« Internet of things », « tracker d’activité », « bracelet fitness », « appli mobile », « nombre de km », « calories brûlées », « nombre de pas », « bouger plus », « lutter contre la sédentarité », « rester en forme »,…sont autant de phrases, de mots, d’expressions que l’on entend de plus en plus et que les marques saisissent pour promouvoir leurs nouveaux objets plus ou moins élaborés mais toujours très connectés. Certaines se sont lancées les 1ères sur ce marché du quantified self avec leur Fuel band, Up, Flex, One, Pulse et autres références de bracelets aux designs proches et aux fonctionnalités encore plus similaires. D’autres sont arrivées plus tard mais avec des propositions différentes et plus complètes. Le récent lancement de la nouvelle marque américaine iFit à Paris a permis de présenter officiellement l’étendue de l’écosystème fitness digital qu’offre la marque gérée par le n°1 mondial du home fitness: Icon Health & Fitness. L’offre est intégrale, 360 et originale. Reste à savoir si chaque outil de ce « tout connecté » saura être à la hauteur en termes d’acuité de tracking et de conseil/coaching mais une chose est sûre: iFit frappe fort et entend asseoir la légitimité de son groupe propriétaire qui connait par coeur les enjeux de la forme sous toutes ses dimensions. 

Voici une immersion romancée au coeur des 24h d’un être moderne et imaginaire dont le quotidien pourrait de façon beaucoup plus réaliste être rythmé par la technologie iFit, à l’aube de sa mise sur le marché.

 

La prise en mains (forcée)…

Vincent a 25 ans et vient d’être embauché dans une agence web. Il adore les images, les mots et les nouvelles technos mais il passe plus de temps à les développer devant un écran qu’à réellement en profiter. A l’occasion de son récent anniversaire, ses amis plutôt actifs voire très sportifs pour certains, lui ont offert un cadeau un peu particulier. Parce qu’à 25 ans on ne peut pas avoir d’excuses pour bouger aussi peu et buller alternativement devant son iPhone, son iPad ou sa télé et parce que leurs mises en gardes bienveillantes semblent lui glisser dessus plus que tout, Vincent s’est vu offrir un étrange bracelet iFit. Connecté paraît-il. « C’est une nouvelle marque qui marche déjà bien aux US », lui avaient-dit ses potes, « tu n’auras plus besoin de nous écouter, il te suffira de regarder ton bracelet et de te connecter à l’appli iFit Track ou mieux encore, au site iFit.com pour savoir où tu en es – d’ailleurs ça risque de te faire peur ! » Vincent était un peu partagé entre l’attrait pour ce petit bracelet discret visiblement bien techno comme il aimait et l’idée de se voir mettre des chiffres (a priori mauvais) sur son inactivité. Mais il acceptait le deal.

bracelet connecté compteur de pas et de calories
Bracelet connecté iFit compteur de pas et de calories.
  • 1ère étape, il téléchargeait l’application iFit Track sur son iPhone: l’appli qui communiquerait avec son bracelet par Bluetooth et récupérerait ses données quotidiennes à chaque synchronisation.

telecharger application ifit track

  • 2ème étape, il associait son bracelet iFit Active à iFit Track pour que l’appli puisse bien identifier quel device synchroniser.
  • 3ème étape, il allait sur iFit.com en se loggant avec les mêmes identifiants iFit Track (l’accès à iFit.com nécessitant sinon de souscrire à un abonnement payant pour accéder à l’intégralité des fonctionnalités de l’écosystème iFit que nous verrons un peu plus tard…) et définissait son objectif quotidien: 10 000 pas par jour lui avaient dit ses amis, l’objectif type recommandé par l’OMS pour préserver sa santé a minima et là il était bien question de santé, pas de performance…

definir ses objectifs avec iFit

La désillusion…

Le lendemain matin, Vincent se levait et commençait déjà à regarder l’écran de son iFit active pour voir où il en était: 250 pas chez lui depuis son réveil. Pas mal mais ça n’avançait pas très vite. Il prenait l’ascenseur du haut du 5ème étage de son appartement, marchait quelques pas jusqu’à sa voiture et partait travailler, à 15′ de route de chez lui. Une fois arrivé, Vincent se posait directement sur sa chaise et se lançait dans ce projet plutôt sympa de création de nouveau site web qu’il mettait en place pour une célèbre marque de sport à l’occasion d’un event grandiose prévu l’été suivant. Pris dans ses maquettes, il levait les yeux vers l’horloge de son bureau à l’heure du déjeuner et n’eu qu’à tendre le bras pour prendre directement son sandwich dans son sac. Il discutait alors un peu avec ses collègues mais tous finirent par mettre leurs écouteurs et se plonger devant leurs écrans, regardant séries, films ou répondant à des mails persos, sans décoller à aucun moment de leur siège. Si, 5min avant de reprendre son projet, il se leva chercher un café ce qui lui rappela soudainement la présence de son fameux bracelet iFit, oublié le temps d’une matinée (on ne peut plus sédentaire). Il cliqua sur l’un des 2 boutons du device et vu s’afficher le cumul de ses pas à mi journée: 1250. Vincent recliqua plusieurs fois sur le bouton pour être sur que son bracelet ne buggait pas…1250 à 13h ? Et il fallait atteindre les 10 000 pour « maintenir sa santé ». Découragé Vincent avait envie de retirer son iFit Active et de le mettre à la poubelle mais, c’était un cadeau… Il repris son projet en bougonnant et en se disant avec une certaine fatalité que de toutes manières il n’avait jamais été fait pour bouger. En fin de journée il retourna vers sa voiture, garée à 3 étages d’ascenseur et 150 pas de son siège de bureau, pour atterrir à 250 pas de la porte d’entrée de son appartement. 18:00 – 2000 pas. Prêt à s’asseoir sur son canap en attendant l’heure du diner et à passer quelques coups de fils à ses amis en regardant la télé, Vincent eu un déclic et se dit que plutôt que de se faire livrer une pizza, il pourrait peut être aller la chercher ?

Le déclic…

A peine arrivé chez lui il fit demi tour et se posta devant son habituel ascenseur. Un coup d’oeil sur la droite vers les marches de l’escalier, un clic sur son iFit Active et Vincent changea de plan: il descendit les marches depuis son 5ème étage. 250 pas en plus ! Eviter l’ascenseur le matin et le soir lui permettrait donc de faire 500 pas de plus? Fun, what else? Vincent se dirigea vers sa pizzeria favorite à 10min à pieds de son appart. Il cliqua à nouveau sur son bracelet et voyait les pas défiler à mesure qu’il avançait; il se prenait au jeu…! Une fois arrivé devant le restaurant, Vincent un peu boosté par cette idée folle qu’il avait eu de marcher vers son dîner plutôt que de le laisser venir à lui, se décida à choisir une pizza un peu moins fat que d’habitude et osa même…la version « végé » ! Il zappait également son coca habituel et repartait avec une eau gazeuse, plus fresh et surtout, beaucoup moins pas sucrée. De retour chez lui, Vincent remonta les marches de son immeuble, totalement essoufflé dès le 2ème étage (25 ans, come on!) et regarda son bracelet: 5000 pas. Il était encore loin des 10 000 et réalisait que pour contrer une journée entière assise au boulot il fallait vraiment choisir de bouger et prendre sa forme à bras le corps. En bougeant chez lui le soir jusqu’au moment de se coucher, il frôlerait peut-être les 5500 pas mais guère plus.

