Vous me connaissez; j’aime essayer de comprendre. Juger pour juger ne sert à rien, mais chercher à comprendre est toujours utile. De par mon métier et ma présence au sein des communautés de coureurs, même si je m’en suis distancée ces 3 dernières années, je vois l’essor fulgurant du trail mais surtout: de l’ultra trail ! La distance marathon est aujourd’hui presque banale. On ne court plus 3-4h, on en court 12 ! On se met dans des états borderline où la lucidité vacille. On pousse ses limites à l’extrême pour se sentir vivant. Jusqu’où cette pratique a-t-elle du sens et surtout, est-elle faite pour tout le monde ?

« La course à pied doit être la plus importante des choses secondaires »

J’ai beaucoup aimé l’interview de Thomas Lorblanchet, athlète Altra et Champion du Monde Trail 2009 sur France 3 Auvergne. Thomas nous rappelle quand même que l’on ne peut pas tout sacrifier pour la course à pied, faire toutes les courses, tout les week-ends et qu’à un moment il faut savoir renoncer.

.

Tout le monde n’est pas fait pour l’ultra trail !

Le titre est accrocheur mais c’est ainsi que Thomas Lorblanchet a amené son interview sur ses réseaux sociaux.

Respecter les étapes

Dans la course à pied comme dans n’importe quel autre sport, il y a des « gammes », des « étapes à franchir ». Cela semble évident mais la folie des longues distance a parfois tendance à forcer l’insertion d’un ultra trail dans le planning sportif des coureurs, comme s’il s’agissait d’une nécessité pour mériter le qualificatif de « challenge ».

On ne passe pas de l’UTMB au canapé !

Thomas nous rassure, il invite quand même tout le monde à sortir du canapé et à lutter contre une « sédentarité morbide » ! Mais il faut du temps. Il faut laisser au corps le temps de s’adapter à un effort long. Cela passe par des éléments d’apprentissage technique.

Courir s’apprend

courir mieux avec altra running

Thomas compare la course à pied à n’importe quel autre sport et nous rappelle à juste titre qu’il est « important d’avoir le bon geste ». On ne le dirait jamais assez: il est facile de prendre des baskets et de partir courir mais courir s’apprend. A ce titre, quelques conseils sont essentiels:

  • Choisir le bon matériel n’est pas une option
  • Apprendre le bon geste et se faire conseiller, suivre, dans cette voie peut être vraiment utile
  • Multiplier les petites courses plutôt que d’aller sur une grosse course unique est également important. Il est d’ailleurs plus intéressant, sur le long terme, de courir 4 fois 30 minutes par semaine qu’une fois 2h le week-end.

Maîtres mots: prudence et progressivité

Il est important de se fixer des objectifs en cohérence avec son historique de course. Si l’on enchaîne des 10km sur une saison, on ne va pas se présenter sur un ultra.

Au delà de cela; s’il faut bien se préparer à un ultra, faire le bon choix de course, respecter un temps incompressible pour « être prêt »; on peut aussi ne jamais l’être ! On peut ne pas être fait pour un ultra trail ou ne pas avoir besoin d’en faire un pour se sentir épanoui ou accompli en tant qu’athlète aussi bien élite qu’amateur.

concurrent sur l'ultra trail western states

Il faut rester en cohérence avec soi-même.

Focus matériel et « indice minimaliste »

La clinique du coureur

En tant que kiné de métier qui choisit aujourd’hui mieux ses courses, en quantité et en qualité, Thomas mise davantage sur son rôle d’éducateur et de conseiller. Formé à l’Ecole de Blaise Dubois et acteur au sein d’un pôle clinique à Clermont Ferrand, Thomas est également formateur pour ‘la clinique du coureur ».

Indice minimaliste

La clinique du coureur définit l’indice minimaliste d’une chaussure de running ou de trail selon 5 critères:

  • Le « drop » ou la « pente » de la chaussure: en vrai, la différence de hauteur entre l’avant du pied et le talon. Plus le drop se rapproche de 0, plus la note attribuée à l’indice minimaliste sera élevée.
  • La flexibilité: plus la chaussure est flexible en longueur et en largeur, meilleur est l’indice.
  • Le poids: plus la chaussure est légère, plus elle obtiendra une note élevée.
  • L’épaisseur: plus la chaussure est mince, plus elle obtiendra une note élevée.
  • Technologies de stabilité: moins la chaussure contient des technologies arrivant en support du pied, plus l’indice minimaliste est élevé.

Cet indice est un choix et une définition élaborée par la clinique du coureur avec la prise de parti de considérer l’amorti des chaussures comme plutôt défavorable. Personnellement je ne suis pas d’accord et je pense que c’est un vaste débat !

Tout comme il est recommandé de changer de foulée en essayant d’attaquer medio-pied plutôt que talon, mais si et seulement si vous connaissez des blessures à répétition. Si vous attaquez talon et que vous le vivez bien, changer de foulée pourrait être pire.

Alors finalement, on voit bien qu’il n’existe pas une réalité en matière de course à pied. Mais justement, ce n’est pas parce que ce sport fait autant bien que c’est une raison pour oublier qui vous êtes, comment votre corps fonctionne, ce que vous voulez vraiment au fond de vous. Ce qui est certain, c’est qu’il y a plus essentiel dans la vie que de finir un ultra trail et que cet objectif est énorme ! Il nécessite une vraie reflexion. Mais que vous visiez des courtes, des moyennes, des longues ou des ultra-longues distances: courir n’en demeure pas moins un sport qui s’apprend et qui demande de la pratique et du temps. Prenez-le. La vie est trop courte pour aller trop vite 🙂

Crédit Photo de couverture: @PixelenCime

Partager
Article précédentArkopharma repense le soin des articulations avec la chronobiologie
Marie
Créatrice et blogueuse passionnée de Sport, nourrie des cultures européenne et américaine, je me spécialise en nutrition pour aider les lecteurs Hotsteppers à vivre une vie saine, solide et riche de sens ! Ma meilleure amie et athlète Alison m'accompagne sur ce blog dans les 1001 expériences et découvertes qu'il nous offre et contribue à son contenu à travers son activité physique de niveau semi-pro (Équipe de France de Hockey Subaquatique)

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici