Les « histoires » ou le « storytelling » en jargon marketing, il n’y a rien de tel pour lancer un nouveau concept ! Je nage dans le monde du running depuis des années et je vois évoluer les marques, régulièrement challengées par de nouveaux entrants. A chaque fois je me dis que le marché est saturé et me demande ce que des start ups vont bien pouvoir faire pour proposer quelque chose de vraiment nouveau. Je me demande aussi au delà du marketing, de quoi les runners ont vraiment besoin, en plus de tout ce qu’on leur propose déjà.

Il y a de l’amorti, du pas amorti, du drop élevé, du drop nul, des chaussures étroites, des chaussures larges, des chaussures flex, des chaussures plus stables, des chaussures ultra légères, des chaussures qui limitent la surpronation de fatigue, d’autres qui incitent à une attaque medio-pied, d’autres encore qui pronent un déroulé « talon/medio pied/avant pied » optimal. Bref, il y a de tout et parfois de n’importe quoi. Qu’est ce qu’une nouvelle entreprise de jeunes athlètes peut bien vouloir amener comme grain de sel dans tout ça encore ?

Là, je découvre cet article du Journal de Québec, terreau incontestable de jeunes entreprises et d’idées brillantes (leur système est favorable à la prise de risque et à l’entreprise contrairement au notre malheureusement).

Je suis triplement touchée par cette nouvelle:

  • d’une parce que je travaille dans un groupe qui gère une marque de running donc suis sensible aux innovations dans ce domaine;
  • de deux parce que j’ai vécu au Québec et participé moi même à des groupements de jeunes entrepreneurs à une époque où j’envisageais de rester là bas après mes études;
  • de trois parce que c’est précisement à l’Université Laval d’où viennent ces deux loustics que j’ai effectué mon MBA !

Mais de quelle innovation s’agit-il ?

La jeune entreprise Math Sport fabrique des chaussures de course sur mesure.

Rien de compliqué en fait, du pur bon sens: les deux entrepreneurs lancent le concept de la chaussure de running personnalisée ! En effet, comment peut-on conseiller à UN pronateur (gêné par sa pronation), de choisir tel modèle adapté à TOUS les pronateurs ? C’est impossible, aucun coureur n’est fait de la même manière.

A suivre de très près !

Pour découvrir l’article source complet: www.journaldequebec.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici !
Inscrivez votre nom ici