Bienvenue sur le blog multisports Hotsteppers ! Pensée libre, info fiable, expériences hors tendances. Sport, nutrition hédoniste, récits, interviews et analyses au service d'une communauté éclectique en quête de (bon) sens.

Montre Polar RC3 GPS: le test

En plein cœur d’une ère dite de « quantified self », il y a ceux qui courent aux sensations, ceux qui sont adeptes des mesures toujours plus pointues de leur pratique sportive et ceux qui, entre les deux, s’amusent parfois à utiliser une montre, cardio ou pas, pour mettre des indicateurs chiffrés sur leurs feelings. Savoir comment son corps évolue, réagit à l’effort, progresse ou régresse doit être amené par des bilans médicaux réguliers mais peut-être également soutenu par l’utilisation autonome de montres toujours plus sophistiquées, comme cette version intégrée RC3 GPS de la marque Polar. GPS, altimètre, cardio-fréquencemètre : faisons le tour de ce produit « tout en un » techniquement efficace mais à mon sens encore imparfait d’un point de vue « utilisation » et « ergonomie ».

Les spécifications clés de la montre Polar RC3 GPS

Une montre assez discrète et légère qui sied toutefois mieux à un poignet d’homme que de femme…

  • GPS et altimètre intégrés: 4 satellites sur 24 nécessaires pour permettre une localisation significativement précise.
  • Autonomie: 12h avec GPS actif.
  • Temps de capture du signal satellite: entre 30 et 60 sec en théorie. Entre 1 et 2 minutes sur une sortie au Parc de Versailles, ce qui reste malgré tout très acceptable.
  • Chargement via micro USB: discret et stable (contrairement aux montres rechargeables par des pinces souvent sources de mauvais contacts).
  • Prix observé (automne 2013): 229,90 Eur. sans ceinture cardio; 279,90 Eur. avec ceinture cardio.
  • Application Smartphone (iOS 5 et 6 uniquement) – « Polar Beat »: gratuite et compatible avec 2 types de capteurs cardiaques – H6 ou H7. L’ensemble permettant d’investir dans une technologie Polar « discount ».

Fonctionnalités/Caractéristiques

Fitness test

Test de forme, essentiellement lié à votre FC au repos, compilée à quelques questions essentielles relatives à votre pratique sportive. Test intéressant à faire à l’acquisition de votre montre pour lui permettre d’établir vos 5 zones de FC propres. Ce test peut également être effectué régulièrement pour un suivi de forme autonome. Son résultat est formalisé sous forme d’un indicateur appelé « Own Index« , qui n’est rien d’autre qu’une évaluation de votre VO2 max.

Zones cardiaques personnalisées

Suite aux renseignements fournis sur votre forme et votre FCM/FC au repos, votre montre détermine les bornes des 5 zones cardiaques pouvant qualifier votre effort. La zone 1 étant la zone de moindre effort et la zone 5 votre zone d‘effort maximal. Cela vous permet ainsi de suivre votre FC en temps réel sur votre montre et a posteriori via l’interface polarpersonaltrainer.com

Écran multi-vues pendant l’effort

Selon les informations que vous privilégiez, la RC3 GPS vous propose 7 vues différentes pendant votre pratique sportive. La 8ème vue étant rattachée à la fonctionnalité « retour au point de départ » et affichant une flèche, vous guidant jusqu’à votre point d’origine (testé et approuvé dans la forêt de Meudon !). Dommage que pour passer de la vue 1 à la vue 2, il faille appuyer sur le bouton « down » et qu’inversement pour aller de la vue 2 à la vue 1, il faille appuyer sur « up ». Pas logique. Par ailleurs, 7 écrans optionnels est peut-être excessif et peut amener de la confusion.

Training Benefit

Commentaire instantané sur la qualité de votre séance juste après l’avoir enregistrée. Une manière directe d’avoir un feedback sur la teneur de votre effort qui pourra être plus détaillé par la suite sur votre interface polarpersonaltrainer.com

Interface polarpersonaltrainer.com/ Transfert de données

Outil web vous permettant d’analyser toutes vos données sportives via un compte perso et de nombreux graphiques. Voir l’étude de cas illustré ci-dessous. Cette interface vous permet aussi de programmer vos entraînements, notamment vos séances de fractionnés. Dommage que cela ne soit pas possible directement sur la montre. Par ailleurs, certains tutos très bien fait ont été créés par divers bloggers pour apprendre à créer des entrainements sur l’interface Polar: preuve que l’interface est imparfaite du point de vue ergonomie et facilité d’utilisation (peu intuitive).

Cas pratique : Paris-Versailles

A l’occasion de la 36ème édition de la Grand Classique, alias « Paris-Versailles : découvrez le récit de ma course ici ! et après plusieurs entraînements tests, j’ai pu évaluer la montre Polar RC3 GPS sous plusieurs angles et vous propose un mini cas pratique, exposant la plupart de ses capacités.

Utilisation et compte-rendu immédiat de fin de course

Au cours de la course, j’ai choisi la « vue n°2 », proposant de visualiser mon allure (min/km), le temps écoulé depuis le départ, la distance parcourue et un signal approximatif de ma « situation cardiaque » ie pas d’information précise sur les zones dans lesquelles je me trouvais en courant mais une idée « en gros », grâce à un curseur. L’écran est en effet assez petit et souvent trop chargé en information à mon sens; certaines sont donc alternativement mises en avant au détriment d’autres. A vous de choisir celles qui vous intéressent.

En fin de course, vous obtiendrez les informations suivantes:

Heure de début – Durée de course – Distance/ FC moy. – FC min. – FC max.

 

Allure moyenne – Allure max/ Alt. max – Dénivelé + – Dénivelé –

Kcal brûlées – % de calories attribuées à l’utilisation de graisses/ Répartition de votre FC selon les sport zones.

Analyse des données sur polarpersonaltrainer.com

Suite au transfert des données de votre montre vers l’interface web: polarpersonaltrainer.com (via l’application Websync, à télécharger sur votre compte polarpersonaltrainer), vous pourrez visualiser l’ensemble de vos données sous forme de graphiques diverses ainsi que constater votre charge d’entraînement et ainsi adapter l’espacement et l’intensité de vos séances.

Visuel global de votre interface perso.

La synthèse des données liées à une course/séance/entraînement, se retrouve sur une première page regroupant l’essentiel des informations recherchées.

Bilan de « ma Paris-Versailles 2013 » en un coup d’oeil: en gris, FC – en rouge, allure au km.

Focus sur la courbe de fréquence cardiaque

Un onglet dédié de l’interface permet de visualiser exclusivement la courbe de son travail cardiaque en fonction du temps de course. Les 5 couleurs correspondent aux 5 zones d’effort, déterminées en fonction de votre fréquence max. Sur cette courbe, on constate quelques pics cardiaques en zone « maxi » et une large majorité de la course réalisée en zone 4 (jaune). Le tout pour une FC moyenne de 165, soit 86% de ma FCM.

Quantification de votre charge d’entraînement

Le pic rouge le plus à droite sur le graphique correspond à la course Paris-Versailles. Le jour de la course, le pic se trouve dans la zone « entraînement déconseillé » (logique). Le lendemain, l’entraînement n’est pas prohibé mais il est recommandé de ne pas effectuer de séance d’intensité élevée. Finalement, 2 jours après: la courbe se retrouve à nouveau dans une zone favorable à un nouvel entraînement. Cette courbe ne peut être visualisée que si vous lui fournissez des données cardio. Sans cardio, pas d’indicateur.

A retenir !

La montre Polar RC3 GPS est-elle faite pour vous ?

Oui, si…

–          Vous recherchez un mix : cardio/altimètre/GPS performant et êtes prêt(e) à investir près de 280Eur pour acquérir ce trio technologique.

–          La rapidité de capture du signal satellite est pour vous un gros point fort qui mérite une bonne partie de votre investissement.

–          Le « look » ou plutôt, le design d’une montre n’a pas grande importance à vos yeux, pour peu que la dite montre remplisse ses fonctions techniques essentielles.

–          L’ergonomie d’une montre ne vous semble pas prioritaire : vous êtes plutôt geek dans l’âme et saurez bien en tirer les données essentielles, même si c’est parfois brut d’affichage ou pas ultra intuitif.

–          Vous n’avez pas peur, ou même, vous aimez l’idée de devoir passer du temps sur l’interface polarpersonaltrainer.com qui vous permettra de préparer vos entraînements en amont (rien n’est faisable sur la montre directement) puis de les analyser à posteriori.

–          Vous pratiquez plusieurs sports outdoor et souhaitez utiliser une montre multi-sport (sauf natation).

 

Non, si…

–          Vous ne pouvez pas envisager de dépenser plus de 200 Eur pour une montre de sport, aussi sophistiquée soit-elle.

–          La mesure de la distance parcourue, allure/vitesse et la possibilité de visualiser votre parcours puis de partager vos résultats sur les réseaux sociaux vous suffit. Dans ce cas, prenez une appli smartphone à 3Eur – sauf si vous êtes allergique au port du brassard…

–          Le « quantified self » ne vous parle pas et que le fait de vous auto-mesurer sous toutes les coutures vous fait peur plutôt qu’envie. Autrement dit, que l’idée de visualiser votre état de forme sur des graphiques multicolores à l’issue de votre run vous parait barbare.

–          Le design de votre montre, aussi dédiée au sport soit-elle, est un paramètre important et que mettre plus de 250Eur dans un produit rouge et noir, carré et très masculin vous embête quelque-peu.

–          L’ergonomie et les facilités d’utilisation sont plus importantes que la précision de l’appareil. Autrement dit, si vous préférez pouvoir naviguer sur un écran visuel, y programmer des exercices directement et profiter de « petits plus » comme des séances d’étirements guidées, des défis contre adversaire imaginaire, etc. que d’avoir des mesures précises sans dimension ludique ou « orientée expérience utilisateur » supplémentaire.

Quoiqu’il en soit, Polar a bien compris que le public ouvert aux accessoires de type Fuel Band by Nike, était bien plus conséquent que celui affairé à étudier ses courbes de fréquence cardiaque pour optimiser ses performances. Le sport/santé, la « forme » au sens large est plus qu’une nécessité mais une véritable mode, tant mieux d’ailleurs. Pour cette raison, la marque vous promet un nouveau produit à cheval entre le bracelet Nike et ses technologies propres aux sportifs performers: un bracelet, le « Polar Loop ». Lancement aux US prévu en octobre 2013. Pour la France, il faudra attendre le 1er trimestre 2014. A suivre…

Pin It
 
Comments

Bonjour Marie,

Je viens de faire connaissance avec ton blog conseillé par une amie commune Nathalie et je trouve cet article: je possède cette montre et je la trouve très adaptée à mon usage tant à l’entraînement qu’en compétition. Par contre attention j’ai eu qq bugs (« freeze ») sur de longues distances, de mémoire 27km et 37 km tout récemment lors du trail du Vulcain. Voilà donc mon témoignage qui ne remet pas en cause tout le bien que je pense de cette montre. Sportivement.

Hello Julien,

J’imagine qu’il s’agit de Nathalie F., the one and only 😉
Merci pour ton passage sur Hotsteppers !
J’ai testé la Polar RC3 sur une période donnée et n’ai pas conservé le produit donc je n’ai pas eu ces bugs que tu as noté mais merci pour la précision. J’imagine qu’un freeze en plein trail long doit être tellement exaspérant !
A bientôt sur Hotsteppers ou IRl,
Marie

Bonjour,

Tout d’abord, merci pour votre test de la montre POLAR RC3 GPS.

Avant d’acheter cette montre j’ai plusieurs questions à vous poser.

1) Est-ce que la RC3 possède un chronomètre « classique »; comme sur les montres classiques ?

2) Est-ce que la RC3 possède une alarme ?

Si oui, quelles sont les manipulations à réaliser ?

Si non, connaissez-vous une montre cardio/GPS qui possède les fonctions alarme et chronomètre « classique » ?

Apparemment personne n’est d’accord sur le sujet …. (revendeur, Polar, etc ….)

Merci d’avance pour votre réponse.

Merci pour votre commentaire.
Je ne me souviens plus de cela car j’ai rendu la montre; c’était un test provisoire mais j’ai lancé la question sur ma page facebook aujourd’hui et quelques personnes ont répondu !

Très bon test, les données semblent fiables et intéressant. Il est dommage que Polar ne travaille pas son design car par contre cette montre est vraiment moche.

Merci ! j’adore le « vraiment moche », au moins ça vient du coeur 🙂

J’aime bcp la répartition par zones, qui manque chez Garmin.

Par contre, pouvoir se programmer un frac simple sur la Garmin sans le PC, c’est un plus sympa.

En effet ! Geonaute le propose aussi avec la OnMove 500 que j’utilise en temps normal. Une montre très ergonomique et bien conçue qui malheureusement manque de performance en matière de capture de satellite…dommage parce que l’utilisation est plus intuitive que cette Polar.

Trackbacks for this post

 
Comments