Run Apero : un concept alliant effort et réconfort

Le blog Hotsteppers est né de la création de la plus grosse équipe à la Crazy Jog 2012. L’engouement généré par le ralliement de personnes vibrant ne serait-ce qu’un peu à l’idée de bouger leur corps a alors créé l’impulsion nécessaire pour que je commence à plaquer quelques mots sur une interface web, à en faire des articles, à y mettre du cœur et à me laisser prendre au doux jeu des aventures du « blogging ». Les recos de courses, les retrouvailles avant, pendant ou après les courses ont toujours été des points essentiels à mon sens pour le fameux passage « du virtuel au réel ». Pour autant, il n’y avait encore rien de régulier et il me semble que le succès du premier run apero lillois annonce de nombreuses rencontres à venir. Un objectif avant tout : rassembler tous types de runners, susciter l’échange et les rencontres, rassembler des personnalités différentes aux envies communes et en faire quelquechose de vivant. Le niveau est secondaire. Pour cette 1ère édition, la marque Aptonia nous approvisionnait en boissons de l’effort avec ses bidons de poudre ISO goûts citron vert et fruits rouge. Place au récit de cette première rencontre …

Les protagonistes de gauche à droite (rangée du bas): Geoffroy, Charlène, Marie, Virginie, Aurélien, Leo; (rangée du haut): Romu, Quentin, Michele, Clément (Clem Running), Matthieu (Matt Running).

La phase RUN: effort – HOT

Le point de rencontre

Le rendez-vous était fixé près du Champ de Mars (Lille), aux pieds de la statue à l’entrée de l’Avenue du 43ème RI, tout près de la fameuse Citadelle.  J’arrive quelques minutes après le groupe (quelle ponctualité ces lillois !) et fais connaissance avec chacune des 11 personnes venues goûter à ce nouveau rendez-vous sportif. Dans le groupe je connais déjà Romuald, l’un de mes meilleurs accueillants lillois (je rappelle que je suis neo-lilloise donc un peu touriste !), Michele : italien rencontré lors des Kalenji Run du campus  Décathlon le samedi matin, Clément et Mathieu, deux neo-bloggers/runners avec qui j’avais déjà longuement échangé mais à distance seulement et Geoffroy, motivé dès le départ par le concept et fédérateur du reste des participants que je rencontrais pour la 1ère fois : Charlène, Virginie, Quentin, Leo…

Je propose à chacun un ravito de départ en boisson Iso d’Aptonia. Une dose est destinée à être diluée dans 500mL (soit 7,5% de sucre) mais je réduis la concentration étant donné la chaleur écrasante et la priorité à donner à l’eau plutôt qu’au sucre. L’avis général aura été quasi unanime : une large préférence est prononcée pour la version fruits rouges ; celle au citron vert étant beaucoup moins appréciée. Attention également aux doses utilisées : Charlène aura fait les frais d’une boisson beaucoup trop concentrée, inadaptée à l’effort d’une part et pas bien agréable au goût d’autre part ! (mea culpa). La poudre se dissout bien dans l’eau mais le bec verseur n’est pas fait pour les bouteilles d’eau de 500mL: son large diamètre se destine à verser la poudre dans des bidons et non dans d’étroits goulots. C’est un détail non négligeable à l’origine de quelques mauvais dosages. Finalement, la composition en sucres (35g de glucides pour 500mL), en sel (400mg pour 100mL) et en vitamines du groupe B est intéressante. D’autres produits Aptonia seront testés dans de futures sorties (gels, bars, gâteau de l’effort…)

Iso d’Aptonia: fruits rouges 1 – citron vert 0

Charlène me précise qu’elle n’a jamais couru 1h d’affilé de sa vie et à la question « qui court régulièrement ?», un peu plus de la moitié répond positivement – autrement dit le restant ne court que rarement ! Il y a en revanche également des marathoniens et des participants habitués dans le groupe : il va falloir composer avec la diversité ! J’annonce comme prévu 1h de course en endurance fondamentale pour la 1ère édition. Le but étant de pouvoir parler en courant et de passer un moment collectif avant d’attaquer éventuellement des séances plus spécifiques par la suite.

Le départ

Je lance mon appli Runtastic. Heureusement que plusieurs du groupes en font de même car je me rends compte avec blondeur 3km plus loin que j’ai oublié le dernier « ok » et que le gps n’est pas parti ! Une fois le bug rétabli c’est la déferlante de « Go go go », de cheers et de « Yeah » que vous nous envoyez en live ! N’ayant pas la version gold de Runtastic sur leur site, je n’ai pas vu qui était à l’origine de tous ces encouragements mais si vous lisez cet article, merci ! A mi parcours, 3 coureurs du groupe veulent accélérer et nous donnent rendez-vous au pont suivant (nous longeons le canal de la Deule). L’essentiel du peloton est groupé mais il y a quand même quelques personnes derrière et il n’est pas question de les lâcher ! Les 3 gazoux se lancent, à tel point que nous ne les retrouverons pas tout de suite, malgré les essais renouvelés de Clément au téléphone de nous localiser (NDLR : courir en téléphonant, c’est tout un sport !). Idem, nous perdrons l’italien de la bande Michele qui en bon tchatcheur aura vu un ami sur la parcours et se sera laissé semer !

Au final, nous aurons couru 1h, par une chaleur lourde et pas évidente mais dans une super ambiance. Quant à Charlène, elle les aura couru ses 1h et aura même accéléré sur les 100 derniers mètres (la vue du bar sans doutes ?!) – quand je vous disais l’autre jour que les finish lines déclenchaient des réactions insoupçonnées chez les gens, même les runners qui s’ignorent !

Crédits image: Matthieu (Matt Running) – Une magnifique « raquette de ping pong en guise de parcours » …!

La phase APERO: réconfort – FRESH

Installés en terrasse au bord du canal : what else ! Tout le monde semble vraiment ravi de la 1ère partie de la soirée et nous commandons divers breuvages récupérateurs. Ci-dessous, la récup de Clément à gauche, celle de Mathieu à droite, la mienne au centre 🙂 Sans commentaires !

Récupération man vs woman…

Il fait toujours aussi bon, le soleil se couche lentement, nous prolongeons les discussions jusqu’aux alentours de minuit puis nous décidons (quand même), de rentrer. Charlène est motivée pour la prochaine séance, Virginie également. Geoffroy veut déjà nous emmener dans les Vosges pour faire un trail ; Mathieu veut que le groupe lillois et le groupe parisien (1er run apero le 28 juin) se retrouvent à mi parcours : Amiens, pour un run géant !; Anthony le cousin de Clément suggère un trail le week end pour découvrir la région…les idées fusent ! C’est positif ! (#endorphineseffect ?)

Chill out runners…

Bilan

Ce rendez-vous exploratoire aura été plus que concluant et prouve une fois de plus que de nombreux runners vivant leur passion parfois un peu seul (ou ne la vivant pas faute d’entourage pour les accompagner) bénéficient toujours d’une manière ou d’une autre de l’effet porteur du groupe. Pour autant je ne veux pas que ces rencontres deviennent industrielles et massives et j’essaierai de limiter le nombre de participants pour en maintenir la qualité. Quoiqu’il en soit, merci à vous d’avoir fait vivre cette sortie, que ce soit en présence ou à distance et à la (très) prochaine !

Ces sorties auront désormais lieu 1 fois par mois à Lille ET à Paris ! A la prochaine !

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici !
Inscrivez votre nom ici