La phase créative…

Vincent se rassurait en se disant que la journée avait mal commencé mais qu’il existait certainement des moyens de faire grimper le compteur même au travail: aller plus souvent à la machine à café ne serait-ce pour discuter avec ses collègues, descendre déjeuner dans le parc à quelques minutes de marche de son bureau et pourquoi pas entraîner avec lui certains accolytes de travail qui auraient grand besoin de se vider la tête à l’heure du dèj, venir en bus et descendre une station plus tôt… Il savait qu’il existait des solutions et que le meilleur moyen de ne pas les chercher aurait été de refuser de voir à quel point il avait perdu l’habitude et le plaisir de bouger. Ca tombait bien, il était désormais dans une phase d’acceptation et se sentait prêt à changer.

Ce simple petit bracelet lui permettait en plus de rentrer directement les calories qu’il consommait et d’analyser ses phases de sommeil via un capteur de mouvement…

Le rêve prémonitoire…

Vincent s’endormit rapidement et fit d’étranges rêves, imagineant un ensemble de produits iFit tous inter-connectés et adaptés aux différentes phases de sa journée: un lit intelligent qui détecterait finement les phases de son sommeil et adapterait la température du matelas en fonction de celle de son corps; un diffuseur d’huiles essentielles qui répandrait des senteurs variées, selon son état de fatigue, la qualité de ses nuits ou son niveau d’activité; un mixeur intelligent qui lui préparerait des boissons, smoothies et autres breuvages de composition variable selon son activité physique, son planning de la journée, ses besoins (performer, se détendre, produire, …); et pourquoi pas, si Vincent osait se rallier aux centaines de milliers de runners qui arpentent les trottoirs des rues françaises chaque jour, une montre GPS qui irait plus loin que la mesure des ses pas et communiquerait carrément avec ses chaussures de running, munies de capteurs invisibles capables d’analyser l’impact de chaque foulée et sa qualité. Il rêvait aussi d’appareils de fitness qui lui permettrait de compléter ses objectifs quotidiens sans avoir à sortir, les jours de froid, d’hiver, de pluie ou de match (non négociable de quitter l’écran TV ces soirs là!). Il rêvait d’une communauté qu’il pourrait challenger et d’un tableau de bord sur lequel apparaîtrait tous ses indicateurs. Il rêvait de conseils personnalisés offerts par l’écosystème iFit qui ne se contenterait pas de mesurer son activité mais de l’analyser pour mieux l’accompagner. Il rêvait d’un maillage d’objets interconnectés non intrusifs qui utiliseraient vraiment l’avancée des technos digitales et du quantified self pour aider tous ces gens qui, comme lui, ont oublié comment faire pour vivre mieux.

Il rêvait sans savoir que le temps d’apprivoiser son iFit active et de transiter en douceur vers un mode de vie renouvelé, les équipes R&D d’iFit s’attelaient à finaliser les derniers protos d’innovations aussi tangibles que ses rêves pouvaient aujourd’hui lui paraître fous. #iFitLife

Aperçu du rêve de Vincent…


ifit google maps

Vue Google Maps des parcours qu’offre la technologie iFit sur les appareils de fitness compatibles des gammes Proform et NordicTrack (tapis de course et vélos)

 

 

iFit smart bed

iFit Smart Bed: lit intelligent et connecté qui analyse votre sommeil pour vous aider à gérer vos efforts et votre alimentation dès le réveil

 

ifit fuse huiles essentielles

iFit Fuse: diffuseur d’huiles essentielles prêt à libérer différents mélanges selon la qualité de votre sommeil, votre état physique, etc.

 

iFit Fuse huiles essentielles

iFit Mix: mixeur connecté qui élabore des smoothies et autres mélanges sucrés ou salés de composition variable selon l’intensité de votre pratique physique.

 

 

Chaussure connectée Altra iFit

Chaussure connectée Altra/iFit: chaussure intégrant un capteur de foulée dans sa semelle pour vous apprendre à maîtriser vos zones d’impact et à optimiser votre foulée run après run. Compatible avec la montre GPS iFit Peak.

 

bracelets connectés iFit

Panel de Sony Smart Watch intégrant l’application iFit.

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici !
Inscrivez votre nom ici