Donnez-moi du sport…

Le 07 novembre 2013, le quotidien l’Équipe abordait le sujet de la défaite marseillaise en Ligue des champions contre l’équipe Napolitaine – sujet classique qu’est le football dans ce support presse de référence en matière de sport. « Vraiment trop dur pour eux« , tel était le titre du dossier. Dur ! Toujours dans le cadre de cette fameuse Ligue des champions, un article sur Messi, le footballer star du Barça, puis sur le PSG, l’Atlético Madrid, tout y passe ! Je comprends pourquoi je ne suis pas une lectrice de ce papier, n’étant pas une grande adepte du ballon rond, apparemment sujet de prédilection. Idéal pour les aficionados en revanche, les analyses sont multiples et l’information ratisse large.

Source: L’Équipe, édition du 07/11/2013

8ème page, ouf, le ballon change de courbes et prend une forme ovale: place au rugby! Je n’y connais rien mais les images sont fun. Le titre ? « Intarissable rue de la soif ». Surprenant…ou pas. Il est question d’une rue bien spéciale, la « rue de la Princesse », dans le 6ème arrondissement parisien, QG des rugbymen et de leurs fans, lieu de récup’ (au houblon) par excellence…le sujet est divertissant et change ! On n’oublie pas tout de même de rappeler que la France rencontrera les dieux du Haka deux jours plus tard…

Source: L’Équipe, édition du 07/11/2013

Puis, 10ème page, exit le ba-llon, place au ba-teau. Changement radical d’univers, d’esprit, de pratiquants, de passionnés…Le sujet: la transat Jacques-Vabre. Je n’y connais rien non plus et me sens encore plus loin du milieu de la voile que de celui du ballon, qu’il soit ovale ou rond. Cela dit, cela reste un sport élégant qui mérite indéniablement sa place dans le quotidien l’Équipe.

Le volley-ball, le cyclisme, le trampoline se voient quant à eux cantonnés à de petits encarts. Peut-être qu’il ne se passe rien d’extra-ordinaire dans ces disciplines ces temps-ci…peut-être aussi que la taille des espaces éditoriaux et images réservés à chaque sport est proportionnelle à l’engouement des lecteurs ?

11ème page, le tennis a droit à son espace dédié. Les projecteurs sont mis sur Gasquet, n°1 français, 9ème mondial au classement ATP – quelques heures avant son match contre Federer aux Masters de Londres (qui aura finalement raison de lui en 2 sets).

Source: L’Équipe, édition du 07/11/2013

Vient alors le basket, la natation, le hockey sur glace, le handball, le judo, le water-polo…C’est fou ce qu’il peut y avoir de sports différents ! Je suis impressionnée. Finalement, le « sport » est un bien grand et vaste mot. Le seul point commun entre chaque discipline serait peut-être d’allier un travail physique hors du « commun » et des qualités mentales et tactiques bien spécifiques (définition anglophone du « hotstepper » – by the way). Peut-être aussi pourrait-on relier tous ces sportifs par leur « esprit », celui de chercher sans cesse la victoire, celui d’aimer gagner, celui de vouloir se dépasser, performer ? Toutes les nuances résident ensuite dans le sens que prend cette quête de victoire et de performance, dans les moyens mis en œuvre pour y accéder, dans les qualités spécifiques développées pour dominer sa discipline. Quoiqu’il en soit, en dépit de ces points communs très généraux, il me semble que l’univers du sport est aussi éclectique que celui de la musique, des sciences, des religions, des cultures. Tant mieux !

J’arrive alors à la 14ème page du journal et esquisse un sourire devant les photos de catcheurs et de ces shows à l’américaine que je n’aime particulièrement pas d’ailleurs. Bref, nous sommes dans la zone « extra » du papier et j’atteins finalement la 15ème et avant-dernière page.

Donnez-moi du running !

Un patchwork éditorial et visuel de petits sujets plus divertissants et multi-thématiques se dessine. La « question d’hier », le « dessin du jour », « la revue de presse », « le programme télévision du jour » se rangent côte à côte….et en tout petit, mais bien clairement imprimé, entre le « Top 10 des K.O. les plus percutants du foot » et l’encart « Ce que vous avez aimé hier« , un encadré rouge: « A suivre sur le web« . Les supports « print » (presse écrite) et « web » sont deux univers différents encore une fois mais bien heureusement, il existe régulièrement des passerelles entre les deux.

Source: L’Équipe, édition du 07/11/2013

Quelle ne fut pas alors ma surprise béate de voir l’URL de ce blog Hotsteppers sur lequel je travaille depuis 1 an, ancrée (voire encrée…) dans le papier. Le running n’aura qu’une place dans ce numéro, qu’une toute petite place, mais une place quand même. Très honnêtement je n’ai pas vraiment découvert spontanément ces lignes élogieuses mais en ai été plutôt avisée puis les ai constatées.

Heureusement qu’il y a des lecteurs de l’Équipe parmi mes lecteurs 🙂

Donnez-moi ce petit supplément d’âme…

Quoiqu’il en soit, c’est petit, mais c’est grand, comme le disait l’ancienne pub Renault pour sa Clio. Vous avez été nombreux à réagir sur la page Facebook à ce sujet, en parlant d’une juste reconnaissance et vous avez bien raison. Qu’on l’assume ou non, il serait bien faux de se dire indifférent à la reconnaissance. Quand on écrit, c’est pour être lu. Quand on parle, c’est pour être entendu. Quand on fédère, c’est pour être entouré voire suivi. Quand on sème, c’est pour porter du fruit… Alors que je commence une toute nouvelle mission professionnelle passionnante dont je vous ferai part progressivement, ce clin d’oeil d’un(e) journaliste mystérieu-x/se pour l’univers Hotsteppers est naturellement un shot d’énergie supplémentaire, le « keep going » que l’on aime entendre; cette gaité, ce sourire, qui parait nous dire vient, qui nous fait sentir étrangement bien…!

Merci.

Here comes the Hotstepper !

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici !
Inscrivez votre nom ici