Après 3 ans dans l’intimité du meilleur judoka mondial Teddy Riner, un sublime film de 121 min « Dans l’ombre de Teddy Riner » vient tout juste de sortir en DVD. A vous lecteurs Hotsteppers, amoureux du sport et de ses valeurs. Vous qui avez l’habitude d’aborder le sujet de l’effort avec une certaine philosophie en suivant ce blog, vous ne pourrez qu’adorer, rire et pleurer à la fois devant ce long métrage d’une grande authenticité. Vous entrerez progressivement dans l’ombre de ce champion dont les medias ne montrent bien souvent que la lumière.

Dans l’ombre de Teddy Riner, de Rio à Rio

De Rio à Rio, c’est ainsi que le film est annoncé. Des Championnats du Monde 2013 aux JO 2016 en d’autres termes. Teddy Riner consacré très jeune au rang de prodige du judo; athlète au physique incroyable: 2m03 pour 140kg, et à l’ascension fulgurante, aura connu en peu de temps une alternance de phases d’ombre de lumière. 8 fois Champion du Monde et triple médaillé Olympique (dont 2x médailllé d’or), le talent du champion n’exclue pas ses difficultés dont on parle peu.

Blessé sévèrement à l’épaule à force de chocs et de chutes, Teddy Riner donne tout ce qu’il lui reste à Rio en 2013 pour gagner: la défaite n’étant pour lui jamais une option. Il le dira plus tard en commentant son propre film en voix off « j’ai combattu avec un seul bras, clairement ». Et pourtant, il vaincra, une fois de plus !

Décider de guérir et y arriver

De retour en France, plusieurs options d’intervention chirurgicale sur son épaule s’offriront à lui: une lourde mais « solide » et une légère « moins sûre ». Teddy n’hésitera qu’à peine et choisira la légère. Il refusera catégoriquement de se faire poser « des vis dans le corps » pour consolider son épaule et décidera que son corps s’en remettra. Sa kiné, particulièrement attentive à sa psychologie et à sa forme dira de lui que son mental d’une force inégalée aura comme imposé à son corps de cicatriser à grande vitesse. A force de rééducation et d’entraînements acharnés, Teddy se remettra et reprendra la compétition 8 mois plus tard.

Teddy riner competition

On le voit alors effecteur des stages au Japon et se faire décortiquer son jeu dans tous les sens par les équipes des nations adverses, prêtes à détecter la moindre de ses faiblesses pour mieux l’attaquer. On le voit feindre un jeu qui n’est pas vraiment le sien pour tromper l’adversaire. On le voit arriver dans sa minuscule chambre olympique à Rio en 2016 et l’on réalise tout le paradoxe entre les exploits des athlètes de haut niveau et leurs conditions de vie parfois spartiates. On voit Teddy contrôler chacune des bouteilles mises dans ses chambres d’hôtel à chacune de ses compétitions pour s’assurer qu’aucune n’a été ouverte et ne contient une quelconque trace de produit dopant qui pourrait le faire tomber à son insu. On le voit fondre en larmes à ne plus en pouvoir en apprenant qu’un enfant malade à qui il rend visite à l’hôpital est condamné à mourir.

[pullquote]Les medias semblent (…) tendent à enfermer l’athlète (comme de nombreuses personnes de talent) dans une obligation de réussite.[/pullquote]

Un athlète et un Homme

Teddy Riner avec son physique de colosse et ses performances inédites, n’en demeure pas moins un Homme. Et un homme peut chuter à tout moment, nous rappelle sa kiné. Mais les medias semblent oublier cet aspect et tendent à enfermer l’athlète (comme de nombreuses personnes de talent) dans une obligation de réussite. N’oublions pas qu’un homme ou une femme, aussi (sur)doué(e)s soient-il/elle, a le droit à l’erreur dans son parcours d’excellence. Être dans la lumière est couteux et s’acquiert. Encore faut-il s’y plaire et y rester. Encore faut-il être dans la lumière pour les bonnes raisons. Pour gagner encore et toujours ? Gagner jusqu’où ? Jusqu’à quand ?

Reportage sur teddy riner

Pour toutes les autres séquences et messages que ce film diffuse, des extraits des JO 2016 à la récente paternité de Teddy Riner, en passant par ses moments colorés au sein d’une famille qui ne l’a jamais laissé tombé, je vous invite vivement à (vous) offrir le DVD « Dans l’ombre de Teddy Riner » pour Noël et à le garder précieusement comme une belle source d’inspiration, particulièrement dans les moments de doutes.

[infopane color= »1″ icon= »0101.png »]JEU CONCOURS – GAGNE TON DVD ![/infopane]

Jeu spécial Noël: gagne ton DVD « Dans l’ombre de Teddy Riner » en commentant cet article et en nous racontant un moment de sport inspirant qui t’a marqué à titre personnel et donné une leçon de vie. Cela peut être une scène que tu as vécu toi même ou à laquelle tu as assisté ! Annonce des gagnants sur la page Facebook Hotsteppers le 19 décembre !

DVD

DVD
0

Design

0/10

    Relaxation

    0/10

      Décontracturant

      0/10

        Anti-douleur

        0/10

          Musculation en complément

          0/10

            2 COMMENTS

            1. bonjour,
              Alors même qu’il partait avec le statut de grand favori dans sa discipline au JO cette été, le grand champion qu’est Teddy Riner a su faire abstraction et gagner l’or olympique avec la manière. J’ai vibré à chacun de ses combats !
              Bonne journée

            2. Fin d’année 1993, je viens de vivre ma plus belle saison de sport avec un incroyable 2h47′ au Marathon de Nevers avec une 4éme place à la clé si proche du podium le tout devant les yeux de ma mère qui assiste ici à la seule course de son fils.
              1 mois plus tard tout est fini! 10 ans de galères vont suivre…
              Je vais tout perdre, mon frère (mon idôle en 2000), mes rêves de grandeur marathonesque, je suis aux portes du quintal (93kgs!)
              Mars 2003, je ne fais pas 10′ en trottinant alternant sans cesse avec de longues marches mais j’ai décidé de repartir de l’avant coûte que coûte. Un an de combat, 23kgs de perdus en même pas 2 mois! Je recours même si le plus difficile est admettre que j’ai pu être et que je ne serais plus!
              Septembre 2004, je raccroche enfin un dossard 44′ et des poussières pour faire 10 petits kms (moi qui courait en 36′ !) mais je suis là au milieu des autres avec pour seul objectif de continuer à avancer.
              Il faudra encore attendre 2 ans de peur et d’angoisse pour sortir de la dépression qui avait décidé de faire un long chemin avec moi. Ce sera à loccasion bizarrement, du Marathon de Paris 2006 où je repartirai enfin loin de tous ces démons qui m’avaient hanté pendant toutes ses années.

            Laisser une réponse

            Please enter your comment!
            Entrer votre nom ici