Cet été pour la 1ère fois, je ne me suis pas envolée vers un lointain pays comme chaque année. Après un merveilleux voyage aux Seychelles en mars, c’est en France que j’ai baroudé, de région en région, pendant 3 semaines. Je ne regrette rien, j’ai admiré les richesses de notre pays jour après jour ! Aucune région ne se ressemble vraiment, chacune a son caractère, ses paysages, ses escapades. La dernière de mon périple est une randonnée au Lac Blanc dans les Alpes, en partance de la Flégère (Chamonix). Une image vaut 1000 mots, alors 10 images…Ouvrez grand les yeux et appréciez !

La flore des Alpes

Après s’être garée sur le parking des Praz, à quelques km du centre ville de Chamonix, le Télécabine vers la Flégère vous emmène à un peu plus de 1800m d’altitude, au coeur d’une flore verdoyante et colorée.

fleurs-la-flegere-chamonix

Ascension vers le Lac Blanc

Une fois à la Flégère, après 5 minutes de télécabine à peine, votre randonnée vers le Lac Blanc peut commencer. Certains préfèreront prendre un 2ème télécabine vers l’Index pour s’en rapprocher et réduire le temps de marche (1h15 au lieu d’1h45). La vue est splendide et le décor magique.

randonnée-au-lac-blanc-montagne

Le Lac Blanc, point d’eau féérique à 2352m d’altitude

Le temps indicatif de randonnée d’1h45 entre la Flégère et le Lac Blanc est une moyenne. En faisant des pauses très régulières pour prendre des photos, boire et même une pour manger un peu (départ sur l’heure du déjeuner après un petit déjeuner trop sucré et quelques signes avant-coureurs d’hypo !) les 475m de D+ sur 3-4km m’ont pris un peu moins de 2h soit environ 1h30 de temps de marche effective. Selon la charge, l’âge, l’état de forme, cette durée peut varier. Ne vous y fiez pas trop et prenez votre temps. Le paysage est trop beau pour le faire défiler à toute vitesse !

randonnee-au-lac-blanc

Une eau glacière pure et apaisante

L’eau du Lac Blanc et glaciale ce qui se conçoit aisément étant donné sa provenance quasi directe des neiges du sommet des Alpes ! J’y ai glissé les pieds mais le froid est tellement saisissant qu’il en est presque douloureux. Quelle récompense malgré tout que ce point d’eau et de vue exceptionnel qui fait oublier le temps qui passe.

Lac-Blanc-vue-d'en-haut

Et au milieu coule une rivière

Autour du Lac Blanc on retrouve des plaques de neige à certains endroits et des cours d’eaux à d’autres. L’eau est présente sous toutes ses formes ou presque ! Une buvette propose des boissons en hauteur mais se retrouve assez vite en rupture de stock, ne prend pas la CB et ne propose pas de poubelle (la descente des ordures se faisant en hélicoptère, il est demandé à chaque randonneur de rester autonome).

riviere-lac-blanc-chamonix

La descente du Lac Blanc vers Chamonix

Ce qui devait être une descente du Lac Blanc vers la Flégère, soit un simple retour, s’est transformé en une descente intégrale de 2352m à environ 1000m (altitude des Praz, Chamonix). C’est ce qui arrive quand personne ne vous prévient que le dernier téléphérique part à 17:00 et que la dame de l’accueil se garde bien de vous le signaler, préférant vous vendre un AR qu’un aller simple ! Un retour vers Paris le soir même et jusque dans la nuit étant prévu pour moi ce jour là, cet effort additionnel ne tombait pas très bien mais le sentier forestier, d’ailleurs portion de course de l’UTMB, était tellement beau que ma frustration ne fut que très passagère !

vue-du-lac-blanc-sur-les-Alpes

1300m de D- et les genoux sur le devant de la scène !

La descente du Lac Blanc est au moins aussi belle que la montée mais je ne sais pas ce qui bosse le plus entre les quadriceps en montée et les genoux en descente ! Assez éprouvant comme effort quand on vit en région parisienne et que l’on s’entraîne parfois en côte mais rarement ou jamais en descente ! Une vigilance régulière pour ne pas rouler sur l’une des innombrables pierres du parcours assez mal balisé s’impose. Il m’aura fallu 2:30 pour descendre du Lac Blanc au parking Les Praz (au lieu d’1h15 téléphérique compris.)

sentier-randonnee-lac-blanc

Descente de soleil sur les Alpes

La lumière change rapidement en montagne. D’un soleil plein à un clair obscur au moindre nuage, jusqu’à la descente du soleil derrière les montagnes, les paysages sont un bonheur total pour les marcheurs, épicuriens, contemplatifs, photographes et autres artistes !

descente-lac-blanc-la-felegere

Ajouter sa pierre à l’édifice

Les fameux tas de pierre des randonneurs qui marquent leur passage en ajoutant chacun leur petit cailloux, rythment le parcours et nous rappellent que les petites pierres font les grandes montagnes !

tas-de-pierre-en-randonnee

Quelque chose de divin…

Si la descente en montagne force à regarder ses pieds, on ne peut oublier de lever les yeux vers le ciel. Il y a quelque chose de divin dans les nuages et la lumière qui les transperce. Quelque chose qui nous dit que nous même si nous sommes tout petits, nous appartenons à quelque chose de très grand et que nous y avons chacun notre place.

ciel-bleu-chamonix-montagne

Si vous aimez marcher, monter, descendre, parcourir les sentiers de montagne et découvrir ses secrets, offrez-vous cette journée vers le Lac Blanc. Ni épuisante, ni trop facile, avec quelques variantes en option, cette randonnée connue et reconnue mérite bien sa renommée. Une véritable bouffée d’oxygène et usine à globules rouges pour booster sa forme et embellir sa vision du monde !

PARTAGER
Article précédentLe livre dont vous êtes les Heroes
Article suivant10 bonnes raisons d’aller à Chamonix en touriste pour l’UTMB !
Créatrice et blogueuse passionnée de Sport, nourrie des cultures européenne et américaine, je me spécialise en nutrition pour aider les lecteurs Hotsteppers à vivre une vie saine, solide et riche de sens ! Ma meilleure amie et athlète Alison m'accompagne sur ce blog dans les 1001 expériences et découvertes qu'il nous offre et contribue à son contenu à travers son activité physique de niveau semi-pro (Équipe de France de Hockey Subaquatique)

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici !
Inscrivez votre nom ici