi. Je maudis cette idée que j’ai eue de m’inscrire. Je vois les coureurs me doubler les uns après les autres. J’enrage.

Un retour de potentiel salvateur

Soudain, comme un four qui sonne pour indiquer que le plat est prêt, mon coeur me fait comprendre d’un coup que le jus est de retour! Un coureur qui remonte m’attire dans sa traînée. Je reviens alors sur l’ensemble des coureurs qui m’ont doublé lors de la première demi-heure. On se retrouve dans un groupe de 10-15 coureurs qui vont faire l’accordéon et le yoyo tout au long du reste du parcours.

C’est à ce moment précis que mes alliés les plus précieux vont arriver : les passages techniques! J’avais beau avoir du mal à relancer sur les parties planes et plus que boueuses, les descentes très techniques et les montées très violentes me permettent de recoller au groupe à chaque fois et d’en prendre la tête dans la foulée. « Attention je passe à gauche » dis-je dans les descente, « vas-y passe, tu grimpes trop vite » me lance-t-on dans les montées. Je suis bien! Les cuisses sont là et cela fait plaisir. Mais au bout de 9km, retour de 2 km dans la plaine boueuse…noooooooon….tout le monde se fait la malle! Je sers les dents, je sais que les bosses reviendront! Effectivement! elles reviennent! Des cordes vous aident à grimper, mais pendant que certains s’affaissent dans la boue et tirent de tout leur bras, je grimpe comme un chamois, à 4 pattes dans la boue et le plus vite possible. Je me retrouve donc à nouveau à la tête de notre petit groupe.

Une fin de course au mental

On finit sur 3 km plus roulant et là encore je me fais dépasser…mais j’accroche cette fois ci! Je finirai la course sur les rotules en 1h34’50 ». Je termine donc 3ème de mon petit groupe à 15 sec du premier et 42ème au scratch sur 250 participants.

Les consignes du coach ont été respectées à la lettre et surtout la notion de plaisir est celle qui a dominé ce soir. J’en ai pris énormément à ce trail nocturne, renouer avec la compétition n’a pas de prix!

La saison est lancée et j’ai hâte de courir la suite!

 A bientôt sur les pistes…

Article rédigé par Mickaël Mussardtrail dans paris

Pin It
 
Comments

Pas spécialement fans des courses nocturnes mais celle ci fait envie.

 
Comments