Corrida de St Germain en Laye: 10km de nuit par temps de gel – nouvelles sensations !

3

La corrida de St Germain en laye: en quelques mots

Une 3ème édition pour un concept de course différent

La corrida de St Germain en laye a lieu tous les ans depuis 3 ans et rassemble plus de 600 coureurs, de nuit (départ à 20h30) en partance du centre de la ville et sur un parcours de 3 boucles. Organisé par le club des Foulées de St Germain en Laye, cette course offre des sensations différentes de par: le nombre réduit de coureurs, le départ de nuit, la saison (froide, très froide !), le lieu: départ et arrivée sur la place du Marché neuf de St Germain en Laye avec des équipes de bénévoles extra sympathiques ! Un petit groupe de Hotsteppers hyper motivés, se sont alors donnés rendez-vous en amont de a course, sur le lieu de retrait des dossards, à quelques centaines de mètres des lignes de départ et d’arrivée, pour finalement conclure la soirée dans une crêperie gourmande du coin – entre les deux, 10km de plaisir – récit d’une soirée réussie !

Les résultats

résultats corrida

Un vainqueur homme en 30mn28 et une gagnante femme en 35mn57 !

Tous les résultats détaillés de la 3ème édition de la Corrida de St Germain en Laye: cliquez-ici !

Différentes attentes pour le groupe des Hotsteppers rassemblé ce soir de corrida

Benjamin avait gagné son dossard sur la page des Hotsteppers et bien que motivé par la course n’avait pas de temps de référence sur 10km. Il finira la corrida en à peine plus de 50min, très légèrement déçu par son temps mais heureux de l’ambiance et de l’organisation mis en musique pour cette 3ème édition !

Yaëlle, accompagnée de son mari, avait pour contrat personnel de faire la course en moins d’1h00: mission accomplie haut la main malgré une adrénaline mesurable depuis le début de la journée, mais une adrénaline boostante et concluante ! Keep going Yaëlle !

Nathalie, aura récupéré le dossard de Michaël, blessé, qui lui même avait récupéré le dossard de Nadia. Ouf! quelle histoire pour ce dossard qui aura transité de mains en mains mais qui aura su ravir Nathalie et la suivre du début à l’arrivée en tout juste plus de 56min ! Accompagnée officieusement par Julien sans dossard, les Hotsteppers auront accueilli un runner de plus ce soir là – un joyeux imprévu !

Valter, notre ami portugais, rencontré sur le trail d’initiation aux 25 bosses, aura tracé sa route en un temps record ! 37min42 après le top départ et alors que la majorité d’entre nous entamions notre 3ème boucle, Valter franchissait la finish line ! Un vrai sportif ce Valter, motivé et motivant en plus !

Thibault, à qui je disais avant de commencer « je n’ai pas fait de compétition depuis 2 mois…(10km Paris centre/Nike) » et qui me répond « moi, pas depuis 8 ans! » finira la corrida en 48mn13. Il pensait valoir 54mn, se fiant à ses entraînements. Je pense que l’on est tous en accord sur le fait que l’émulation de course fait dépasser de loin ses perfs’ d’entraînement en solo !

Christophe, le créatif au grand humour qui parvient à vous faire exploser de rire 10sec avant le top départ, histoire de vous faire oublier que vous êtes partie pour courir 10km by night et en mode barbie congelée, l’air de rien, battera son record perso de près de 2 min avec un 46min30 final ! Christophe, rendez-vous la semaine prochaine à la corrida de Noël d’Issy les Moulineaux, je crainds le pire pour ton déguisement 🙂

Finalement, moi même (Marie) qui pestais contre 3 semaines de sous-entraînement dus à des contre-temps sans aucune gravité mais parfois frustrants pour qui aime courir souvent, aurai  contre toute attente battu mon record personnel sur cette distance 10km. Record de 52mn20 qui reste modeste pour beaucoup, mais que j’aurai ramené, grâce à une préparation physique un peu différente (beaucoup moins de séances cardio par la force des choses mais plus de renforcement musculaire, d’étirements et de « soins » nutritionnels) à 51mn40. Au final, heureuse, très heureuse des sensations ressenties, de cette impression d’être à fond mais d’avoir encore un peu de marge.

Les points notables de cette Corrida san germanoise

Les retrouvailles des Hotsteppers dans le gymnase Poquelin avant la course et l’arrivée de Christophe, fidèle à mon annonce « Pour me repérer: j’aurai un bas de jogging bleu électrique et des ongles d’un vernis assorti », qui se sera lui même….vernis….les ongles….en bleu électrique. Il est infographiste (lien vers ses belles créas: ici), on lui pardonne !

Les 3 boucles du parcours: au début cela semble long d’envisager de faire 3 fois le même petit parcours et puis finalement, on se rend compte que chaque boucle est vécue différemment et qu’à la limite, cela permet d’anticiper sa trajectoire un peu mieux à chaque tour et de gérer sa course (zones d’accélération, zones de maintien d’allure, etc.)

Se faire doubler par le top 10 de la course ! Autant lors du semi-marathon de Boulogne, j’avais expérimenté de voir, photographier et même filmer le top départ du sas élite, puis leurs passages à différents points clés du parcours et finalement leur arrivée fulgurante. Chose que l’on expérimente rarement lorsque l’on fait partie de la course. Cette fois, le parcours étant composé de 3 boucles, j’ai pu entendre la moto balai et sa sirène retentir derrière moi et sentir des runners à grande vitesse arriver dans mon dos puis me doubler. Unique ! J’en étais aux abords de 4,5km de course (soit au 1/3 de ma 2ème boucle) quand les meneurs de la corrida abordaient le 1/3 de leur 3ème boucle. Imaginez un peu! Il leur restait un peu plus de 2km et moi 5,5km! Magique ! Après quelques « oh la vache » sortis du fond du coeur et tout fort, je me suis reconcentrée sur ma petite vitesse et dit que les champions étaient de belles sources d’inspiration.

J’ai donc inspiré, expiré et j’ai poursuivi ma propre route 🙂

Le chocolat chaud à l’arrivée ! Quoi de mieux qu’un mélange de protéines (lait) et de glucides (chocolat) dans la demie-heure qui suit une course pour récupérer ! L’organisation avait tout prévu ! Tous réunis à l’arrivée, nous avons debriéfé de nos sensations autour d’un (ou deux) verres réchauffants puis sommes retournés en grandes foulées au gymnase.

Le restaurant d’après course ! Les Hotsteppers se retrouvent avant, parfois pendant mais surtout après les courses, pour échanger, se découvrir, se voir, se re-voir et partager un moment en plus du « run ». Le choix de ce 8 décembre: une crêperie, le Phare St Louis, à 100m de la place du Marché Neuf. Quelques bolées de cidre et verres de vin blanc ont coloré encore un peu plus nos joues déjà bien vives et agrémenté notre fin de soirée d’une ambiance ultra conviviale ! A refaire !

corrida st germain en laye

Prochain rendez-vous pour cette fin d’année 2012 ? La corrida de Noël d’Issy les Moulineaux ! Rejoignez-nous (détails ici), il va y avoir du sport, du rouge et beaucoup de fun…déguisements déjantés de mise ! A très vite !

3 COMMENTS

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici