Une corrida ? A Issy-les-Moulineaux ? Du rouge oui….des taureaux pas exactement !

Ne riez pas, j’y ai eu droit à plusieurs reprises ! « Une corrida ? mais c’est génial! » ou à l’inverse: « une corrida ? mais c’est un scandale! ». Voyons, voyons, doucement mes chers amis, une corrida certes, mais pas celle que vous croyez ! Non, Issy les Moulineaux n’héberge pas chaque fin d’année un combat entre torreadors et taureaux sanguinolants, le temps d’une danse d’une élégante violence. Bien loin de là, voici donc quelques alternatives au sens du mot « corrida » que vous ne connaîtriez peut-être pas encore !

« Corrida »: exprime une lutte acharnée dans une compétition sportive

« Corrida »: décrit une poursuite en course à pieds

« Corrida »: traduction de « course à pieds » en Portugais

Vous l’aurez compris, en cette période de pré-fêtes, sonnant le glas d’une courte pause sportive, au coeur d’un hiver parfois pauvre en lumière et en chaleur, les diverses corridas de Noël organisées en France offrent l’occasion à des milliers de coureurs de déguiser leur fin d’année au gré de leurs envies. Parlons plus spécifiquement de la corrida de noël d’Issy les Moulineaux, déroulée un dimanche 16 décembre 2012, par une météo des plus chanceuse et couronnée d’un rouge succès…Les Hotsteppers y étaient.

hotsteppers communauté running

La course des Pères et Mères Noëls: une déferlante de rouge sur 10km

Le choix d’une majorité de Hotsteppers: déguisements rouges et vin chaud !

Les Hotsteppers aiment se dépasser, s’entraîner, se soutenir à distance même quand des trainings collectifs ne sont pas souvent possibles. Cependant, si chacun a ses propres objectifs, ses propres défis et qu’une « victoire » n’est rien si elle n’est pas considérée de façon relative: à un contexte, à un individu, à des contraintes, à des envies, … cela n’empêche qu’il est absolument indispensable de ne jamais perdre de vue l’humour, le rire, le fun comme disent si bien nos amis du Québec ! Un adulte qui ne rit pas est un adulte qui a oublié sa spontanéité d’enfant ! C’est dans la logique de cet esprit que plusieurs Hotsteppers se sont inscrits à la corrida des Pères et Mères Noëls. Un 10km certes, chronométré certes, mais totalement dénué d’objectifs de performance (NDLR: l’alternative étant de s’inscrire au 10km non déguisé, axé performance).

La corrida de Noël en elle-même

Rassemblés vers 10h00 à la Halle des sports d’Issy les Moulineaux, nous sommes 4 Hotsteppers au rendez-vous, décidés à courir réellement ensemble. Nous croiserons ici et là d’autres Hotsteppers venus accompagnés d’une partie de leur famille ou de leur club et ne manquerons pas d’immortaliser les instants de quelques clichés.

hotsteppers corrida issy les moulineaux

Arrivés « just in time » dans l’immense sas de départ, nous commençons rapidement à sentir l’envie de courir nous piquer ! Harry Bignon le speaker est en grande forme, vêtu d’un bonnet de Père Noël de choix! La musique bat son plein et nous commençons à danser sur place. Ma propre soeur intriguée par mes multiples courses a cette fois-ci fait le choix de nous accompagner et se tiendra avec nous jusqu’à notre franchissement de la ligne de départ! Un partage complet ! C’est à ce moment là que nous nous élançons, lentement mais sûrement, mais …lentement ! Les deux premiers kilomètres sont chaotiques. La marée rouge est relativement stagnante et il est très difficile de courir à son propre rythme, quand bien même l’objectif du jour n’est pas de battre tous les records ! Nous slalomons entre paquets cadeaux, rennes, chiens déguisés et autres personnages des plus amusants, mais passons de 8 km/h à plus de 14km/h et de nouveau à 10km/h en quelques pas ce qui devient rapidement épuisant. C’est à ce moment là qu’arrive la « côte du 3ème km ». Sur cette côte gentillette par rapport à la côte des Gardes de Paris-Versailles mais néanmoins assez cassante pour le rythme, notre petit groupe se dissocie. Certains accélèrent voulant terminer l’obstacle au plus vite, d’autres ralentissent. Je me retourne en haut de la côte: 50% des effectifs se sonr dispersés, je poursuivrai toutefois les 7km restants en compagnie de Jérémy B. Une belle descente suit alors la côte et permet une agréable récupération suivie de longues allées, d’un 3/4 de tour de stade puis du passage sous le porche de départ – nous avions fait 5km, c’était la première boucle. La 2ème boucle sera en ce qui me concerne plus facile, essentiellement car la vague rouge se sera dissipée et que les couloirs de course seront plus aérés. Cela me permet de rattraper le temps perdu sur la 1ère partie et d’un peu mieux gérer ma course, toujours au même rythme que Jérémy B. La côte revient toutefois une 2ème fois et je me retrouve à l’aimer encore moins que la 1ère ! Heureusement, le public est allègrement chaleureux, les enfants tendent leurs mains pour que les coureurs leur « give a five » et les musiciens scandent nos foulées de rythmes divers. Mes préférés ? Les joueurs de percus dans le stade. A deux doigts de m’arrêter pour danser, je me suis tout de même rappelé qu’il restait 1km avant le finish line. Une couloir d’arrivée un peu étroit mais au long duquel il est toujours aussi bon de sprinter, même totalement rincée !

« On fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant… »

Au final: un peu plus de 54min en ce qui me concerne pour cette course folle – un temps un peu élevé mais dans mes moyennes compte tenu du parcours et d’une tenue hautement calorifique 🙂 [Tous les résultats détaillés en temps réel: ici] – Des sensations de courses pas aussi bonnes que lors de la Corrida de St Germain en Laye, mais cela étant sans rapport avec la très belle organisation de cette corrida de noël d’Issy les Moulineaux. Une simple question de « feeling du jour« , vous savez, il y a des jours plus punchys que d’autres, c’est la belle définition d’une vie sans routine ! Quoiqu’il en soit, tous ces déguisements, ce petit groupe de Hotsteppers fidèles qui grandit, qui s’attache, que je prends un peu plus de plaisir à voir à chaque fois; les bouteilles de Bordeaux à l’arrivée ! le vin chaud généreusement distribué dans un petit chalet, l’opportunité de voir le passage au 1er tour des premiers coureurs de la 2ème course (la corrida version performance – non déguisée, à midi) dont Olivier Gaillard et un peu plus tard, Franck, Hotstepper actif portant les couleurs de son association: « les chaînes de l’espoir« , ont contribué à faire de cette matinée ensoleillée un vrai rayon de bonheur dans l’esprit et le coeur de bien des coureurs. Les sourires débridés parlent d’eux mêmes….

Belles et heureuses fêtes de fin d’années à tous les Hotsteppers actuels et futurs ! A la prochaine, en 2013, avec vous ?!

corrida de noel Hotsteppers

 

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici