Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Préparation marathon: en route vers le Médoc – S2/9

Programme de ma deuxième semaine de préparation au Marathon du Médoc 2013

Inspiration d’une runneuse en « voyage »:

Ça y est, c’est parti, la 1ère semaine de cette préparation marathon en 9 volets a été accomplie, la mécanique est lancée, il faut continuer en composant avec les baisses de forme, de motivation, les événements inattendus, les envies subites, la vie quoi ! Qui a dit qu’il fallait être quelqu’un d’exceptionnel pour faire un marathon ? Vraiment non, il suffit d’être soi même, déterminé à aller au bout et à faire au mieux avec ses forces tout en composant avec ses faiblesses ! Pourquoi je vous écris cela ? Parceque je me rappelle encore il y a presque 2 ans quand je ne pouvais courir plus de 5min sans avoir l’impression d’étouffer…et encore, il fallait que la culpabilité d’un dîner copieux la veille ait été suffisamment grande pour me pousser à courir le lendemain ! Cela me permet de comprendre les innombrables personnes qui me disent: « non mais moi je te jure c’est différent, je suis pas faite pour le sport ! »…Tsssss ! Alors, à vous qui êtes multi marathonien et qui me lisez peut-être, merci pour votre indulgence et votre intérêt, je n’ai pas à vous convaincre, vous avez plus d’expérience que moi; à vous qui courez régulièrement et qui vous dites que ce sera bientôt votre tour, j’ai envie de vous dire: « keep going!« ; mais à vous qui êtes peut-être coureur très irrégulier (ou pas coureur du tout) et qui vous dites que vous n’êtes pas fait(e) comme les autres, que vous ne savez pas respirer, que déjà courir 30min vous arrache le coeur et que vous avez surement un problème que les coureurs ne peuvent pas comprendre, sachez que tous les « fans de running » ont un jour été au bord de l’apoplexie après quelques minutes de course… Il faut bien commencer. Ensuite, pour continuer, il faut rajouter une autre dimension à sa course, un but, un sens et autant que possible un sens pertinent ie qui vous fait du bien (c’est donc très personnel, nous ne sommes pas des boeufs !). La course sera ensuite bien plus que des km et des allures; ce sera un voyage initiatique qui vous confrontera à chaque fois à vos limites, à vos réussites, à vos progrès, à vos envies, à vos rêves…Alors, si le fait de préparer un marathon vous fait rêver, continuez d’y croire et de tendre vers votre rêve ! Si au contraire cela n’est rien d’autre pour vous qu’une vaste folie, ne vous forcez jamais et continuez à faire ce qui vous plait (la zumba c’est bien aussi!) Sur ce, trêve de palabres, voici le menu de ma 2ème semaine; j’espère que mon corps et mon mental suivront sans trop de renoncements le plan de match qui suit mais ça devait « le faire » comme dirait Keen V – ok j’ai des goûts musicaux pourris, tiens pour la peine je vous mets la video !

Programme de la semaine 2:

>LUNDI 15 JUILLET

Repos – j’aime quand la semaine commence ainsi. Soirée détente en perspective, entrecoupée d’une séance auto-guidée d’étirements en musique pour délasser les articulations et les muscles 🙂


>MARDI 16 JUILLET – Run Apero #2 Lille

Programme: La séance initialement convenue pour cette 2ème édition du Run Apero lillois organisé via le blog Hotsteppers est la suivante: échauffement/ 10x30x30/ récup/ étirements. Ci dessous, la séance prévue dans mon récent plan d’entraînement marathon. Choix final à effectuer le jour J.

Feedback: j’ai décidé de m’en tenir à la séance que j’avais planifiée et annoncée il y a plusieurs semaines aux participants du run/apero. Petite croix donc sur ma séance « prepa marathon » au profit d’une pratique collective (échauffement, éducatifs, 10x30x30 puis récup) ! Je n’ai aucun regrets, la soirée ayant été un vif succès. Qui plus est, quand quelques personnes au départ passablement motivées vous demandent in fine spontanément quand est prévue « la prochaine« , j’ai envie d’écrire: « what else » ! Retrouvez tout le récit de cette soirée de running agrémentée de photos mouvementées !

Séance originale du plan [remplacée par le run apero – reportée à jeudi]

Échauffement: 30 min

Cœur de la séance: 8 x 1000m entre 5’03 et 5’21/km.

Récupération: 10 min souple


>MERCREDI 17 JUILLET

Programme: 1h de footing à 6’04 le km [annulé]

Feedback : dernier jour au travail, fin d’une longue et passionnante mission, je suis très détendue mais j’ai besoin de calme. La soirée d’hier aura été pleine de nouvelles rencontres et de dynamisme; ces 6 derniers mois plein d’émotions. C’est ce soir que tout cela se termine avant de repartir pour de nouvelles aventures… je choisis de faire un petit break d’un soir…Une séance est bien entendue prévue demain: soit celle de mardi, soit celle de mercredi – selon la forme – dans tous les cas, une séance sur les 4 va sauter cette semaine. Tant pis, je reste en forme quand même et vis ma vie à la fois individuelle et sociale – délicat équilibre – tout va bien 🙂


>JEUDI 18 JUILET

Allez, allez on se rattrape, place à la sa séance de mardi qui a été remplacée par le run apero du mois et déplacée à ce jeudi. Je n’ai qu’une chose à dire: R.I.P. moi ! Au secours, non mais allo, pourquoi je prépare un marathon ? je vous le demande bien ! La séance fut difficile, très difficile.

Pour rappel du programme: 30′ d’échauffement puis  8 x 1000m entre 5’03 et 5’21 du km puis récup.

Bilan: Je me suis bien échauffée comme il fallait à une allure de 10,8km/h. Cela dit, le terme « échauffé » n’est pas très approprié ici parceque j’étais déjà archi chaude (sportivement parlant, merci bien) en sortant de chez moi sans même avoir encore levé un doigt de pied. Au bout de 30′ d’échauffement j’étais donc bouillante et au bout de la série des non pas 8 mais 7 (la nuit est tombée plus vite que prévue et je ne voulais pas non plus jouer avec le feu…) x 1000m, je crois que j’ai enfin compris ce que signifiaient les mots: apoplexie, ébullition, implosion, …

Concrètement, qu’a-t-elle donc fait la petite ? Et bien, elle a fait les fractions suivantes: 5’03/ 4’59 (trop vite)/ 5’15/ 5’25/ 5’04/ 5’04/ 5’16

Rythme plutôt correct si l’on prend on compte le fait que les derniers 1000m ont été réalisés dans les rues de Lille et non sur des lignes droites donc le chrono est un peu plus élevé. Idem, les 1000m à 5’25 sont le marqueur d’une expérience étrange vécue au cours de cette séance suite à la prise d’un gel. Pour la 1ère fois j’ai eu mal au ventre…étrange. J’ai pris le gel le plus sucré de la gamme Aptonia, sans doute une erreur…moi qui répète sans arrêt que lorsqu’il fait chaud il vaut mieux diminuer les sucres et augmenter l’eau. Et bien voilà, je suis tombée dans le panneau d’un truc que je savais pourtant par coeur 🙂 C’est la vie !

Sur ce, je file au paradis et espère ressusciter d’ici la prochaine séance. Adieu !

>VENDREDI 19 JUILLET

Repos


>SAMEDI 20 JUILLET

Programme: 1h30 de footing avec 20′ à 5’40/km

Feedback: une très belle sortie en ce samedi particulièrement chaud, accompagnée par un ami qui m’a fait l’honneur de se déplacer jusque dans ma contrée de banlieusarde ! D’ailleurs, j’en profite pour remercier mes amis compréhensifs à qui je réponds, quand ils me proposent « un footing« , « euhh, désolée mais j’ai un plan de prépa marathon, je suis obligée de le suivre ! » – Et là, il y a ceux qui n’essaient même pas (je peux vous comprendre) et qui répondent par un « ah, ok, tant pis« , et puis il y a les plus valeureux qui me disent: « ok, c’est quoi le programme je te suis ! » Dans ces cas là c’est un plaisir double car non seulement j’accomplis ma séance mais en plus je la partage ! J’intègre alors un peu mes chers amis à ma vie un peu folle de runneuse et je rend l’expérience quasi collective. Par ailleurs, l’effort est amplifié parceque je ne peux pas m’empêcher de parler en courant (pas quand je suis seule je vous rassure !) ce qui m’impose de gérer mon souffle autrement. Bien évidemment, mes amis compréhensifs comme Cécilien aujourd’hui me disent: « t’inquiète pas, je te parle mais tu n’es pas obligée de répondre ». Certes, mais ceux qui me connaissent sauront que « ne pas répondre » n’est pas vraiment dans mon vocabulaire (rires) ! Quoiqu’il en soit, nous avons effectué les 20min à 5’40 le km en bonne et due forme, toujours avec cette difficulté de rester régulière. Bilan: 5’21; 5’54; 5’35; 5’25 puis nous avons complété pour courir non pas 1h30 mais 1h35 ! et oui, c’était ça ou 1h29, nous avons donc opté pour une mini boucle supplémentaire, on est motivés ou bien ?! 

 

Test du Polo Quechua Forclaz 900: esthétique, confort et respirant !


>DIMANCHE 21 JUILLET

Programme: 1h05 de footing à 6’/km

Feedback: séance shuntée. Et oui, samedi soir a eu lieu la fête du retour très éphémère d’un ami échappé une petite semaine de sa lointaine contrée guyanaise. Autant dire que la nuit ne fut pas complète et qu’une course « à la fraîche » comme bon nombre d’entre vous cherchent à faire ces temps-ci, fut très difficile ! La journée faisant et avançant, une autre sollicitation amicale de fin de journée s’en suivant – la séance est passée à la trappe. Voulant tester une sortie à jeun pour confirmer ou infirmer mon avis défavorable sur le sujet (pourquoi vouloir toujours éprouver son corps jusqu’à la limite …?), je ferai peut-être cette sortie d’1h dès demain matin..à suivre.

Bilan de la préparation marathon S2

Cette 2ème semaine de prépa au marathon aura été plus chaotique que la 1ère et particulièrement victime de réaménagements ! Cependant, il n’y a pas que le sport dans la vie et parfois (souvent) tout ce qui n’est pas sportif s’impose un peu plus. Il faut donc gérer, réaménager de façon constructive ses objectifs en fonction de ses possibilités et ainsi éviter de devenir un névrosé du « devoir sportif ». Naturellement perfectionniste et exigeante, j’apprends malgré ma nature et malgré tout à travers l’expérience de la course à pieds, à « viser le meilleur tout en acceptant le pire ». C’est caricatural mais l’orthorexie n’est pas mon amie et je progresse personnellement dans cette recherche subtile de l’équilibre fait à la fois de passion et d’engagement mais aussi de libre arbitre et de bon sens. En dehors de ces fameux petits réaménagements, il y a des choses très positives qui se mettent en place. Je suis en forme, je suis motivée, je sens que je progresse: physiquement et mentalement, je mesure les vertus d’un tel projet et mon envie de le partager grandit tout autant que je grandis moi même 🙂 La semaine prochaine, je vais essayer d’être un peu plus régulière et poursuivre dans cette belle lancée ! A demain pour le nouveau programme hebdo ! – Marie

 

Prepa marathon S1: rappel du contenu et feedbacks de la semaine précédente

Retrouvez la prepa marathon S1/9 ici !

Mon objectif est de m’entraîner sur la base d’un chrono de 4h00 mais le Marathon du Médoc étant avant tout festif et atypique de par ses ravitaillements polyphénolés, mon défi personnel relève bien plus du suivi régulier de la préparation en elle même que du résultat le jour J. Lorsque l’on est allergique aux fractionnés, que l’on ne court qu’au feeling et que la notion de performance vous stimule autant qu’elle peut vous irriter au vu des dégâts qu’une addiction aveugle à cette dernière peut causer, il est intéressant de flirter avec un plan bien carré le temps d’un été et de vivre cette expérience nouvelle de la course à pieds…A suivre donc !

 

Pin It
 
 
Comments